La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Manuel Valls, candidat de la gauche libérale pour 2012

Par      • 3 Mai, 2008 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

Davantage occupé par le sort des éléphants africains, l’information m’avait presque échappé tant elle est énorme.

Manuel Valls serait candidat pour l’élection présidentielle de 2012. Après Hollande, Fabius, Ségolène, c’est le 4ième qui tient à nous exprimer toute la profondeur de son ambition : être khalife à la place du khalife. Remarquez… Vu le niveau de celui qui est à l’Elysée, je m’attends à ce que les candidats se déclarent par centaines ou par milliers. Tiens au fait. Pourquoi pas vous ?

Manuel Valls tend exprimer sur le plan de la doctrine le renouveau « socialiste » là où il sent la naphtaline conservatrice de mauvais goût. Jugez-en par vous-même.

Il entend, nous dit Libé, « aider à concilier la gauche avec la pensée libérale« . Avant lui, y a eu Bockel. On voit clairement où il en est aujourd’hui ! Et puis, il y a cette phrase invraisemblable dont j’espère que Ségolène la démentira avec la plus grande fermeté . Parlant de notre ex-candidate à la présidentielle de 2007 : »Je soutiens sa volonté d’opérer une synthèse entre la gauche et le libéralisme« . S’il entendait la décrédibiliser qu’il se s’y prendrait pas autrement ! Tous les coups ne sont pas permis pour satisfaire au rêve d’Icare.

Le texte complet sur Valls.fr

Autres éclairages

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

7 Réponses »

  1. Cela ne m’étonne guère, il n’a plus les dents qui rayent le parquet mais qui le traversent !
    Il va falloir lui arracher les crocs, on ne sait jamais, s’il a la rage, qu’il ne contamine pas tout le monde !

  2. Valls était invité la semaine dernière sur France Inter dans le 7-10, et, à l’écouter, je confirme qu’il est à la gauche de la droite. Son surnom de Sarko de gauche est en ce sens un peu inexact, mais Sarko-compatible certainement. Et pourtant il ne fait pas l’objet de tirs de barrage de la part des lieutenants de nos éléphants. Vraiment étonnant, à moins que tout cela ne soit stratégique.

  3. Pour ma part, je ne suis même pas sûr qu’il soit à gauche.

    Les statuts nous permettent de parler de doctrine comme on l’entend à la condition que les questions abordées n’aient été tranchées. Comme rien n’a été tranché, Valls peut raconter ce qu’il veut, y compris n’importe quoi.

  4. Moi qui pensait que tous les socialistes français étaient conservateurs… Enfin une lueur d’espoir à gauche.
    Vivement le jour où le mot libéral ne sera plus une injure !

    Vive les Anti-conservateurs de tous bords !

  5. Absolument laguigneneu ! non au conservateur de tout genre qui n’ont que comme définition du progrès et du modernisme le fait de profiter de la misère des un pour en enrichir d’autre oui a la réforme profonde oui a la rupture oui à un grand changement du monde économique qui mettrait plus l’Homme au coeur d’une économie humaniste de marché.
    changerlavievraiment.canalblog.com

  6. Et bien moi je suis trés heureux de la décision de Manuel Valls de de lancer dans la course à la présidence.
    Compte tenu de la vacuité de sa pensée, de ses positionnements idéologiques incompréhensibles et des relents de démagogie populiste qui parfument ses « pensées », il apparaît que si lui peut être candidat, alors tout le monde peut l’être..

    Merci camarade (oups, ça m’a échappé) merci Manuel de nous donner à tous une occasion d’espérer des jours meilleurs en étant tous un jour candidat et, pourquoi pas, tous présidents, ce qui permettrait d’en finir avec la guerre des chefs…

    Juste un conseil : si le ridicule ne tue pas, la connerie, pratiquée avec la belle constance qui te caractérise va finir par endommager ta neurone…