La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le traitement médiatique d’un jour de grève

Par      • 15 Nov, 2007 • Catégorie(s): Médias  Médias    

La mire de l’OrtfEntre propos du café du commerce et radio-crochet, le traitement médiatique d’un jour de grève est proprement hallucinant. Sur le plan de l’information qui permettrait d’éclairer et de comprendre, on ne peut pas dire que les médias télévisuels brillent par leur grande qualité.

Sur France 3 et France 2, nous étions en limite du reportage… « animalier ». Ainsi cette femme sur France 3 qui se pleignait de parcourir 11 km à vélo. Et puis, ce jeune homme sur France 2 qui n’a pas pu se rendre à un entretien d’embauche… à la Sncf. Mais comment font-ils pour nous les trouver ?

A la radio, on a eu le droit à Yvonne et Gérard. Yvonne jouait le rôle de l’usagère mécontente, la victime. Quant à Gérard, celui du méchant, le bourreau d’Yvonne et des autres. A peine, ai-je pu apprendre que Christian Mahieux, secrétaire général, de Sud-Rail n’avait jamais été convié par le premier ministre et le ministre du travail. Quart d’heure par quart d’heure, nous étions « informés » de l’état des embouteillages dans la capitale et ses alentours. Et puis, bonne nouvelle : la seule rame automatique de la Ratp était en fonction.

Pour le reste, sur l’émergence des régimes spéciaux dont la plupart ont été créés au XIXième siècle… nada. Sur les régimes spéciaux non concernés par la « réforme » comme le port autonome de Strasbourg et les marins… nada. Sur la décôte… nada. Sur les raisons de la réforme préconisées par un certain Michel Rocard en 1991… nada. Sur l’historique des réformes… nada. Sur l’extraordinaire rendement de la retraite des parlementaires : 1 euro cotisé pour 6 euros de perçus… nada. Sur la pension de 1000 euros des militaires touchée au bout de 18 ans de cotisations… nada. Sur l’impact financier dont on attend les premiers résultats dans 20 ans… nada.

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.