La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Une vague odeur de pourri au Parti Socialiste !

Par      • 2 Avr, 2013 • Catégorie(s): Militer  Militer    

Le Parti Socialiste a quitté la gauche depuis de longues années déjà. D’ailleurs, même ses électeurs votent maintenant Marine Le Pen, la croyant plus à gauche qu’Henri Emmanuelli et Gérard Filoche qui s’indigne aujourd’hui seulement du mensonge de Cahuzac !!! Mais pour qui nous prennent-ils au juste ?

Le radeau de la Méduse

Barrez-vous, vous dis-je !Comment des types comme Dominique Strauss-Kahn ou Jérôme Cahuzac ont-ils pu échouer au Parti Socialiste ? Leur camp à eux, c’est bien la droite, non ? C’est ça la vraie question à se poser ! L’affaire Cahuzac, comme l’affaire Guérini, est le stigmate de la décomposition politique de ce parti dans lequel les militants sont cantonnés au rôle de potiches électorales par des appareils ploutocrates et gérontocrates à la fois. A force de reproduire dans les partis l’organisation de la fabrique (pensez à relire Toni Negri, bon Dieu de bon Dieu), nous en sommes arrivés au degré zéro ! Je voudrais hurler. Je voudrais crier ma colère. Je voudrais que vous vous révoltiez, mes très anciens et très chers camarades. Seulement – et sachez que je ne vous en blâme pas – les temps sont durs ! Alors vous vous accrochez à vos petites indemnités, croyant encore à des lendemains meilleurs ! Vos dirigeants sont aujourd’hui aux côtés des affameurs des peuples chypriote, grec ou espagnol. Demain, ce sera vous. Demain, ce sera nous ! Face à Emmanuel Todd, François Hollande déclarait : « On n’est pas là pour être les protecteurs de nos propres citoyens. » Vous entendez bien. Celui que vous avez désigné pour être le Président de la République n’en a strictement rien à foutre de vous ! Lui aussi est un sale type. Et vous en doutiez encore ?

Vous méritez mieux : barrez-vous !

Le fait d’accrocher le mot socialiste à ce Parti est aujourd’hui une honte absolue. Une honte à la mémoire de Jaurès, de Blum qui doivent se retourner dans leur tombe ! Paix à leur âme qui nous aura irrigués durant toutes ces années. Depuis 2005 où François s’affichait avec Nicolas dans Paris Match, ce parti a quitté le camp de la gauche. Barrez-vous, vous dis-je, avant que toute cette pourriture – celles des Strauss-Kahn, Cahuzac, Guérini et consorts – ne vous atteignent. Protégez-vous de ces sales types, de leur « exemplarité« . Vous méritez mieux que ça parce que vous êtes des gens formidables, vous les militants. Fuyez, courrez et revenez à gauche ! Il y a tout à y réinventer, tout à y refaire. La gauche a besoin de vous et elle ne peut rien sans vous. Barrez-vous et arrêtez de les engraisser avec  vos cotisations et vos indemnités. Sans vous, ils ne sont rien !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

7 Réponses »

  1. Bon, en tout cas, un billet comme celui-ci ça défoule….

    Denis, je crois que tu es passé près d’une carrière de journaliste d’investigation !
    Et oui, tu avais raison sur cette affaire.
    Bien à toi.

  2. @David

    C’est en allant sur la fiche Wikipédia de Cahuzac que j’ai très vite compris à qui nous avions affaire. N’oublie pas, par ailleurs, que je fus socialiste durant un peu plus de 3 ans.

  3. @Denis
    Si j’ai bien compris, a Droite :ils seraient tous pourris… Merci !
    Pour moi, il y a d’honnêtes politiques à droite comme à gauche.
    Le problème, c’est l’argent qui devient la raison du pouvoir.
    Pour le combattre (ou l’endiguer) commençons par limiter drastiquement la reconduction des mandats ainsi que le cumul intolérable.
    Sans rancune !

  4. @Vildenay

    Où ai-je parlé de la droite ? Pourquoi veux-tu d’ailleurs que j’en parle ? Elle ne m’intéresse pas.

  5. @Vildenay

    Je viens de comprendre.

    Le fait de dire que Cahuzac et Strauss-Kahn appartiennent à la droite ne veut pas dire que les gens de droite sont des « pourris » ! Désolé si la formulation a pu être ambigüe.

  6. @ denis:

    j’ai regardé et regardé encore les vidéos de ce ministre du budget mentir d’une manière à la fois hallucinante et effrayante à la république devant les représentants élus du peuple,mentir les yeux dans les yeux au 1er ministre après avoir menti la main sur le coeur au président de la république qui l’un et l’autre ont eu je crois les mots justes.bien sur je ne vais pas te faire le coup de « la brebis galeuse ».très franchement je suis anéanti,sonné,déstabilisé à en pleurer.j’ai déjà quitté le parti socialiste,tu ne l’ignores pas.çà n’a pas servi à grand chose sinon à rien.la gauche a besoin du parti socialiste.c’est un fait,seulement un fait.j’en reste là pour aujourd’hui.meme pas la force d’écrire.je vais monter sur ma tondeuse sous le soleil chaud de la vie lumineuse et belle malgré tout.
    indemnités : pour ma part,une nouvelle fois je les’ai perdues en démissionnant de mon mandat de maire-adjoint.accorde moi que entre mes convictions et le porte-monnaie le choix a toujours été « vite fait ».je ne suis,je n’ai jamais été l’obligé de personne et surtout pas d’un parti meme socialiste.pour moi la solidarité,sous toutes ses formes s’arrete là ou commence la soumission et la servitude.

  7. un socialiste , n est ce pas un mec qui a du mal a assumer un vote a droite ?

Laisser une Réponse

*