La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Hubert Védrine… pas lui !

Par      • 12 Mai, 2007 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

Évidemment, nous nous sommes tout d’abord raillés. Claude Allègre, le dégraisseur de mammouths pas dégraissé, Eric Besson, le lobbyiste éternel de Vivendi, Bernard Tapie, ancien forçat des affaires d’une mitterrandie de fin de règne, nous avaient donné l’occasion d’un bon mot. Mais là… Hubert Védrine, ancien porte-parole et secrétaire général de l’Élysée sous Mitterrand, ministre des affaires étrangères sous Jospin, c’est tout de même autre chose !

Notre nouveau Président vient de lui proposer le poste de Ministre des affaires. Rien de plus… rien de moins. Plusieurs réflexions me viennent à l’esprit. Faut-il qu’il n’est à ce point rien à se mettre sous la dent pour aller recruter à gauche ? D’accord, Douste-Blazy, Pierre Lelouche, Dominique de Villepin, Alain Juppé sont tous quatre marqués du sceau de l’infamie chiraquienne. Sarkozy cherche à envoyer un message à l’opinion dans la période de no man’s land qui précède l’élection législative. Je ne suis pas celui que la gauche a tant décrié ! Dans la perspective de 2012, il cherche à continuer de marquer son avantage vis à vis de Ségolène Royal en appuyant sur le procès en incompétence asséné y compris dans nos propres rangs. La manoeuvre est grossière.

Hubert Védrine, secrétaire général de l’Elysée de 1991 à 1995, puis ministre des affaires étrangères de 1997 à 2002, va-t-il franchir le rubicon ? Toujours est-il, tout comme d’autres, que l’ancien ministre reproche à Ségolène Royal de ne pas avoir mobilisé ses compétences dans la campagne d’avant 1er tour ! Le livre de Raphaëlle Bacqué, journaliste au monde, donne aujourd’hui des éclairages tout à fait particulier sur la manière dont a été menée la campagne. Par souci de rupture avec la démarche de François Hollande qu’elle juge trop conservatrice, rejetant en bloc le Parti et ses éléphants, elle s’est aussi privée de compétences précieuses, apparaissant notamment mal préparée lors du débat face à Sarkozy. François Hollande disait lui-même en décembre qu’elle n’était pas prête ! Sans elle, la gauche n’aurait sans doute même pas atteint le second tour.

Si on peut comprendre l’amertume légitime de Hubert Védrine, son ralliement permettrait à tous les tontondolâtres socialistes de faire leur introspection sur l’imposture historique que représente la monarchie mitterrandienne à partir de 1988 et de son inutilité à partir de 1993 pour cause de longue maladie. Hubert Védrine, homme cultivé et aussi représentant d’une certaine gauche caviar, ne s’est pas rallié à la gauche par conviction. Son parcours politique à la sortie de l’Ena est marqué du sceau de sa rencontre avec un homme, Jacques Delors. Son influence auprès de François Mitterrand a amené le Parti Socialiste à se rallier à la vision d’une Europe des marchés. Faisons la monnaie… le reste viendra après ! Le Non de la France et de la Hollande au projet de TCE vient jeter le discrédit sur cette vision de l’Europe. Le projet de Sarkozy de faire voter par le parlement un mini-traité européen reprenant l’intégrité de la première partie est un déni manifeste de démocratie. Sans Doute, Hubert védrine y voit-il le moyen de reprendre le chemin de la construction européenne ? La fin ne justifie pas les moyens… sauf peut-être en politique.

Quel que soit son choix , Hubert Védrine est un homme brillant. La pertinence de ses analyses sur la question de l’hyper-puissance américaine, de l’unilatéralisme nous priverait d’un esprit éclairé.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

Une Réponse »

  1. cas fait la gauche depuis 2002?avait elle pas dans son sein des personnaliées de talents,pourquoi elle ne ces pas rénovée, faut’il perdre 4,5,6 élections présidentielles avant de comprendre et découter la base,Devons nous attendrent que les dinosaures du parti presque tous sont à l’age de la retraites avec des places qui ne lès mettent pas dans le besoin en fin de mois.Oui le parti socialiste doit ce rénover et de mettre toutes cette veuille garde élus pendant ces 30 dernieres annés à la retraites, il ne doit pas resté un parti d’élus ,il doit intégrés des militants qui ne peuvent pas arrivés aux postes parce qu’ils sont vérouillés par les mèmes depuis des 10ene annees et d’interdire le cumule des mandats.Je comprend que nos talents tel que Védrine puissent ètre débauchés faut’ils qu’ils suportent les erreurs des dirigents du Parti.

Laisser une Réponse

*