La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Business machin-chose ?

Par      • 23 Mai, 2008 • Catégorie(s): Social  Social    

Ce matin, dans ma boîte aux lettres, j’ai eu cette joie profonde – et à peine retenue – de voir que l’émettrice d’un courriel agissait professionnellement en tant que Business Developer. En tout cas, c’est ce qui apparaît au bas de son message. Pour ceux que la langue d’Oscar Wilde révulse, cela peut se traduire plus prosaïquement par porteur d’affaires in French, in the text.

Avez-vous remarqué cette tendance à se donner de l’importance en utilisant des mots anglais à tout bout de champ ? Et pourtant, ce ne sont pas les mots qui nous manquent dans notre si belle langue.

Pour en revenir au fond du sujet, le portage d’affaires dans la formation se développe au point où nous nous posons même la question de savoir si le nombre des formateurs y suffira. Nous vivons une époque formidable dans laquelle le travail est confondu avec le temps de présence au bureau. Vu le nombre d’heures que les gens y passent, ils en finissent par être fatigués. A force de le croire. A côté de cela, les autres, ceux qui travaillent, n’arrivent pas à intégrer le critère de la pénibilité au niveau de leur départ en retraite.

NB Veuillez excuser ma mauvaise humeur qui est loin d’être passagère.

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

Les Commentaires sont clos.