La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Sus aux assistés !

Par      • 19 Mar, 2015 • Catégorie(s): Politique  Politique    

Au risque de passer pour un rabat-joie, j’aimerais revenir sur l’obsession des droites pour les thèmes de la fraude sociale et de l’assistanat. Cela vaut peut-être le coup d’enfoncer le clou et je déplore que, dans ce pays, il n’y ait pas plus de voix qui portent pour dénoncer ces assauts de démagogie. Pire, certaines personnalités du Parti socialiste ont tenu des propos qui ont tendance à jeter la  suspicion sur les chômeurs indemnisés ou les allocataires du RSA. Prendre l’argent du RSA pour augmenter l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), voilà une idée qu’elle est bonne ! En gros, il s’agit de prendre aux pauvres pour donner aux vieux. Robin des bois a vraiment de drôles d’héritiers.

Dans la droite – sans jeu de mot – ligne, je suggère de bien peser la nourriture aux impudents qui viennent s’empiffrer aux restos du cœur grassement subventionnés par des fonds publics. Haro aussi sur  les bénéficiaires de la CMU qui se font soigner les dents gratuitement – alors qu’ils pourraient très bien se contenter de prendre quelques cachets d’aspirine – ou bien se font offrir des paires de lunettes au lieu de marcher à l’aveuglette.

Si l’on compte sur la réduction de la fraude sociale pour diminuer le déficit public, la France risque d’attendre assez longtemps avant de respecter les critères européens. En faisant abstraction du côté pernicieux de cette dénonciation des supposés fraudeurs sociaux, la retour sur investissement d’une telle chasse risque de se révéler un peu maigre. Il y a tout de même plus à gagner du côté de la fraude fiscale ou ne serait-ce qu’en arrêtant de faire des c… en or à Dassault.

Patrick Balkany : un pauvre d'esprit !Sans le justifier, on ne s’étonne pas que « les riches » entonnent l’antienne de « l’assistanat cancer de la société » et votent pour des candidats qui leurs permettent d’augmenter leurs ressources financières. Pour des personnes en situation de pauvreté ou ayant un revenu modeste, voter pour des hommes politiques les poussant vers plus de pauvreté ou de misère confine au masochisme ou cela dénote tout au moins un comportement irrationnel. Je ne sais si notre vie politique souffre d’un déficit de démocratie mais je suis persuadé qu’un peu de plus raison dans les choix politiques ne serait pas du luxe.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

6 Réponses »

  1. Parfaitement d’accord avec toi Denis!

  2. La candidature dans le canton de Gaillon de Catherine Jaffrenou et Philippe Hachet sous la banière « Alliance Citoyenne » est ainsi pleinement justifiée : des candidats n’appartenant à aucun parti politique, simples citoyens, qui proposent de s’occuper des plus deshérités plutôt que de construire des ronds points luxueux et inutiles.
    Jean Luc Recher, candidat totalement isolé, abandonné par le PS et EELV, ne proposent pas moins que de créer 2 équipements nautiques dansle canton…. est ce bien necessaire dans une période de restriction budgétaire et d’appauvrissement de la population?

  3. @Bernard

    Ce n’est pas moi l’auteur de l’article ! C’est Gilles.

  4. @Gilles

    Bien vu, quand on sait à quel point les plus riches sont assistés avec nos impôts et les banques centrales!

  5. @Yann

    Tu n’as rien compris. Sans les riches, il n’y aurait pas de pauvres. ;+)

  6. @Denis

    Et si on stérilisait les pauvres on peut légitimement penser qu’il n’y aurait rapidement plus que des riches! :+)

Laisser une Réponse

*