La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Nicolas Sarkozy, nouveau 1er ministre !

Par      • 15 Nov, 2010 • Catégorie(s): Sarkozy  Sarkozy    

Mais, quel barnum ! Cela fait plus de 3 mois que je l’avais écrit : le futur 1er ministre s’appelle François Fillon. Et, à vrai dire, on s’en fout, pas vous ?

Exit la diversité avec le départ de Rama Yade et de Fadela Amara, malgré l’arrivée de Nora Berra et Jeannette Bougrab, les deux beurettes de service . Exit les centristes Borloo et Morin. Exit l’ouverture malgré la présence de l’ancien communiste Maurice Leroy et celle de l’ancien socialiste Eric Besson qui finiront, sans doute, leur carrière dans les rangs du Front National. Avec le retour de Juppé, ce grand écologiste, le chef de l’Etat nous réinvente le RPR.

Si, après Martin Hirsch, Rama Yade et Fadela Amara pourront  escompter rejoindre Europe Ecologie, le chef de l’Etat est extrêmement habile à rejeter à la nature les deux leaders centristes qui auront tout le temps pour construire leur candidature de 2012 concurrençant François Bayrou et Europe Ecologie sur leurs propres terres ! Quant à Villepin, après Bruno Le Maire et Georges Tron, le pouvoir aura réussi à débaucher la porte-parole de  son mouvement, République Solidaire en la personne de Marie-Anne Montchamp. Bien plus efficace qu’un croc de boucher !

On ne change pas une équipe qui perd !

On ne change pas une équipe qui perd !

Vous l’aurez compris. Le Président de la République n’a pas cherché à trouver les meilleurs. Il a choisi les plus zélés qui auront à cœur de lui préparer sa campagne. Autant dire que les derniers 18 mois de son quinquennat ne serviront à rien ! Notre pays est entré en campagne depuis la fin du printemps et, pendant ce temps, les grandes questions qui devraient mobiliser l’attention des politiques seront mises de côté du fait de l’ambition d’un tout petit homme.

La composition du gouvernement

  • Alain Juppé RPR, ministre d’Etat, ministre de la défense et des anciens combattants
  • Michèle Alliot-Marie RPR, ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes
  • Nathalie Kosciusko-Morizet RPR, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement
  • Michel Mercier, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés
  • Brice Hortefeux RPR, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration
  • Christine Lagarde RPR, ministre de l’économie, des finances et de l’industrie
  • Xavier Bertrand RPR, ministre du travail, de l’emploi et de la santé
  • Luc Chatel RPR, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative
  • François Baroin RPR, ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat, porte-parole du Gouvernement
  • Valérie Pécresse RPR, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche
  • Bruno Le Maire RPR, ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire
  • Frédéric Mitterrand RPR, ministre de la culture et de la communication
  • Roselyne Bachelot-Narquin RPR, ministre des solidarités et de la cohésion sociale
  • Maurice Leroy, ministre de la ville
  • Chantal Jouanno RPR, ministre des sports
  • Patrick Ollier RPR, ministre auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement
  • Eric Besson nouveau RPR, ministre auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique
  • Henri de Raincourt, ministre auprès de la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé de la coopération
  • Philippe Richert, ministre auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargé des collectivités territoriales
  • Laurent Wauquiez RPR, ministre auprès de la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé des affaires européennes
  • Nadine Morano RPR, ministre auprès du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, chargée de l’apprentissage et de la formation professionnelle.
  • Marie-Luce Penchard RPR, ministre auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargée de l’outre-mer
  • Pierre Lellouche RPR, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce extérieur
  • Nora Berra RPR, secrétaire d’Etat auprès du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, chargée de la santé
  • Benoist Apparu RPR, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé du logement
  • Georges Tron RPR, secrétaire d’Etat auprès du ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat, chargé de la fonction publique
  • Marie-Anne Montchamp RPR, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale
  • Thierry Mariani RPR, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports
  • Frédéric Lefèbvre RPR, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation
  • Jeannette Bougrab RPR, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, chargée de la jeunesse et de la vie associative.

Crédit photos : Le Point.fr, Paperblog

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

9 Réponses »

  1. Moi je pense plutôt que Sarkozy a perdu la main face à Fillon, plus populaire dans les sondages et qu’il n’a pas réussi à virer.

    http://www.jeune-garde87.org/2010/11/14/remaniement-dernier-episode/

  2. @Pazmany

    Sarkozy… perdre la main ??? C’est, je crois, le sous-estimer. N’oublions pas que Fillon, aux manettes de l’UMP en 2006-2007 fut l’un des principaux artisans de sa victoire. Leur complicité est TOTALE !!!

  3. serait ce la fin du PMU avec la résurgence des fanatiques de …

    un peut de musique :

    http://www.youtube.com/watch?v=FLCrb5Puj6A

    la pollutique est l’art de pouvoir faire taire les autres et de s’accaparer
    les mértes que l’on a point quitte à brasser beaucoup d’air ….

  4. Chacun se positionne pour les éléctions,Sarkosy refait le coup de Mitterand(il avait nommé Rocard 1er ministre pour mieux le neutraliser lors des presidentielles) au cas où Fillon aurait des vélléités pour 2012 ,il est son seul rival au sein de la droite étant donné que Copé se positionne pour 2017; il rassure aussi ses députés qui ne voulaient pas entendre parler de Borloo,le centre n’etant pas un problème puisque Borloo,Bayrou et Morin se présenteront en ordre dispersé pour les élections en espèrant un poste de 1er ministre s’il se rallie au 2ème tour
    Quant à Fillon il pourra continuer son show médiatique à defaut de s’occuper de sa fonction d’état(sarko et guéant s’en occupent)en jouant la sainte nitouche sur les réformes impopulaires et s’attribuant les mérites sur les plus populaires avec sa posture d’homme d’état humble et discret contrairement au coté bling bling et immoral de Sarko bref il aura toujours à portée de main son plateau télé.Il bénéficie du soutien des députés de droite et de meilleurs sondages que Sarko s’il se présentait aux éléctions, c’est tout bénéf pour lui, il n’aura qu’à sortir de sa tannière si les intentions de vote pour sarko sont catastrophiques.

  5. 18 mois de son quinquennat ne serviront à rien
    Quand on sait que plus rien ne se passait ou presque depuis 6 mois, cela fait 2 ans sur 5 ou seul l’enjeu des prochaines elections comptait…

    Et voir frederic Mitterand avec l’étiquette RPR, ca fait bizarre

  6. Le neveu Mittérand n’a jamais été à gauche….

  7. @azerty

    C’est volontaire et un tantinet provocateur ! ;+) Il s’est toujours revendiqué du gaullisme.

  8. chut, parlez moi fort vous pourriez réveiller le minitre de la culture…