La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Chronique d’un délégué du personnel objecteur de croissance. Mars 2011

Par      • 4 Avr, 2011 • Catégorie(s): Militer  Militer    

Droit de réponse n°1 écrit par un copain délégué syndical à l’usine Capital et travailFRALIB Gémenos :

[…] Sur le boycott je ne suis pas surpris puisque, déjà à l’époque du Boycott Danone, on a eu ce genre de souci avec la cafétéria de Montreuil. Je vais voir avec la fédé comment on peut intervenir. […]

Depuis, on sert toujours du LIPTON. Mais des affiches sur le boycott au format A0  sont aussi affichées dans la salle de restauration et cafétéria.

Droit de réponse n°2 écrit par un camarade délégué syndical dans l’entreprise où nous sommes exploités :

[…] Pour ta chronique personnel, tu écris ce que tu veux bien sur, c’est tes idées. Mais certains trucs me paraissent excessifs. Les discussions que j’ai entendues sur la décroissance m’ont paru plus intéressantes que tu ne l’écris…. Mais bon c’est ton ressenti et je n’ai pas tout entendus. Pour être franc, j’ai un peu de mal avec les « groupes » qui ont l’air de penser qu’ils ont la « solution », avec un côté « citadelle assiégée »… A cause surement de mon passé politique. On en rediscute un de ses quatre, je suis sur que nous sommes proches sur le fond […]

Je suis content d’apprendre que les conversations sur la Décroissance sont intéressantes mais je suis déçu de passer pour «monsieur je sais tout». J’ai à cœur de faire connaître une solution mais pas ‘la’ solution. La Décroissance propose une réflexion et des outils pour une vraie répartition des richesses et une pérennité de l’humanité que je ne trouve pas ailleurs. Sinon, il existe aussi le malthusianisme, le totalitarisme, le suicide, les religions, la barbarie et beaucoup d’autres, mais non, je n’accroche pas.

Pour ce mois de mars, j’ai assisté à ma première réunion du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) . C’est très différent des réunions de délégués du personnel dans le sens où nous avons beaucoup plus de possibilités pour s’exprimer. De plus, c’est un procès-verbal qui tient lieu de compte rendu.

Le CHSCT a pour mission générale de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des salariés et  analyse les conditions de travail  et les risques professionnels exposant les salariés de l’établissement et en particulier, les femmes enceintes.

Donc c’est du pain béni pour moi. C’est très facile de remettre en cause le mode de fonctionnement de l’entreprise. Travailler plus pour consommer plus étant générateur de stress, d’accidents et de maladies. Je vais mettre le paquet pour que mon entreprise mette en place un indicateur pour évaluer le bien-être des salariéEs en son sein. C’est bien parti pour que les autres listes syndicales me suivent car elles m’ont proposé de travailler ensemble sur les sujets du CHSCT.

Enfin pour finir, voici une preuve que les revendications des syndicats peuvent sortir du productivisme, c’est un extrait du communiqué confédéral de la CNT-87- «Sortir du nucléaire ? Le minimum syndical !» (1)

 »[…] la volonté de sortir du nucléaire constitue une revendication légitime. Mais ceci ne peut se faire sans remettre en cause nos modes de vie et nos façons de produire ni sans revendiquer un autre projet de société tel que celui porté par la CNT. […]»

Des questions ? Envie de discuter : Un courriel : Les.escargots.cauchois@gmail.com

(1) Sortir du nucléaire ? Le minimum syndical !

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

Laisser une Réponse

*