La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

143 rebelles… à Ségolène ?

Par      • 29 Avr, 2006 • Catégorie(s): Parti Socialiste  Parti Socialiste    

On aurait pu croire que la parité et la présence des femmes au sein du Ps allaient insuffler de nouvelles pratiques. Eh bien, il faut relativiser. Pour faire face ou plutôt faire front à la candidature de Ségolène, Annick le Petit, Anne Hidalgo, Michèle Sabban prennent la tête des 143 rebelles. Première remarque : pour l’instant, elles sont trois. L’appellation de leur « mouvement » fait référence au combat des 343 salopes qui se sont battues pour la légalisation de l’Interruption Volontaire de Grossesse, alors qu’elle était illégale en France. Elles ont su prendre de vrais risques. Pour nos 143 rebelles, il s’agit d’un détournement inacceptable visant, pour l’essentiel, à se faire mousser. Yvette Roudy, une initiatrice de ce combat, a vivement réagi. Normal.

Deuxième remarque : je n’ai franchement pas l’impression que nous soyons en face de vraies rebelles. Des rebelles de quoi ou plutôt contre quoi ? Contre la candidature d’une femme ? Je ne suis pas sûr de bien comprendre. Et puis, une fois de plus, franchement, à quoi ça sert de se taper dessus ? Ça ressemble furieusement à un combat de grands mâles dominants. Pathétique.

Voie Militante Voie Militante

Tags :

5 Réponses »

  1. Les hommes ne possèdent pas toujours le monople de la connerie …
    Pitié Denis, pas avortement mais interruption de grossesse (IVG), c’est plus classieux non ?

  2. C’est corrigé !

  3. 100% d’accord avec toi, Denis.
    Je suis heureuse de constater que des camarades de tous horizons
    ne perdent pas de vue le but ultime des élections: GAGNER, et faire
    gagner ceux qui nous font confiance pour organiser une société plus
    protectrice et plus juste pour tous.
    Personnellement, je suis prête à apporter mon soutien inconditionnel
    à celui ou celle qui nous évitera un duel Sarkozy-Le Pen à l’issue du premier tour,
    et qui nous permettra de battre la droite (ou l’extrême droit!)au second tour.
    Je trouve pathétique que ces quelques femmes envieuses, qui se
    battent pour un portefeuille ministériel dans les écuries de mâles
    candidats, poussent l’indécence jusqu’à préférer à terme, Sarko à Ségo!
    Comme quoi, on a pas eu besoin de modifier la Constitution pour
    instaurer la parité au niveau des comportements inspirés par la
    jalousie, l’amertume et le refoulement!
    Amitiés socialistes,
    ANNE MANSOURET

  4. Merci pour ta présence, ta contribution et ta réflexion sur notre site. Je crois que le problème de la prochaine présidentielle ne peut pas se réduire à une question de personne. Il nous faut un projet conquérant en direction des électeurs et aussi un véritable projet interne au Ps qui puisse nous mobiliser tant au niveau fédéral, régional (l’oublié du Ps) et national. Je t’avoue que, sur ce point, j’ai quelques inquiétudes. Je ne pense pas être le seul.