La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Russie : le retour du courage militant !

Par      • 31 Juil, 2010 • Catégorie(s): Militer  Militer    

Il est confortable dans un pays républicain et démocratique de militer, de manifester, de créer des collectifs, de faire partie d’associations, c’est bien plus difficile et bien plus risqué dans un pays où le régime politique tend vers l’autocratie.

A l’heure où les Français s’encroûtent, se plaignent mais n’agissent pas, des Russes ont décidé de relever la tête et de lutter pour ce en quoi ils croient, notamment l’environnement.

En effet, il y a quelques mois de cela, des automobilistes excédés par les usages des fonctionnaires et des privilégiés du monde des affaires – dont les limousines roulent couramment à contre-sens avec gyrophare et sirène – ont formé  un mouvement de protestation, après l’accident mortel provoqué à Moscou par la Mercedes d’un vice-président du groupe pétrolier Loukoil.

Il y a quelques jours,  des défenseurs du Moscou historique se sont rassemblés devant un hôtel particulier du XIXe siècle menacé par des pelleteuses, pour montrer leur mécontentement.

Depuis déjà trois ans, des habitants de Khimki, dans la banlieue de Moscou, luttent pour préserver un coin de forêt ! Le projet d’autoroute Moscou/Saint-Petersbourg prévoit l’abattage de nombreux arbres. Or, c’est la seule zone verte du territoire. Une association de riverains a été créée par Evguenia TCHIRIKOVA pour lutter contre ce tracé. Cette mère de famille courageuse est allée jusqu’à s’adresser au PDG du groupe français Vinci pour lui demander de renoncer à un contrat mis en oeuvre selon elle dans « l’illégalité et la violence » au profit d’intérêts privés. Une pétition – ayant rassemblé plus de 8.000 signatures – a aussi été adressée au président Dmitri MEDVEDEV. L’affaire fait de plus en plus de bruit dans les médias.

Les défenseurs de Khimki multiplient les manifestations, ont installé un campement dans les bois et montent sur les engins pour empêcher les travaux. Finalement ils ont pris tous les risques avant d’être malheureusement délogés la semaine dernière par des « gros bras » au commanditaire resté mystérieux.

Evguenia ne s’avoue pas vaincue pour autant. Pourtant, son combat n’est pas sans danger. Elle a récemment été menacée. Et ce ne sont sans doute pas des menaces en l’air… En 2008, Mikhaïl BEKETOV, le rédacteur en chef d’un journal local, avait été laissé pour mort par des agresseurs non identifiés à la suite de la publication de révélations sur ce dossier. Il est resté des mois dans le coma, et a été amputé d’une jambe. A ce jour, l’enquête n’a rien donné.

Les préparatifs de la construction ont déjà commencé, mais les défenseurs de la forêt affirment que les entrepreneurs n’ont pas tous les documents d’autorisation pour la coupe.  Une grève sit-in sur ce lieu a été organisée, mais après l’avoir quitté, les manifestants ont été interpellés par les forces de l’ordre, embarqués dans des bus et déposés à la police, où ils ont passé toute la nuit. Ce n’est qu’à 13h qu’ils ont été transportés au tribunal. Cette grève aurait perturbé la préparation du territoire à la coupe dans les délais fixés et les entrepreneurs ont donc porté plainte au tribunal. Les fonctionnaires déconcertés, ne s’attendant pas à une telle résistance de la part des habitants de Khimki, se disent prêts à chercher un compromis !

En Russie une opposition citoyenne fait jour là où l’opposition politique a presque disparu ! Des groupes d’opposition russe ont compris l’intérêt que pouvaient constituer ces mobilisations de citoyens excédés. Sergueï OUDALTSOV, le leader du Front de Gauche, s’est joint au combat de la forêt de Khimki. « A partir de problèmes locaux, nous pouvons passer à des exigences plus globales et politiques, c’est-à-dire des exigences de démocratie et de droits de l’homme qui sont sérieusement violés en Russie », dit-il.

C’est un signe d’espoir, mais ces mouvements ne pèsent pas lourd, ils sont petits et dispersés. Il y a fort à parier que cette colère ne pourra pas mener à une véritable organisation politique… cependant, ces militants ont raison et doivent continuer de lutter, si personne n’essaye rien, rien ne changera, jamais !

« Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoi que ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre » Betty REESE.

Crédit photos : Wikipédia ; Voix de la Russie.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , ,

2 Réponses »

  1. bonjour,

    J’aime beaucoup cet article….Merci Virginie . Je ne suis pas un fan des russes mais il vrai que l’on doit prendre en exemple leur comportement.

    La france s’encroute? Mais a t-elle fait autre chose ces 40 dernieres années?

    J’étais trop dans l’action politique pour me rendre compte de l’immobilisme politique car j’y croyais à donf!

    Aujourd’hui arès m’être éloigné de l’engagement politique je conste le bilan français et la ruine politique qui réside au sein des mouvements de gauche est énorme.
    Le socialisme est bien mort et depuis longtemps. Il ne reste plus qu’à se retrousser les manches pour reconstruire…..

    Mais ce sera sans moi…….

  2. @ Fred,

    Bonjour.
    Merci de votre commentaire.
    Votre constat est dur mais réaliste.
    Vous renoncez définitivement à la politique ? Je vous sens pourtant militant dans l’âme…
    N’y a-t-il pas une autre voie, une autre façon de faire de la politique ou de militer ?
    Ce serait dommage de laisser le champ libre aux autres, ils paraissent si… incompétents parfois !

Laisser une Réponse

*