La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les médias et le pouvoir actuel

Par      • 6 Déc, 2007 • Catégorie(s): Médias  Médias    

L’hyperprésence médiatique de notre super-ministre de tout et de rien – et du temps qui passe – qui vient d’augmenter ses propres émoluments de 140% n’est pas qu’une vue de l’esprit d’opposants socialistes. De mai à août 2007, il est apparu 224 dans les journaux télévisés. Son prédécesseur était apparu 94 fois en 1995 et 75 fois en 2002.

Dans un sondage publié dans Libération, 62% des Français – toutes tendances confondues – pensent que les médias d’information sont à la botte du pouvoir politique. Les faits ne semblent pas complètement leur donner tord.

La nomination du Président du CSA par le Président de la République est une incongruité démocratique majeure. L’hyper-proximité de l’hôte actuel de l’Elysée avec les magnats de la presse Française, Lagardère, Bouygues, Dassault, Bolloré, Arnault, n’est pas de nature à nous rassurer. Le forum des sociétés de journalistes s’est récemment inquiété des atteintes répétées à l’indépendance des rédactions. L’intérêt permanent de l’Elysée pour l’audiovisuel public s’est récemment incarné dans la nomination de Georges-Marc Benamou censé provoquer un bing-bang dans l’audiovisuel public. Le projet de fusion de France 24, RFI et TV5 prôné par le conseiller du Prince – un statut qu’il apprécie – fait l’objet de l’opposition des rédactions de ces chaînes de télévision.

L’offensive idéologique actuelle à l’encontre du gratuit, les attaques contre la blogosphère française, les tentations totalitaires de Romano Prodi à l’encontre de la blogosphère, un cadre législatif toujours plus contraignant vis à vis de l’utilisation d’Internet s’inscrivent-ils dans la tentative de mise au pas de la société de l’information ? A la radio, à la télévision, les émissions faisant la part belle au reportage, à l’enquête, à l’investigation tendent à être remplacées par des émissions de commentateurs et autres experts du temps qui passe dont l’omniscience et l’omnipotence défient les lois de la pensée humaine. ;+)

Ce matin, Etienne Mougeotte, directeur actuel du Figaro Magazine et Alain-Gérard Slama, chroniqueur au Figaro, dissertaient joyeusement quant à la liberté de la presse sur les ondes de France-Culture ! N’oublions pas toutefois que Frédéric Bonnaud a été chassé de France Inter, que Daniel Mermet a été déplacé de 17 à 15 h et que Arrêt sur Images a quitté le PAF pour Internet… nouvelle terre d’immigration pour l’information indépendante en France ?

Autres éclairages

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Une Réponse »

  1. Il faut se souvenir que le locataire de l’Elysée avait affirmé peu après son élection qu’il n’y avait pas de problème de concentration des médias en France.
    Les réactions et commentaires de la grande presse à l’époque ?
    Sauf erreur rien, ou presque…

    http://forestent.free.fr/sitemap.html