La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

DSK, Hollande : la fabrique des mirages !

Par      • 23 Mai, 2011 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

Homme providentiel, DSK l’aura été, le temps d’un automne et d’un printemps au cours desquels il fut le roi des sondages. Et, comme un malheur n’arrive jamais seul, les médias nous servent maintenant du Hollande en-veux-tu-en-voilà !

La gauche naphtaline

Dès le 15 mai 2010, j’avais indiqué en quoi Dsk et François Hollande incarnaient, à mes yeux, la post-modernité décatie de la social-démocratie française matinée de blairisme et de social-libéralisme. Je n’ai, vis à vis d’eux, rien changé de ce que je pensais alors.

Pour ou contre la France ?De ces 10 années où il dirigea le Parti Socialiste, que retiendrons-nous de François Hollande ? Pas grand chose, à vrai dire. Par son inaction, il a contribué activement à torpiller la campagne de Ségolène Royal en 2006 et en 2007. Il a laissé les socialistes – qui, pour bon nombre d’entre eux, confondent encore le Parti Socialiste avec les loges maçonniques – proférer leurs sales propos misogynes, machistes et sexistes, faisant passer Ségolène Royal pour une dinde parce qu’elle était une femme, tout simplement. Son absence totale d’autorité a amené certains socialistes à en appeler même au vote Bayrou. Il a fermé les yeux sur ces fédérations et ces responsables de section qui avaient appelé les militants à rester chez eux. Au final, l’œuvre  de François Hollande est d’avoir laissé se développer le phénomène de vassalisation troupière qui, à Reims, a failli être fatale au Parti socialiste. Alors, comment peut-on juger de la compétence d’un homme qui ne nous en a montré aucune ? Dit autrement, comment peut-on voter pour un homme qui a montré tant d’incompétence à animer et à diriger des hommes ?

La nature de la Présidentielle

Il y a deux critères qui fondent le vote des électeurs à la présidentielle : l’expérience et la personnalité. Je ne reviendrais pas ici sur l’expérience : François Hollande n’en a aucune : il n’a jamais été ministre,  ni même secrétaire d’état. Pourquoi ? Or, de Giscard à Sarkozy, en passant par Pompidou, Mitterrand, Chirac ou de Gaulle, tous les Présidents de la Ve disposaient d’une solide expérience de gouvernement, piochée pour les plus vieux d’entre eux dans la IVe République.

Et puis, il y a la personnalité. C’est sans doute de ce point de vue que François Hollande pose le plus de problèmes. Les présidents de la République que nous avons eu ne sont pas des êtres que nous pouvons qualifier de normaux. Comme le disait Martine Aubry hier sur France 2, on attend autre chose d’un candidat ou d’une candidate à la présidence de la République française. Il faut aussi avoir vécu. De ce point de vue, le parcours de François Hollande ressemble à celui d’un enfant gâté, dont on se demande, au regard de tout son talent comique, s’il ne s’est pas trompé de métier.

Face à Sarkozy, François Hollande ne pèse rien. Il n’est rien. Il n’a aucune des qualités qui en feraient un chef d’état.

Crédit photos : Politinews, Un sondage, Marianne2

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , ,

12 Réponses »

  1. On nous enfume avec DSK et Hollande afin d’éloigner l’unique danger pour Sarkozy de se faire réélire en 2012 et ce danger pour lui se nomme Ségolène Royal !

  2. Tout à fait d’accord avec Japp. Tous ces médias, tous ces sondeurs au service des financiers ont pour unique objet d’écarter ou de minimiser la seul candidate qui ait un projet et la force de caractère capables de battre Sarkozy.

  3. DSK, Hollande… mirages. Vous pouvez y ajouter dans le lot, Aubry. Tenancière. Elle tenait la chandelle, pour on sait qui. Petite fille à son papa, héritière sans avoir jamais combattu ; Lille et 1er Sec. Suiveuse. Pas en reste, elle aussi, pour médire. Soc. Dem. en faisant croire le contraire, même un peu libéral sur les bords. N’a-t-elle pas voté Bayrou à la dernière élection ! Petite femme sans charisme, mesquine, rancunière et jalouse de la réussite des autres. Mirage alimenté par la machine. Sans béquilles, elle n’est rien, sinon que colère et fulmination. Elle disparaîtra comme DSK, le champion des champions, au talent de Méssi et C. Ronaldo réunis, disait -on. Il n’a jamais dépassé la poule de qualif., avec jeu de mots. Il existe une femme, en chair et en os, bien vivante, qui travaille et va à la rencontre du citoyen. Elle n’a besoin de personne pour lui dire d’avancer et porte toute une flopée d’idées innovantes dont ce pays, la France, a bien besoin pour se redresser. Pour conclure, arrêtez de nous bourrer le mou avec vos candidats des gratte-sondages, qui n’ont que du vent à proposer ! Regardez plutôt en direction de celle qui est toujours resté debout et dont le programme : c’est de la bombe, c’est de la balle, c’est tout simplement le meilleur !

  4. @Japp et Henri

    Je me souviens de Pasqua, qui, aux lendemains de la présidentielle de 2007, se demandait comment Ségolène avait réussi à cristalliser autant de voix alors qu’elle avait dû batailler contre son propre parti. Elle reste une adversaire redoutable pour Nicolas Sarkozy.

    @Trois couleurs

    Je ne suis pas d’accord sur Martine Aubry. Elle a réussi à s’imposer au PS, chose que n’a jamais su faire François Hollande. C’est une femme qui a du mérite.

  5. A lire ou relire :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/passifou/051210/pourquoi-segolene-royal-terrorise-une-elite-socialiste-et-pas-les-militant

  6. Valls arrive ! il va tout dézinguer !
    ;o)
    @+
    PS : concernant François Hollande, il représente peut-être une personne humble qui s’oppose au Bling-Bling de Sarkozy… je ne suis pas sûr qu’il ne « pèse » rien face à Sarko (et il a quand même un parcours brillant..)… à suivre… ;o)

  7. Étrange cette obsession de la normalité.

  8. @romain : après « l’extraordinaire » et extravagant Sarko… n’est-ce pas un juste retour des choses ?

  9. @Romain

    A-t-il grand chose d’autre à dire ?

    @Nap

    Même Sarkozy cherche à être « normal ». Je ne suis pas sûr que c’est de normalité dont nous ayons le plus besoin. Il faudrait aussi quelques idées, une vision. Je n’ai pas l’impression que François Hollande en est la moindre.

  10. On dirait que Hollande t’a piqué ta femme…

    Tu connais les torpilles que Aubry se mangera si elle est désignée candidate… Genre « après l’addict au sexe, voici l’autre etc. »… Et je te rappelle qu’elle n’a tout simplement pas envie d’y aller, si elle y va ce sera poussée par la fine équipe qui avait été la chercher à Lille pour faire barrage à Royal au dernier congrès. ça va comme ça…

    Voici un homme qui a toute sa raison, c’est si rare par les temps qui courent :
    http://www.lefigaro.fr/politique/2011/06/10/01002-20110610ARTFIG00668-peillon-aubry-et-hollande-doivent-se-parler-tres-vite.php

  11. @antennerelais

    En tout cas, pour ma femme, pas encore ! ;+) Ou alors, je ne suis pas au courant.

    Je crois avoir, dans ce billet, indiquer tous les handicaps de François Hollande, dont je persiste à croire qu’il se fera balayé d’un revers de main si, par malheur, il était désigné.

    Je pense avoir écrit encore bien pire sur François Hollande. Et, en plus, entre nous, il a un art de parler pour ne rien dire.

    Concernant Aubry, j’en sais rien. Reste, tout de même, Ségolène Royal.