La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les amis de DSK feraient bien de se taire !

Par      • 17 Mai, 2011 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

Piroska Nagy afirme que DSK a bien abusé de sa position !Mais quelle indécence à entendre tous ces gens prendre fait et cause pour un homme dont la présomption de culpabilité vient d’être établie par la justice américaine ! Dans leur bouche, pas un mot pour la victime, cette femme d’origine guinéenne de 32 ans !  Que n’aurait-on pas entendu dans notre pays, si cet homme ne s’appelait pas Dominique Strauss-Kahn ! Je pense à tous ces dirigeants socialistes qui, depuis dimanche soir, sont venus parader à la radio et à la télévision, oubliant de parler de la victime potentielle dans cette affaire sordide. Ils se sont ridiculisés. Ils se sont, une fois de plus,discrédités. La palme revient sans doute à Jean-Christophe Cambadelis qui nous a parlé hier de « feu nucléaire« . Allégorie de la puissance. Allégorie du couillu.

Aurélie Filippetti en 2008, Tristane Banon en 2007 et aussi Piroska Nagy, l’économiste hongroise du FMI, en 2009 qui révélait : « M. Strauss-Kahn a abusé de sa position pour entrer en relation avec moi. Je n’étais pas préparée aux avances du directeur général du FMI. […] J’avais le sentiment que j’étais perdante si j’acceptais, et perdante si je refusais. Je crains que cet homme n’ait un problème qui, peut-être, le rend peu apte à diriger une organisation où travailleraient des femmes. » Voilà toute la réalité de ce personnage qui, heureusement pour la gauche, ne pourra plus être son représentant en 2012 !

 

Et la présomption de victime ?

Heureusement, à gauche, nous avons entendu des voix dissonantes : Caroline Fourest sur France Culture et  Clémentine Autain dans son blog qui, dès hier, ont eu, elles, une pensée pour la femme de chambre. Le seul homme à avoir réagi de manière intelligente à cette sinistre affaire est, sans aucun doute, Jean-Luc Mélenchon qui nous a rappelé toute la réelle complication à être misérable face à un puissant :

« Mais aussi parce que dans le cas contraire il y a une victime, il faut le rappeler. Je suis un peu surpris de voir que personne n’a l’air de se préoccuper de la femme de chambre de l’hôtel. Affabulatrice ? Peut-être ! Mais si c’est une victime, alors qui la plaint ? Nos paroles ne doivent-elles pas inclure le respect qui lui serait dû ? Personne n’a l’air d’y songer pour l’heure. Je suis étonné de constater que pas un commentaire de femme politique n’envisage cet aspect du drame, c’est-à-dire cette personne là. Une femme de chambre, c’est moins intéressant ?  Comme si tout était dans le commentaire de la scène. La politique spectacle éteindrait-elle tout sentiment humain ?« 

Et bravo la Méluche, Clémentine et Caroline.

Crédit photos : Blog de Fred, Teem TV

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , ,

16 Réponses »

  1. Bonjour,
    A mon avis, tout le monde devrait se taire… (et surtout il n’y a pas de « présomption de culpabilité » comme vous l’indiquez, c’est une bêtise… ;o)

    Vouloir défendre la prétendue victime est aussi trop rapide : il faut laisser du temps au temps et attendre que les faits soient révélés. Avant, on peut penser qu’en fait chacun défend des positions (mais qui ne sont pas en lien direct avec l’affaire DSK) et souhaite se mettre en avant.

    Donc bravo à ceux qui se taisent et chut à ceux qui parlent… ;o)

    @+

  2. @nap

    Si les mots ont un sens… « un homme dont la présomption de culpabilité vient d’être établie par la justice américaine ! » La juge l’a bien mis en prison ? Habituellement, je crois que ce n’est pas le sort réservé aux prévenus, qui peuvent s’acquitter d’une caution.

    Maintenant, c’est promis : chut !

  3. A part le choeur des pleureuses, qui font semblant d’être étonnées de ce qui arrive, ce qui est épouvantable dans cette affaire c’est que les cadres du PS n’ont pratiquement pas un mot pour cette fille qui, si l’on se réfère aux chefs d’accusations du parquet de New-York, il faut bien sur parler au conditionnel – DSK a droit à la présomption d’innocence – aurait été « agressée ».
    Et puis dégat colatéral, désormais plusieurs ballons sont lancés pour tester une possible canditature Fabius à la place de DSK. Ce serait un comble!

  4. Tout à fait d’accord avec ce billet d’autant plus que le sieur DSK n’en n’est pas à son coup d’essai si je puis me permettre…

  5. Oui,tous ces dirigeants socialistes et soi-disant amis de Dominique Srauss Kahn feraient bien de se taire car ce qu’ils disent est lamentable et tout ce qu’ils avancent va se retourner contre eux.Si tout ce qu’ils avancent est faux,eux-aussi,vont plonger.Quand la réalité est criante,cela fait rire.Le déni est la pire des choses dans cette histoire.

    Le bon peuple qu’ils considèrent comme ignard reçoit les chaînes américaines et s’informe sur internet.
    On voit bien qu’il ne s’agit pas d’une affaire de complot.
    Ce n’est pas une affaire politique,mais qui a des conséquences politiques graves.
    C’est tout simplement l’histoire d’un mec qui ne peut contrôler ses pulsions sexuelles.
    Et les prisons sont remplies d’individus qui ne peuvent contrôler leurs pulsions sexuelles.
    La police américaine n’a rien laissé au hasard.
    Les photos, les traces de lutte,les prélèvements ADN pourront aisément contrecarrer les ignobles arguments comme « l’affabulation de la victime ».
    Même s’il avait rendez-vous avec une prostituée,il n’avait pas à se jeter sur le personnel de l’hôtel qui est facilement reconnaissable à sa tenue.Il devait se maîtriser.S’il ne peut se maîtriser,il faut le placer à l’HP.

    C’est quand même désespérant pour un socialiste de prendre une suite à 3000 dolards alors qu’il a la possibilité d’utiliser un logement de fonction!!!

  6. Moi, Bernard Frau, j’adore. Surtout quand il parle de « dégâts colatéraux, de ballons d’essais et de comble ». Il est vrai qu’en matière de rectitude de carrière, il en connaît un rayon !!!!

  7. @ philippe méoule
    Monsieur loyal!
    Personnellement j’ai toujours assumé les bonnes comme les mauvaises choses que j’ai pu commettre mais je n’ai jamais été accusé de tentative de viol et je n’ai jamais appartenu à un gouvernement qui a eu à son actif l’affaire du sang contaminé et celle du Rainbow Warrior. J’ajoute que dès que j’ai connu les proximités de François Mitterand avec un certain Bousquet j’ai pris mes distances.
    Si certains s’autorisent à porter un jugement sur mon engagement citoyen (pas ma carrière) il leur sera bien difficile sur les points évoqués ci-dessus de s’interroger sur la rectitude de mes comportements et celle de ma morale en politique.
    Que la liberté d’esprit ne soit pas une vertu pour certains valets à la botte des puissants cela les regarde, je ne juges pas. Mais de grâce qu’au moins ils aient la décence de parler de ce qu’ils connaissent cela leur permettra ce minimum de rectitude qui pourrait à défaut de les rendre respectables les faire un peu moins méprisables.
    Je ne vous connais pas monsieur aussi je ne vois pas comment vous pouvez porter sur ma personne un jugement éclairé.
    Néanmoins, si toutefois la nature vous a doté de deux sous d’intelligence, appelez donc au numéro suivant je répondrais volontiers aux questions que peut-être vous posez à mon égard au lieu de vous contenter d’écouter mes adversaires politiques. Peut-être ainsi balayerez-vous certains préjugés et gagnerez-vous en certitudes avérées.
    En attendant, je ne vous salue pas!
    Bernard FRAU 0663240066 / 0232610238

  8. @Philippe

    J’ai oublié de te dire : Bernard est un copain. Un vrai ! Quant à sa rectitude, je pense que tu le connais drôlement bien pour t’exprimer de la sorte à son endroit. sache que je préfère la sienne à celles de beaucoup de nos « amis » communs.

  9. Toute la gauche, aujourd’hui est tombée dans le panneau et elle se ridiculise chaque jour davantage, avec cette pauvre histoire dont DSK a fait les frais. Toute la gauche française a de la merde dans les yeux et comme un seul homme elle s’engouffre dans le même piège ou plutôt dans ses effets collatéraux . Y a pas plus de viol et de violeurs que de beurre en broche.DSK est un type incapable de viol et je suis prêt à donner un témoin dans cette sombre histoire. Y a pas plus de femme de chambre violentée que d’intervention divine ou de pulsions sexuelle délinquante. Mais enfin vous ne voyez pas le coup satanique qu’on vous porte et qui ne fait qu’exacerber les traditionnelles divisions de la gauche alors que vous devriez resserrer les rangs et faire bloc. Les candidats du PS s’imaginent que la voie est libre pour leurs ambitions et vanités personnelles.Encore une fois je vous le dis,comme un débutant DSK est tombé dans le piège redouté et la gauche arrivera désunie au premier tour et celui qui devrait être battu et qui descend tous les jours dans les sondages va gagner avec les voix du FN et de la droite. Et il le regrettera parce qu’il en sera l’otage comme à chaque fois dans l’histoire et il finira par trahir son camp parce que pour garder le pouvoir il donnera son sang au diable, (excusez les références littéraires svp)D.J

  10. @Denis

    Coup satanique, dites-vous ?

    Pour ma part, je suis soulagé. J’ai toujours cru que DSK se traînait des casseroles. Une fois investi, à 2 ou 3 mois du 1er tour de la Présidentielle, l’UMP aurait déterré les cadavres.

  11. Cette « affaire » ne me semble pas très claire. D’abord , le procureur ne cesse de brandir des preuves sans en apporter d’autres que les accusations de la femme de chambre . Quant aux preuves matérielles , on les attend toujours . Une interrogation: pourquoi la femme de chambre est restée dans la chambre au lieu de se sauver comme elle en avait la possibilité ???? D’autre part il est établi qu’elle connaissait fort bien DSK puisqu’elle travaillait depuis plusieurs mois dans cet hôtel et que sa photo était affichée dans le local du personnel . Son entourage est suspect ; frère qui n’en n’est pas un et qu’on ne vienne pas raconter qu’il s’agit d’une coutume africaine, ça n’a aucun sens . Ca sent l’escroquerie .

  12. Mais enfin, pour certains,faut-il le rappeler que mêmes les prostituées ou les call-girls ont des droits et que la violence doit être exclue dans les rapports sexuels, qui doivent être consentis.
    Ici, il ne s’agissait pas d’une escort.

    Est-ce que des hommes normaux vont se jeter sur des femmes qui passent près d’eux ,et en plus,en étant à poil?

    Les hôpitaux psychiatriques sont pleins de gens qui ne peuvent contrôler leurs pulsions.

    Il faut soutenir les femmes qui sont toujours traînées dans la boue lorsqu’elles sont victimes de viols.

    J’espère qu’un mouvement international de soutien à cette pauvre femme de ménage va se construire.
    Avec internet cela est possible.

    Je redoute qu’elle soit supprimée ou que sa famille soit victime d’agressions.J’espère que la police américaine va assurer la protection nécessaire et,surtout qu’elle viendra enquêter en France.

Laisser une Réponse

*