La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Des primaires socialistes sans Martine Aubry ?

Par      • 29 Sep, 2010 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

Il se passe de bien drôles de choses dans la maison socialiste. Martine Aubry n’est pas intéressée par la primaire socialiste et, par voie de conséquence, pour être candidate à l’élection présidentielle de 2012.

Un boulevard pour DSK

De son côté, Ségolène Royal, dès le 1er juillet, avait annoncé : « “Je ne serai candidate contre aucun autre des deux grands leaders du Parti socialiste“. En l’absence de Martine Aubry, elle ne serait donc pas candidate face à DSK. Malgré un calendrier taillé sur mesure pour l’actuel directeur du FMI et qui supposerait un très large consensus autour de sa candidature, Yann Savidan le rappelait dans son blog : DSK n’ira qu’avec la quasi-certitude de l’emporter au 2e tour.

A moins de deux ans des Présidentielles, la situation s’est très largement éclaircie pour l’opposition et le Parti Socialiste. Martine Aubry a réussi, en quelques mois, à faire taire les querelles afin de mettre le Parti Socialiste en ordre de marche dans la perspective des Présidentielles.

L’opinion rejette la personnalité de Nicolas Sarkozy !

Dans un sondage CSA / Le Parisien datant du 13 septembre, Dominique Strauss-Kahn est préféré à Nicolas Sarkozy pour 56% des Français contre 25% en faveur de l’actuel chef de l’Etat ! L’actuel directeur du FMI est préféré par les Français pour 48% d’entre eux contre 32% pour l’actuel 1er ministre.

Reste une inconnue et elle est de taille : DSK a-t-il envie d’y aller ?

Crédit photos : les billets de Segurano, le Buzz politique

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

9 Réponses »

  1. Rien n’est encore fait.

  2. @aurelinfo

    Concernant Martine Aubry, je pense que oui, c’est plié. Reste l’inconnue DSK qui peut nous propulser dans une primaire inédite : François contre Ségolène !

  3. Le fait que les deux candidats soient assujettis à l’ISF me dérange incomparablement moins que l’impuissance du directeur du FMI à infléchir les postulats et les méthodes du Fonds (ce qui ne veut pas dire qu’il n’ait rien tenté: on ne désirerait plus d’européen pour le poste de son successeur).
    Voir à ce sujet les dernières mesures appliquées aux pays baltes.
    Pour la dernière question de Denis, je pense que la réponse est dans la question…

  4. Et pourquoi on ne pourrait pas payer l’ISF et être de Gauche ?
    Il faut forcement être payé au SMIC et être ouvrier pour être de gauche ?
    On peut avoir une sensibilité de gauche des convictions et bien gagner sa vie…
    … Je ne vois rien d’antinomique là-dedans.

    Pour ce qui est de 2012, la route est encore longue et bien des choses peuvent se passer. Des candidats peuvent sortir de la route, d’autres peuvent faire leur apparition. Laissons le temps au temps.

    Une chose est sûre le PS ressemble de plus en plus à du centre droit. C’est d’autant plus étrange après la période difficile que l’on vient de passer. On voit bien l’erreur complète du libéralisme à tout va. On voit bien que ca ne peut pas marcher cette façon de mener le monde. Ne serait-ce pas le moment de se radicaliser un peu plus ? Les gens sont peut être prêt à entendre plus les mots de :
    – partage, Education, Monde associatif…