La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Recensés pour exister ?

Par      • 5 Jan, 2009 • Catégorie(s): Social  Social    

La commune d’Aubervilliers vient de prendre une initiative concernant les personnes en habitat précaire et les SDF résidents sur son territoire.

Peut-être ne s’agit-il pas d’une innovation absolue, cependant les médias l’ont brièvement évoquée.

Il s’agit de recenser les gens vivant en état de précarité aggravée, de collecter des informations sur leur identité, leurs éventuels problèmes de santé récurrents et la zone géographique qu’ils fréquentent habituellement.

Selon ses initiateurs, l’idée est de permettre aux services municipaux et associations locales un accès plus rapide et efficace aux personnes concernées.

Au-delà de l’aspect pratique, est évoqué le fait que la démarche constituerait un embryon d’existence sociale, les critères retenus étant finalement les mêmes que pour n’importe quel citoyen, à ceci près qu’ils sont ici concentrés sur un seul support.

On pourrait objecter que l’aspect minimaliste de l’initiative démontre l’impuissance réelle ou supposée des institutions à prendre en compte cette population que les processus de marginalisation à l’œuvre dans notre société a conduit là où elle est.

Certes. Et après ?

D’aucuns hurlent déjà au fichage généralisé, privant ces gens de leur dernière liberté.

Ceux-là mêmes qui expliquaient doctement que le fichier Edvige était, au pire, un mal nécessaire.

Il est bien connu que toutes les municipalités de gauche sont dirigées par des staliniens invétérés.

Mieux vaut en rire…

La réponse devrait selon moi appartenir aux intéressés, en choisissant ou non ce recensement, le respect de leur adhésion éventuelle étant la condition première du respect de leur dignité…

Un exemple à suivre ?

Crédit photo : secours populaire, onlyphotos.org.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

Laisser une Réponse

*