La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Comprendre Manuel Valls

Par      • 5 Jan, 2011 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

Du fond des âges…

En 2006, il fut un des soutiens à la candidature de Lionel Jospin aux primaires socialistes.

Consensuel…

Après la défaite de Ségolène Royal dont il avait été le soutien, il déclarait en août 2007, ne doutant de rien :

« Nous pouvons faire un bout de chemin avec la majorité, à condition qu’elle nous entende, sur des sujets qui peuvent faire consensus. Je pense aux moyens qu’il faut donner à la justice, à la lutte contre la criminalité ou encore au dossier de l’immigration. »

En septembre 2007, il avait salué la volonté de « réforme » du chef de l’Etat qui déclarait vouloir s’attaquer aux régimes spéciaux.

Politiquement génétiquement modifié…

Mais il nous avait réservé le pire du pire sur la question des OGM. voilà ce que déclarait, en janvier 2008, l’ancien fidèle jeune lieutenant de Lionel Jospin :

« Si les dangers supposés des cultures transgéniques attendent toujours d’être vérifiés, les bénéfices espérés sont, eux, largement reconnu. En diminuant l’impact des intrants, les OGM joueraient un rôle essentiel dans la protection de l’environnement. Surtout, en augmentant les rendements agricoles sans épuiser les réserves d’eau, ils contribueraient, de manière décisive, à l’autonomie alimentaire des pays du Sud. De toute évidence, ils méritent donc mieux que les procès d’intention et les accusations de sorcellerie… »

« … plutôt que d’interdire les OGM, il faut donc augmenter les moyens en faveur de la recherche sur les biotechnologies afin de lever tous les doutes sur leur innocuité. Et il faut avoir le courage de reconnaître que cet objectif passe, inéluctablement par des expérimentations en plein champs… »

L’explication : il est libéral… de droite ???

Dès 2008, nous expliquant tout l’intérêt de son ambition, il nous disait vouloir «  »aider à concilier la gauche avec la pensée libérale« .

Il a appelé à voter la réforme des institutions amenant le renforcement de la présidentialisation. Et maintenant, il veut foutre en l’air les 35 heures de Jospin : la boucle est bouclée. Il vient de tuer son père.

Crédit photos : Paperblog

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

10 Réponses »

  1. L’explication : il est libéral… de droite !!!
    Çà c’est ce que l’on appelle une « vraie » explication : baptiser n’a jamais signifier expliquer !!!!!!

  2. @Joël

    « Il vient de tuer son père ».

  3.  »
    Y a pas seulement qu’à Paris
    que le crime fleurit,
    nous aussi au village on a
    de beaux assassinats
     »
    Georges Brassens

    Ce qui m’inquiète le plus
    – mais je puis me tromper –
    c’est ce que pensent
    mes cher(e)s compatriotes
    et leurs votes l’an prochains…

    Travailler plus pour vivre moins !!! C’est un sacré projet politique …
    Demander aux personnes qui bénéficient des RTT … une journée de plus pour vivre

    Mais cà doit être secondaire devant les défis majeurs à relever : concurrence, mondialisation …
    que nous baragouinent nos chers responsables et decideurs
    Euh quoi : mon temps libre secondaire ? Vous voudriez répéter ? Ma vie secondaire

    Qu’il y eut des maladresses dans la mise en forme des 35 heures dans certains secteurs soit !

    Que les confusions des genres se succèdent ainsi et nous verrons les urnes …

    Nous danserons une valse brune ! Préférant prévenir que guérir !

    Il va bien falloir que le peuple ( oh le vilain mot ! ) exprime ce qu ‘il veut
    et non quelques stentors politiques et mediatiques
    écoutés par qui et si peu entendus …

  4. DSL tout le monde, mais je me vois contraint de corriger une erreur qui se démocratise largement!
    Ce n’est pas VALLS qui le 1er tape dans la fourmilière, il n’est que la voix de ses vrais maitres:
    http://monmulhouse.canalblog.com/archives/2010/12/24/19958922.html#comments

    DSL pour le SPAM!

  5. Bonjour,
    Je pense que Henri Emmanuelli a bien résumé le réel objectif de M. Valls à savoir :
    – c’est de faire du buzz médiatique.
    Ni plus ni moins. Il a compris que pour exister il fallait occuper la place et il le fait avec peu de talents. Il faut que Besson fasse attention, il va bientôt avoir de la concurrence pour l’ouverture.

    Dans la réalité et tout du moins dans l’industrie, on a pu voir que les entreprises ayant profité des 35h pour revoir leur organisation s’en sont très très bien sorties. Pour celles qui ont subit la loi, eh bien ce fut plus difficile…

  6. C’est tout de même fou que le débat sur les 35h00 soit relancé par des politiques alors que le patronat, dans son ensemble, avait fini par s’en accomoder (ceux qui travaillent dans le privé et notamment dans l’industrie savent à quel point la productivité s’est améliorée suite au passage aux 35h00). C’est sans parler de la flexibilité également acquise par le patronat dans le cadre des négociations sur l’aménagement du temps de travail.
    Le passage aux 32h00, séduisant sur le papier, est utopique dans la conjoncture actuelle. Les salaires seraient de nouveau massivement gelés comme lors du passage aux 35h00, les entreprises de production imposeraient aux salariés de maintenir les performances de production… les conditions de travail deviendraient impossibles.
    Copé, plus que le retour aux 39h00 hebdo, serait certainement sur la même ligne que Novelli : négociation de la durée du temps de travail entreprise par entreprise !
    Valls commence à me rendre Mélenchon sympathique.

  7. Je fais le même constat qu’Emmanuel ,dans mon entreprise les 35H ont été négocié avec une modération salariale et un gain de productivité sur plusieurs années ou carrément un gel des salaires dans d’autres entreprises(alors que les prix à la consommation eux augmentaient),de plus elle s’est accompagnée d’une baisse des salaires pour les ouvriers ayant des élements variables de solde sur leur fiche de paie et les RTT sont imposés par la direction pendant les periodes de moindre besoin pour les salariés liés directement à la production.
    Concernant le réel impact des emplois créés on peut en douter vu l’avis divergant des organismes et spécialistes à ce sujet
    Toutefois la majorité des salariés et des chefs d’entreprises ont l’air satisfait de ces RTT vu les sondages édités ( Dame Parisot « Sainte mère des patrons » a loué les vertus des 35H récemment) et avant de vouloir détricoter à nouveau la durée légal du temps de travail pour des créations d’emplois sans doute éphémères nos politiciens seraient d’avantage inspirés à s’attaquer au réel problème du chomage en france dû entre autre aux délocalisations pour remplir les poches des actionnaires ,spéculateurs et PDG de multinationales.
    C’est tout un système qui est à repenser,la modification de la durée du temps de travail contre le chomage est un faux débat et nos politiciens n’ont aucune idée et moyen pour contrer la sauvagerie du liberalisme et c’est navrant…

  8. Je rajoute dans la dernière phrase après nos politiciens « ne veulent ou »

Laisser une Réponse

*