La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Non choix 2008 au Parti Socialiste: Ségolène Royal contre Bertrand Delanoë

Par      • 19 Oct, 2007 • Catégorie(s):  

Eh bien, chers camarades, les choses prévisibles ont le mérite de nous faire parler.

Le combat qui s’annonce pour la conquête du Parti Socialiste opposera, à coup sûr, Bertrand Delanoë à Ségolène Royal. Le maire de Paris sera soutenu par les conservateurs du Parti : Fabius, la gauche socialiste et les jospinistes qui, pourtant, avaient curieusement appelé à voter en sous-main pour Strauss-Kahn. Face à Ségolène Royal, nous aurons droit à une motion animée par Cambadélis et Utopia selon toute vraisemblance.

Une fois de plus, l’étau se resserre autour de l’ex-candidate qui, malgré mes critiques (qui aime bien chatie bien) est la seule, par ses bouffées intuitives – et parfois délirantes – à comprendre ce qu’attend le peuple de France de la gauche française. A l’heure où le Modem ne semble être qu’un nième avatar de l’histoire politique française, l’enjeu autour de la direction du seul Parti politique à incarner l’alternance est tout à fait considérable. Bertrand Delanoë a de sérieuses chances de l’emporter. Pour autant, il n’a pas le souffle idéaliste et l’utopie qu’incarne Ségolène Royal. A la place qu’il occupe, il représente le bon sens gestionnariste. Pour ma part, j’ai bien dû mal à croire aux vertus de transformation sociale de Paris Plage. La présence des écologistes à la Mairie de Paris a toujours été d’un secours précieux à Bertrand Delanoë. Au sein du Parti socialiste, les Verts ne lui seront d’aucun secours, aux côtés de ses nouveaux amis !

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.