La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les blogs socialistes travaillent-ils à la victoire de Sarkozy en 2012 ?

Par      • 24 Jan, 2009 • Catégorie(s): Médias  Médias    

Nicolas Sarkozy est un de ceux – si ce n’est le premier – à avoir donné un corpus au concept de marketing viral… médiatique. Dès son arrivée place Beauvau, il a su occuper et conquérir l’espace des journaux télévisés, des radios et des journaux. Il a d’ailleurs été aidé en cela par quelques amis qui avaient grand intérêt à son élection. Le paquet fiscal, la suppression de la publicité sur les chaînes de télévision publiques après 20h00 montrent que le chef de l’Etat sait être un homme reconnaissant.

Par curiosité, j’ai effectué quelques recherches sur des blogs socialistes dans le classement Wikio des blogs politique.

Le blog de l’excellent Marc Vasseur – plutôt partisan de Ségolène Royal – contient non moins de 2630 références au chef de l’Etat dans l’index Google là où Ségolène n’en représente que 1300.

Même constat – en pire – chez Intox2007, classé aussi dans la mouvance « ségoliste » : 406 références pour Ségolène et 1020 pour Sarkozy. Pire : sur Voie Militante, nous avons cité 656 fois Sarkozy là où nous ne citions Ségolène que 156 fois. Il est vrai que nous ne sommes pas tatoués pour être reconnus comme des pros Ségolène.

Dans l’index Google, le « rapport de force » est écrasant :

  • 3 110 000 références pour Ségolène Royal
  • 12 900 000 références pour Nicolas Sarkozy
  • 1 560 000 références pour Martine Aubry

Les chiffres sont vertigineux !

Lors des dernières élections cantonales, une discussion avec une électrice de ma commune m’a mis la puce à l’oreille. En substance, elle me disait ne jamais faire le choix de l’inconnu et préférer voter pour la personne en place. Lors de cette élection, le conseiller général sortant, Gérard Grimault, PCF, a atteint 56% alors que nous faisions PS (13%) et PC (37%) 50% cumulés au 1er tour dans un canton plutôt sociologiquement marqué à droite. Pour rappel, Marie-George Buffet a fait 2% des voix aux dernières présidentielles. En langage électoral, on appelle cela la prime au sortant ou le choix de l’ordre établi. En politique, il faut paraître dans les journaux locaux pour être.

Cette prime explique pourquoi, depuis de nombreuses années, les Balkany, les Tiberi ont été sans cesse réélus malgré des tricheries plus ou moins avérées. Le pire, c’est qu’ils n’en avaient peut-être même pas besoin ! Elle explique aussi la réélection de Mitterrand en 1988 et celle de Chirac, malgré les sondages, s’il s’était retrouvé au 2e tour face à Jospin. Le grand-père est plus rassurant que le fils.

Question !

Une question me taraude l’esprit. L’espace qu’occupe Sarkozy dans la blogosphère majoritairement « tenue » par les socialistes, et plus particulièrement par les Ségolistes, n’est-il pas de nature à amplifier la prime au sortant ? Le contenu de billets qui critiquent avant tout sans toujours proposer est-il de nature à favoriser ou défavoriser le futur candidat de la droite en 2012 ? Toute la production de la blogosphère est avant tout réactive et se place toujours par rapport à l’action du chef de l’Etat. Lui agit (il y aurait beaucoup de choses à dire là-dessus) et nous le prouvons par notre réactivité à sa politique.

Se poser la question, me disait mon prof de maths, c’est déjà avoir un élément de réponse. Avec 60% d’internautes, les jeunes et les anciens – déterminants dans le résultat de l’élection de 2007 et de 2012 – sont en train de consacrer Internet comme outil d’information de premier choix. La consultation des blogs tend, par ailleurs, à se généraliser à l’ensemble des internautes. Notre façon d’écrire, les sujets que nous choisissons posent la question de notre action citoyenne et de notre « influence » réelle ou supposée.

Crédit photos : Marianne2, Sébastien Dartois

Voie Militante Voie Militante

Tags :

5 Réponses »

  1. Bon, tu me fous les chocottes… Je travaille à la gloire de Sarko…
    Doit-on faire comme dans Harry Potter (ou dans la tradition hébraique et l’appeler « Celui que l’On de doit pas Nommer » ??? ;-)

  2. Cela me fait penser à 2 citations qu’un prof de télé me disait durant la montée en puissance de Sarkozy dans les médias alors qu’il n’était encore que Ministre de l’Intérieur: « Les apparences suffisent largement à faire un monde » et une plus connue de Kundura: « Le souci de sa propre image, voilà l’incorrigible immaturité de l’homme »…

  3. Encore faudrait-il prouver que les ségolistes sont majoritaires. Parler en mal de sarkozy me semble normal quand on est dans l’opposition. Beaucoup de ségophobes citent aussi ségolène royal.
    Tout cela n’est pas si révélateur, non ? La théorie ne tient pas parce qu’il s’agit de dénoncer un abus médiatique de sarkozy. Vaut-il mieux lui laisser occuper seul le terrain et laisser se propager la désinformation ?

  4. Tiens ça tord le coup à une idée répandue… comme quoi certains blogueurs socialistes (dont moi parait il) passe plus de temps à cogner sur le ps que sur sarko…
    A bon entendeur…

    (ne prends pas ça pour toi Denis :) )

  5. @Marc

    Ca m’arrive aussi de cogner sur le PS quand les gens qui le représentent en sont indignes (je pense à Julien Dray) ou ne jouent que dans le registre de l’imposture. La politique peut-elle se réduire à la dimension d’un exutoire alimentaire ?

    Sous l’époque Hollande, quel est le nombre au juste de ces « bons » socialistes imposables au titre de l’ISF ?