La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Jean-Michel Baylet, le candidat de trop

Par      • 16 Sep, 2011 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

Jean-Michel Baylet est Président du Parti Radical de Gauche. Il est très accessoirement le 6e candidat aux primaires citoyennes, qui se tiennent les 9 et 16 octobre 2011 en vue de la désignation du candidat du Parti Socialiste à l’élection présidentielle du 6 mai 2012.

Notre gascon règne en maître sur le groupe de presse  la Dépêche. En 2010, le magazine Challenges  le classe au 509e rang des plus fortunés de ce pays.

Déboires judiciaires

Les ennuis judiciaires de Jean-Michel BayletEn mars 2003, la cour d’appel de Toulouse l’a condamné à six mois de prison avec sursis et 30 000 euros d’amende pour abus de biens sociaux, recel d’abus de biens sociaux, ainsi que faux et usage de faux. La cour a établi qu’il avait effectué des dépenses à caractère privé sur le compte de la Dépêche du Midi. En 2007, il est, une nouvelle fois, condamné pour abus de biens sociaux par le tribunal correctionnel de Toulouse pour un emploi fictif au sein de la société Occitane de Presse.

 

En 2009, il a été mis en examen pour infraction au Code des marchés publics. Président du Conseil général du Tarn-et-Garonne, il est aussi, avec son épouse et son fils, actionnaire de l’agence de communication Hima Com, sollicitée pour la réalisation d’une partie de son magazine institutionnel. L’affaire date de 2007 et porte sur un montant de 80000 euros.

A part ça, hier soir, j’étais au lit à 21 h 30.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

3 Réponses »

  1. décidemment après GdC je vais de découvertes sur ce monsieur que je pensais gris comme les murs.
    mais alors il ne devrait pas être admis par les PS à se présenter… il ne joue pas dans la mm cour déjà politiquement et ça en plus trop c’est trop

  2. Décidément, je ne sais vraiment plus, mais plus du tout pour qui je vais voter. En effet, quant on voit que le PS n’est pas foutu d’écarter Mr Baylet, bien qu’il clame haut et fort sa différence avec le programme du parti socialiste (sans parler de ce qui est justement écrit ci-dessus), que le PS ne dit rien sur la réforme du sénat (voir site Web Médiapart), que le PS local fricote avec le maire d’Évreux pour le meeting de Martine Aubry du 23-09, bien qu’il soit membre du PRG …. Comment peut-on contre-argumenter pour dire qu’ils ne sont heureusement pas tous pourris … ! Les français veulent de la sincérité, du fond pas de la forme. On se demande si en famille, entre amis, au travail … ils écoutent ce qui ce dit, car franchement il y a de quoi s’inquiéter. En effet, à part ceux qui s’informent « intelligemment » (blogs …), je connais pas mal de personnes qui déclarent vouloir « essayer » Marine Le Pen. A quand Mr ou Mme propre dans cette déferlante d’affaires ou de comportement nauséabonds ? Sur ce point, il me semble que Ségolène Royal a une approche intéressante à ce sujet. Pour ma part, il y a bien Jean-Luc Mélenchon mais il est sénateur, ce qui n’est pas une tare à condition que l’on dénonce les privilèges exorbitants de cette chambre haute du parlement. Aussi, il me reste à ce jour Arnaud Montebourg dans le cadre des primaires socialistes ; après ce sera « Wait and see » … !

  3. @Fabrice

    Ce qui est intéressant, c’est que beaucoup de gens ont regardé cette émission. Ce que j’en retiens surtout, c’est qu’au milieu de 6 candidats, Ségolène Royal s’est banalisée.

    Sur le nucléaire, la seule à être carrée, c’est Aubry !