La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

France : le roi devenu bouffon !

Par      • 21 Mar, 2009 • Catégorie(s): Sarkozy  Sarkozy    

Je m’étais promis de ne plus parler de notre roitelet républicain. Mais, cette fois-ci, trop, c’est trop ! Il y a eu, lors de la Présidentielle, la critique des « élites », élites dont le ministre de nos affaires intérieures fait partie au même titre que ses 80 conseillers élyséens, énarques dans leur grande majorité. Pure démagogie ! Au passage, je plains ces « élites » qui ont voté pour lui. Je plains aussi et surtout tous ceux qui sont allés à la soupe.

Et puis, il y a eu la raillerie faite aux chercheurs qui ne trouvent pas, dans un numéro digne de Fernandel. Prenez le temps de regarder la vidéo.

Mais, alors que nous connaissons en France un taux d’illettrisme de près de 10%, face aux salariés d’Alstom à Orléans, le roi s’est plu à redevenir bouffon. Je pense à tous ces parents et à ces grands-parents – les miens et les vôtres – qui se sont saignés pour nous éviter le déclassement qui frappe notre société.

Le drôle d’apôtre – d’aucuns parleraient de gugus – de la ray-ban, de la rollex qui se trouve à la tête de ce – notre – grand pays qu’est la France est indigne, totalement indigne de sa fonction.


Sarkozy « A quoi servent les études? »
envoyé par politistution

Crédit photos : Destin et turbulences, Programme-Tv

Source d’inspiration : SarkoFrance

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

4 Réponses »

  1. Voici mon blog !!!
    http://warning-flashback.blogspot.com/

  2. Il est ou le problème sur la vidéo.

    Comme beaucoup je pense qu’il a raison. Et surtout comme une majorité de Français.

  3. Ce n’est pas parce que 53% de benêts, téléguidés par des médias aux ordres, ont élu un sale type que le sale type en question a raison sur tout. On peut être cons et majoritaires. Ce n’est l’apanage ni de la droite, ni de la gauche.

    J’ai toujours beaucoup de crainte à entendre le 1er représentant des Français stigmatiser les élites dont il fait partie. Cela me rappelle de bien mauvais souvenirs. Il y a toujours eu 2 droites : celle de François Mauriac et de Raymond Aron et celle des autres.

Laisser une Réponse

*