La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Manuel, ferme-la ta grande guife !

Par      • 24 Oct, 2014 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

Cher Manuel,

A la primaire socialiste de 2011, seuls 5.63% des participants ont porté leur voix sur ton nom. Personne n’avait oublié qu’en 2007, tu étais à deux doigts de signer avec Sarkozy qui embarqua dans sa galère Besson, Kouchner, Jouyet (l’actuel secrétaire général de l’Élysée) et Bockel. Aujourd’hui encore, tu ne représentes rien, à part toi-même !

A l’analyse de tes propos sur l’immigration, les Roms, la TVA sociale, les OGM et les chômeurs, cela fait belle lurette que tu ne fais plus partie de la gauche. En 2008 déjà, tu entendais “aider à concilier la gauche avec la pensée libérale“. J’ai pour ma part du mal à parler de pensée quand je vois dans quel état le néolibéralisme triomphant a poussé la France et le monde vers l’abîme !

C’est dans ce contexte que tu oses nous parler de gauche passéiste. Ça fait trente ans que vous menez la même politique. Trente années d’erreur et de mensonge. Il est d’ailleurs très difficile de juger la gauche passéiste sur son action – sans comprendre précisément ce qu’elle recouvre – du fait qu’elle n’ait jamais réellement accédé au pouvoir dans notre pays. Parce que, maintenant, tu serais devenu spécialiste en gauche passéiste ? Tu te prends pour quelqu’un de moderne ? Je croyais tout simplement que tu étais 1er ministre de la France.

Manuel Valls, la nouvelle madame bavarde ?Alors, plutôt que d’amuser la populace à raconter toutes ces sornettes et autres banalités dont tu t’es fait le spécialiste en chef, le bilan de ta politique c’est 5 732 000 chômeurs au mois d’août 2014, soit plus de 16% de la population active au chômage. Et dire qu’avec tes acolytes d’infortune, les Macron, Colomb et autre Rebsamem, tu viens nous expliquer que vous allez désormais faire la chasse à ces tire-au-flan de chômeurs. Je croyais que tu étais là pour leur donner du boulot.

Vous avez lâché plus de 40 milliards dans la nature aux entreprises françaises sans l’once de la moindre espèce de résultat sur le plan économique. La croissance est au point mort. Ça fait 30 ans que cette politique échoue lamentablement et vous continuez à endetter la France en donnant à ceux qui en ont le moins besoin ! La seule chose qu’on te demande maintenant, c’est que tu la fermes et que tu te mettes à bosser en respectant le vote des gens qui attendent autre chose d’un 1er ministre que de passer son temps à faire le guignol – devenu spécialiste en triangulation – s’agitant dans les médias. Les habits de 1er ministre seraient-ils un peu trop grand pour toi ?

Ferme-la, Manuel. Ferme-la, ta grande guife !

Denis.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Laisser une Réponse

*