La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Un petit peu de culture… britannique !

Par      • 1 Juil, 2007 • Catégorie(s): Politique culturelle  Politique culturelle    
Oscar WildeAh, j’avoue avoir retrouvé ces citations en pensant à vous Denis, puisque vous semblez apprécier Oscar Wilde (très bon choix par ailleurs) et j’en fais profiter nos chers camarades socialistes.

En outre, je trouve que ça correspond plutôt bien à notre situation actuelle…

« Quand on dit la vérité, on est sûr d’être tôt ou tard découvert« .

« Un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu’au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l’aurore avant les autres hommes« .

« C’est toujours un tort de donner des conseils, mais en donner de bons ne vous sera jamais pardonné« .

« Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d’entre nous regardent les étoiles« .

« La vie n’est gouvernée ni par la volonté ni par l’intention. La vie est une affaire de nerfs, de fibres et de cellules lentement amassées, c’est là que se cache la pensée, là que la passion vit ses rêves« .

« Nous apprenons aux gens à se souvenir, nous ne leur apprenons jamais à progresser« .

A méditer… !

Voie Militante Voie Militante

Aucune Réponse »

  1. Fallait-il relire Oscar Wilde pour gagner les élections présidentielles ?

    Avons-nous compris ce à quoi rêver les Français ? Le rêve est-il un sujet du champ politique ? Je le crois.

    Henri Guaino a su capter tous les mythes constitutifs de la société française. Ce n’est pas un hasard si, lui-même, est un gaulliste. De Gaulle, c’est la France des plus de 65 ans. Ils ont massivement voté pour Sarkozy.

  2. Une dont je me souviens souvent, mais je ne suis sûr ni du texte ni de l’auteur.
    Henri Bergson, il me semble…

    « Si le seul outil dont vous disposez est un marteau, alors tous les problèmes que vous rencontrerez ressembleront à des clous ».

  3. Ce sont nos outils (nos idées) qui sculptent nos réponses. Mais il y a aussi le rêve, l’imaginaire, les mythes et l’espérance.

    Je suis assez d’accord avec cette phrase. Elle s’applique assez largement à la situation du PS.

  4. On peut rajouter un peu d’Einstein aussi en la modifiant: « Un problème sans solution est un problème mal posé. » et « Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue. »

    « Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits. »

    Cela peut s’appliquer à l’ambiance générale du PS national….

    A bon entendeur…