La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Je voterai CONTRE les rapports d’activité !

Par      • 28 Oct, 2008 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    
Blabla

Blabla

Le vote des motions du 6 novembre s’accompagne des votes des rapports national et fédéral d’activité. Que pouvons-nous en dire ?

Au niveau national

Que dire de nos mails et de nos courriers parvenus à Solférino dont nous attendons encore les réponses ? Ce que nous voulons, ce ne sont pas des beaux parleurs qui ont le souci, pour ne pas gâcher l’avenir, de ménager leur propre image. Mettons le NOUS avant le JE. Nous attendons de nos secrétaires nationaux qu’ils se donnent complètement à leur tâche. J’ai fait part, récemment, au secrétaire national à la communication, de la nécessité de la création d’un fonds d’images du fait des risques juridiques que nous encourons sur nos blogs. Aucune réponse ! J’ai cru comprendre qu’en ces temps de « promotion » interne, Solférino n’était peuplé, tout au plus, que d’une dizaine de personnes. En temps normal, combien de salaires y sont-ils versés ?

Et puis, il y a eu ce projet qui a été conçu en 2006, en grande partie, par des experts en dehors du Parti Socialiste sans qu’aucun amendement issu de nos fédérations et de nos sections n’ait été retenu. En terme d’exercice démocratique, on peut mieux faire ! Arrêtons de nous gargariser d’une exemplarité qui ne vit que dans nos esprits et dans nos mots. Même à l’UMP, ils font beaucoup mieux !

Heureusement pour nous, il y a eu la Présidentielle et Ségolène Royal qui, en dépit de tout ce que nous pouvons lui reprocher, a contribué à animer un Parti moribond. L’animation de la campagne s’est d’ailleurs réalisée, en grande partie, en dehors du Parti Socialiste. Je peux en témoigner. D’un point de vue de méthodologie militante, elle a lancé un grand nombre de pistes dont nous devrons nous inspirer pour la suite. La campagne d’adhésion de 2006 nous aura fait le plus grand bien. Et puis, plus rien en 2007 et 2008 ! Depuis 2007, nous avons perdu plus de 40% de nos effectifs ! Voilà le sort que nous réservons à nos jeunes adhérents !

Là où les conventions nationales nous auraient permis de trancher de nombreuses questions, nous avons accouché d’une déclaration de principes. Là où la direction nationale s’enorgueillit de nos victoires locales dues, pour l’essentiel, à nos militants, j’y vois aussi l’incapacité que nous avons de nous mobiliser pour le national et de produire intellectuellement. Nous ne pourrons cloner ni Bertrand, ni Martine, ni Ségolène, ni Laurent, ni Dominique pour qu’à la place des militants, ils expliquent notre projet auprès des Français. Est-ce d’ailleurs souhaitable ?

En votant NON au rapport d’activité, nous demandons à ce que nos pratiques et les co-gérants de ce Parti – Vincent Peillon parlait de malfaisants – qui nous ont conduits à des échecs répétés en 2002 et 2007 soient sanctionnés.  Reconduire les mêmes personnes nous amènerait à un échec certain pour 2012 ! Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.

Au niveau fédéral

Sous les assauts répétés des ambitions personnelles et des rivalités de personnes, nos sections de l’Eure sont malades. A l’occasion de la campagne d’adhésion de 2002, nous avons pu mesurer toute la franche camaraderie des « anciens » à l’égard des « jeunes » militants à 20 euros. Nous passons notre énergie à nous combattre sur le plan interne, à nous stigmatiser. C’est ce que nous savons faire le mieux. Ici ou là, je pense à Evreux, c’est parfois la haine et l’esprit de revanche qui nous ont envahis ! Cela ne laisse rien augurer de bon pour l’avenir.

Depuis le départ de Michel Champredon du PS, l’une des rares commissions qui se réunissait s’est définitivement tue. Je salue, tout de même, Gérard Contremoulin, l’animateur de la commission Formation, pour avoir inlassablement continué à proposer des séances de formation aux militants et aux futurs élus. Bravo Gérard !

Que dire encore de nos élus encartés qui ne s’affranchissent toujours pas de leur cotisation, dont certains, en dehors de toutes les règles, font acte de candidature au niveau du Conseil fédéral !

Sur le plan de la communication, en dehors de notre député, des Présidents des Conseils régional et général, des conseillers généraux qui inaugurent les chrysanthèmes, le Parti Socialiste brille par son absence. Quant à Unité 27, nous aurons attendu près d’un an pour avoir des « informations » de la fédération. Heureusement, il y a les blogs de Jean-Charles Houel, de Gérard Silighini et de Gérard contremoulin (en sommeil depuis juillet 2008). Mais que fait-on de la parole militante ? Si nous journaux internes ont pour vocation à montrer toujours les mêmes, à quoi nous servent-ils au juste en dehors d’une auto-satisfaction dont le caractère narcissique n’aura échappé à personne ?

Et puis, il y a tous ces talents inutisés dans nos sections, talents vus comme autant de concurrents et d’obstacles à la réalisation d’ambitions personnelles. A l’heure où j’écris ce billet, je ne dispose toujours pas du rapport fédéral. Mais je voterai CONTRE, résolument CONTRE.

Je suis membre du PS depuis 2005. En septembre, je me suis posé très sérieusement la question de quitter le PS. J’ai décidé d’y rester. Fuire ne peut rien changer et j’incite tous ceux d’entre vous qui veulent que nous gagnions en 2012 à venir y militer. Sans un Parti Socialiste fort, nous ne pouvons gagner en 2012. Ne tardez pas ! Plus que jamais, nous avons besoin que nos pratiques changent. Or, elles ne changeront pas avec les mêmes hommes et les mêmes femmes.

Crédit photo : Tribune du ventilationnisme

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

2 Réponses »

  1. A l’attention de Denis Szalkowski :
    Monsieur,
    Ne vous connaissant pas, ne connaissant pas ce blog et n’y ayant, à ma connaissance, jamais participé, je vous demanderai de bien vouloir enlever mon nom du « Crédit photo », photo à laquelle je n’ai pas non plus participé.
    Cordialement,
    Myriam Entraygues

  2. @Myriam

    Désolé. C’est corrigé.