La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Retour sur les modalités de validation des contributions thématiques

Par      • 8 Juil, 2008 • Catégorie(s):  

Le commentaire de Fabien Raflik et notre discussion, hier après-midi avec Alain Rey, me ramènent à parler des modalités de validation des contributions thématiques.

En devant faire signer impérativement les contributions par un membre du Conseil National (un moyen de filtrage comme un autre), le Parti Socialiste privilégie la forme par rapport au fond. J’avoue avoir été stupéfait du contenu de certains textes qui mélangent destinée personnelle et idée(s) politique(s). Autrement dit, un inspecteur du travail socialiste n’aurait vocation qu’à parler du code du travail et des 35 heures; un maçon socialiste du Btp ou du Temple de Salomon; un Normand socialiste de la réunification de la Normandie, des vaches, du camembert et du cidre. En fait, chez nous, le tropisme de l’activité contribue, par l’expérience, à l’expression des idées ! Etonnants socialistes dont l’empirisme et le gestionnarisme nous privent des possibilités de l’imaginaire.

A titre d’exemple, je vous incite à lire l’excellente contribution « Pour une politique africaine de la France davantage humaniste » signée par Kofi Yamgnane dont l’intérêt m’aura toutefois totalement échappé. Je sens que je vais me faire encore des copains. J’ai pris cet exemple. J’aurais pu en prendre bien d’autres. Ce n’est pas le pire.

Dans ce cas, à quoi peuvent servir les contributions thématiques si elles ne véhiculent qu’aussi peu d’idées ? A se faire connaître ? A montrer les muscles ? A se compter ? La bonne nouvelle, c’est qu’en les diffusant au travers d’Internet, nous nous réconcilions avec la logique du développement durable.

Il faut réviser nos modalités de validation. Je crois qu’un comité composé exclusivement de militants tirés au sort aurait l’avantage de nous extraire des modalités d’un mode de fonctionnement féodal qui empêche l’expression démocratique. Internet nous permet aujourd’hui de fonctionner en mode collaboratif. Sachons nous en saisir.

Voie Militante Voie Militante

Tags :

6 Réponses »

  1. Denis,

    Je te rejoins sur l’idée d’un comité de militant tiré au sort (même si parfois le sort est dirigé…)en revanche, je pense qu’en tant que blogonaute, et accessoirement informaticien de profession (je n’ai pas dis ingénieur mais ça y est l’air me trotte dans la tête!!!) tu vois dans le web un outil universel. J’en conviens celui-ci à toute sa place dans notre militantisme et nous devons le mettre encore en avant. Néanmoins il est dommage, de mettre de coté celles et ceux d’entre nous qui ne sont pas équiper! ainsi je sais que parmis mes camarades de section certains n’auront pas accés aux contributions thématiques car même pas équipés en informatique, et si en camarades on leur en transmet une partie en supprimant les contributions « coucou m’as tu vu » sur papier on va me taxer de tenter de les influencer, donc soit ils ne les auront pas du tout, soit ils faut les imprimer toutes (donc développement durable relativement faible!) mais même si il est vrai que cette solution n’est pas parfaite, elle serait au moins plus équitable (et à condition de cacher la liste des signataires!!!)

    @+
    Fabien

  2. Franchement, en ce moment même, le PS aurait certainement autre chose à faire qu’à produire des contributions thématiques et à réélire son chef de file au parlement : la droite finit de détricoter tranquillement les 35h00 et le PS est inaudible sur le sujet. Après les personnels payés à l’heure, aujourd’hui ce sont les personnes employées au forfait jours qui sont passées à la casserole : le plafond des 218 jours travaillés explose, on passe à 235 jours soit bien plus que la reprise par le patronat de 10 jours de RTT en moyenne… ce sont les jours fériés payés chômés qui sont attaqués. Et que l’on arrête de dire que les personnes concernées sont des cadres nantis de l’Aerospatiale à 6000€ par mois !!!

  3. @emmanuel

    J’adore quand t’es en colère. Ca n’aurait pas mérité un petit billet, cette colère saine ? ;+)

  4. Je ne voulais pas produire un billet « officiel » sous l’effet de la colère… ton site est visité par nombre de cadres de la fédé du 27 et beaucoup n’auraient pas compris cette saine colère.
    Le parti, après avoir perdu le vote massif des ouvriers et des profs, va également perdre le vote des cadres dits « moyens ». Besancenot peut se frotter les mains, c’est du tout cuit pour lui.