La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

François Hollande, candidat anti-écolo primaire

Par      • 24 Août, 2011 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

François Hollande était encore, lundi, l’invité de France Inter. A cette occasion, il nous aura éclairés sur ce que serait, pour lui, la sortie du nucléaire en France. Les écologistes conduits par Eva Joly et Cécile Duflot en seront pour leur frais.  François Hollande promet que la part du nucléaire atteindra 50% en 2025, s’il était élu en 2012. Lundi, le candidat à la primaire socialiste s’est donc clairement exprimé en faveur du maintien de la filière électro-nucléaire française et d’un mode de production d’énergie que l’homme ne saura jamais en capacité de maîtriser, comme nous le voyons encore à Fukushima-Daichi. Nous serons nombreux à en tirer toutes les conséquences au 1er et au 2e tour de l’élection présidentielle de 2012, au cas où, par malheur pour notre pays, il était désigné à la primaire socialiste !

Notre Dame des Landes

Fort du soutien de Jean-Marc Ayrault, François Hollande, à l’instar de Martine Aubry, s’est déclaré en faveur de l’aéroport de Notre Dame des Landes. Dans le journal Le Monde du 17 juillet, il déclarait : « Personne n’imagine en France que l’alternance puisse ne pas se faire à cause d’un aéroport. » Mais, au fait, à qui va servir cet aéroport ? S’inscrit-il vraiment dans une logique d’intérêt général chère au Parti Socialiste ou plutôt dans la satisfaction d »intérêts particuliers ?

Le coût du projet est estimé aujourd’hui à plus de 550 millions d’euros. En cette période de crise que Jean-Claude Trichet comparait très justement à celle de la grande dépression de 1929, nous avons peut-être autre chose à faire que de dilapider l’argent public au profit de l’attitude névrotique de quelques petits hommes politiques !!!

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , ,

6 Réponses »

  1. Salut Denis
    J’espère que tu n’es pas étonné. Il suffit de regarder comment les affaires se passent à la Région avec Alain Levern pour comprendre que la « Comédie » EE-Les Verts n’est en fait qu’une opération qui va permettre au PS de mener une politique écolo aux extrêmes marges avec la caution de l’ancien parti vert relooké en EE-Les Verts. Il y aura des députés verts, des sénateurs verts peut-être même des ministres verts. Richelieu se frotte déjà les mains. Tout cela bien sur à condition de gagner la présidentielle.
    @+
    Humanisme-Ecologie-République

  2. @Bernard

    Au rythme où vont les choses, j’ai la fâcheuse impression que le mauvais scénario de 2006-2007 est en train de se répéter devant nous ! Sarko vient de lâcher Patrick Buisson pour Henri Guaino, un homme à surveiller comme le lait sur le feu, et qui ne s’est jamais remis de son éviction par Jospin – et la gauche – du commissariat au plan. C’est lui – et Fillon – qui a fait gagner Sarko en 2007. J’espère que l’histoire ne se répétera pas. La candidature de François Hollande m’apparaît bien fragile. Et, à vrai dire, je ne vois pas bien comment les électeurs écolos très attachés à la sortie du nucléaire iront voter pour lui au 2e tour de la Présidentielle. « Mal barrés, je vous dis… mal barrés« .

    @+

    Denis.

  3. Quoi !
    François Hollande pour Notre Dame des Landes !
    Ben je ne le primairerai point !
    S’il veut devenir hollandais volant ? Sans moi !
    J habite à Nantes et je ne veux pas de cet « ayraultport »
    comme disent les opposants à ce projet !
    Peut être que j ai pas ttous les éléments
    pour en comprendre l’intérêt
    mais ce projet ne me plait pas !

    Il n a quà le mettre dans sa Normandie, qu il chérit son aéroport

  4. Comment les écolos de gauche et du centre pourraient-ils peser sur cette primaire pour éloigner ce pur produit du carrièrisme politique à la française ?
    C’est encore l’abstention qui pourrait progresser le plus au second tour de 2012 : mal barrés, c’est sûr !

  5. Pourquoi les écolos auraient-ils à peser sur les primaires du PS ? C’est un choix interne, le destin du parti qui est en jeu. Les socialistes doivent choisir leur voie.
    Pourquoi ne pas choisir aux primaires ? Parce que le choix doit être pleinement assumé par les militants, et le peuple de gauche, s’il s’y reconnaît. Parce qu’il oscille entre sortie du nucléaire et politique liberticide, fratricide, une épée de Damoclès qui pèse sur toute la population, des plus anciens aux plus jeunes. L’avenir de toute la population dépend de ce choix.
    Le second tour, droite contre droite pire, ou pire encore, pourrait se finir autour d’un étang, canne à pêche à la main : ceux qui n’assumeront pas les choix de la population compteront les votes qui leur manquent. On ne peut représenter que ceux que l’on représente.

  6. @ Denis
    Je pense qu’il faut laisser passer les sénatoriales et la primaire du PS. Après nous y verrons un peu plus clair. Pour nous écolos il me semble au travers de nombreuses discussions avec différentes tendances de la famille écologiste que nous sommes aussi très mal barrés car en fait on ne peut pas à la fois être sur une ligne mélancho-verte et en même temps tenter de montrer une image centro-verte ( de ce point de vue les contorsions des uns et des autres chez EE-Les Verts pour éviter un vrai clash avec Nicolas Hulot est à mourrir de rire). Le beurre et l’argent du beurre ça ne marche qu’en rêve. Ceci n’est que pure reflexion gratuite car chez nous au MEI les bidons ne sont pas rangés.

Laisser une Réponse

*