La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Cosmétiques : attention, chimiques !

Par      • 4 Oct, 2011 • Catégorie(s): Santé  Santé    

Utilisés chaque jour, nos cosmétiques – même bio parfois – peuvent imprégner notre organisme de produits chimiques qui, pris séparément semblent inoffensifs, mais, multipliés et utilisés régulièrement, sont sans doute dangereux à long terme pour la santé !

Petite liste, non exhaustive malheureusement, des produits à traquer puis à éviter :

  • Alkylphénols :

nonylphénol ; nonoxynol ; octylphénol ; propylphénol ; amylphénol ; heptylphénol, dodécylphénol ; méthylphénol (ou crésol) ; éthylpénol (ou xylénol1)

Ils sont présents dans les détergents, les cosmétiques, les produits de nettoyage et  de nombreux produits industriels.

Leurs effets sont très graves sur les milieux aquatiques. En outre, l’Union Européenne reconnait un risque potentiel pour la fertilité et pour le foetus. De surcroît les alkylphénols sont des perturbateurs endocriniens et sont potentiellement cancérigènes.

  • Formaldéhyde :

Formol* ; Formalin ; Formic aldehyde ; Paraform ; Methanal ; Methyl aldehyde ; Methylene oxide ; Oxymethylene ; Oxomethane ; DMDM hydantoin ; Diazolidinyl urea ; Imidazolidinyl urea, Methenamine ; quarternium-15

Il est utilisé comme conservateur antimicrobien.

Le formaldéhyde est cancérogène par inhalation, allergisant et irritant. Il est maintenant remplacé en partie par les parabènes, on les retrouve principalement dans les vernis à ongles.

  • Huiles et cires de silicone :

Dimethicone ; Cetyl dimethicone copolyol ; Phenyl trimethicone ; Stearyl dimethicone

Ces substances entièrement synthétiques sont employées dans une multitude de produits.
La Dimethicone est l’une des matières premières les plus utilisées pour les formules de protection de la peau, de soins capillaires – alors qu’elles auraient tendance à étouffer le cuir chevelu – et de rouges à lèvres.

Elle sont nocives pour l’environnement et donc indirectement pour notre santé.

  • Lyral :

Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde

Il est utilisé dans certains savons.

Ce parfum est à l’origine de réactions allergiques.

  • Parabène :

butylparaben ; methylparaben ; ethylparaben ; propylparaben ; isopropylparaben

Le parabène est employé dans de très nombreux cosmétiques, produits alimentaires et médicaments pour ses propriétés antibactérienne et antifongique.

Il peut provoquer des allergies, un veillissement accéléré de la peau avec le soleil. Mais surtout il a la capacité d’être assimilés par l’organisme !
Ceci interfère avec les récepteurs hormonaux et perturbe l’équilibre endocrinien, sans compter les effets potentiellement cancérigènes.

  • PolyEthylene Glycol :

PEG-8 ; PEG-40 ; PEG-6 ; PEG-150 …

Ces composés chimiques de synthèse se retrouvent dans de nombreux cosmétiques en tant qu’agents tensioactifs, détergents, émulsifiants, revitalisants ou humectants pour la peau.

Le nombre qui suit la forme abrégée indique le poids moléculaire. Un nombre inférieur à 500 signale une consistance liquide, un chiffre supérieur à 500 une graisse ou une cire.

Ils sont très polluants à produire et contaminent durablement l’environnement. En outre, ils contiennent de nombreuses impuretés toxiques et sont déconseillés pour les personnes ayant une peau abimée, ces impuretés sont d’ailleurs reconnues cancérigènes.

  • Phtalates :

Parfum ; fragrance

Ils sont utilisés comme parfum en cosmétique et souvent présentés sous le terme « parfum » ou « fragrance ».

Ils s’accumulent dans l’organisme et peuvent perturber le système hormonal.

  • Sodium Laureth Sulfate :

Sodium Laureth Sulfate ; Sodium Lauryl Sulfate

Ils sont très souvent employés dans de nombreux produits de toilette et d’entretien : savons, shampooings, détergents, dentifrices… Ce sont des agents moussants chimiquement connus en tant que tensioactifs.

Ce composé puissant est un détergent efficace et très peu coûteux.

Son utilisation fréquente élimine la protection de la peau et l’expose aux maladies. Dans les shampoings, il fragilise le cuir chevelu, favorise la formation des pellicules, provoque des irritations, emmêle les cheveux, les rend fourchus et peut même entrainer leur chute.
En outre, il est également absorbé par l’organisme et agit alors comme un perturbateur hormonal avec pour conséquences : syndrome prémenstruel, symptômes de ménopause, baisse de la fertilité masculine et cancers féminins.

L’utilisation de laureth sulfate de sodium est à éviter absolument chez les enfants, car son application cutanée peut affecter le développement des yeux avec des dommages irréversibles !

  • Triclosan :

Cloxifenolum, Irgasan, Lexol 300, Aquasept, Gamophen, TCL, DP300, éther de diphényle d’hydroxyle 2.4.4 ; Trichlorine-2

C’est un produit de synthèse utilisé comme anti-bactérien, antifongique, antiviral, antitartre et agent de conservation. Il est présent dans de nombreux produits désignés comme « antibactériens » ou « anti-microbiens » comme les produits contre l’acné, les produits de premiers soins, le dentifrice, la crème à raser, le déodorant…

Non seulement il contamine l’environnement mais il contribue à l’augmentation de la résistance des bactéries aux antibiotiques. Sans oublier qu’il peut perturber le fonctionnement de la thyroïde et se dégrader en composés toxiques, cancérigènes, bioaccumulables et persistants.

Voilà ! A vos crayons et emmenez cette liste pour faire vos courses !

Crédit photos : Alizés du Sud.

Source : notre-planete.info

*N. B. : attention, pour les amateurs de soie, elle est souvent traitée au formol, malgré les interdictions légales dans le textile relatives à ce type de traitement, alors faites la tremper plusieurs heures avant de la laver et de la porter…

 

 

Voie Militante Voie Militante

Tags :

2 Réponses »

  1. Soyez révolutionnaires, refusez les cosmétiques testés sur les animaux. Ils sont les premiers exploités et n’ont aucun moyen de se défendre dans un monde qui les dépasse!
    Pour savoir si une substance est dangereuse ou non pour l’Homme,il existe maintenant des méthodes plus fiables. voir le site d’Antidote -Europe http://www.antidote-europe.org.

Laisser une Réponse

*