La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

De la nature des avantages

Par      • 11 Avr, 2011 • Catégorie(s): Social  Social    

Au risque de subir les foudres de nos camarades cégétistes, je suis partisan d’une suppression des avantages tarifaires octroyés aux employés d’EDF. Mais, comme je ne veux pas la mort du pêcheur, je suggère en contrepartie une hausse de salaire – au moins jusqu’à un certain niveau de rémunération. Dans une phase transitoire, on peut même envisager qu’EDF finance des travaux d’isolation des logements de ses employés pour leur permettre de réduire leur facture énergétique.

Salaire contre avantage en nature ?En tant qu’adepte d’une facturation exponentielle pour les ressources de base, un tel bradage incitant une partie de la population au gaspillage m’apparaît vraiment scandaleux. A une époque où l’on commence à s’apercevoir qu’il est nécessaire de limiter notre consommation énergétique, cela devient une œuvre de salut public d’appliquer une tarification qui favorise la prise conscience de cet état de fait.

Cette politique d’EDF a eu aussi comme inconvénient d’encourager ses agents à utiliser le mode de chauffage électrique – sur lequel je dirais peut-être quelques mots plus tard – et à limiter au strict minimum leurs travaux d’isolation.

Plus généralement, le fait d’accorder des avantages en nature aux salariés est souvent un argument pour limiter les niveaux des salaires. Ceci se révèle particulièrement injuste pour ceux qui ne profitent pas de ces avantages. Ou alors, cela risque de les inciter à consommer les avantages sans que ce soit un choix délibéré.

Comme autre exemple montrant la caractère pervers de cette approche on peut citer les compagnies aériennes, offrant des billets d’avion à des prix excessivement bas qui peuvent pousser les bénéficiaires à multiplier les voyages en avion.

Supprimons donc tous les avantages en nature et offrons des salaires décents. Ce sera un premier pas vers la formation de citoyens responsables.

Crédit photos : Enerzine, Le Post, Owni

Voie Militante Voie Militante

Tags :

3 Réponses »

  1. @Dioganti

    Analyse très juste.

  2. Et les voitures de fonction? il y aurait beaucoup à en dire, quand leur utilisation est autorisée en dehors du travail, cela peut-etre aussi un beau piège. A quand les vélos de fonctions?

  3. Très bonne piste !!! Mais malheureusement pas électoraliste du tout, on est pas prêt d’en voir l’application.
    Dommage !!

    @v Franck @v