La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Bernard Tapie : nouvelle chasse au dahu

Par      • 21 Déc, 2012 • Catégorie(s): Médias  Médias    

Bernard Tapie est cette créature politique sortie tout droit des limbes de l’esprit tortueux de François Mitterrand. Il en fit d’ailleurs son ministre de la ville de 1992 à 1993 dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy. De l’eau a coulé sous le pont Mirabeau. Les ennuis judiciaires de l’ancien homme d’affaires ont trouvé un épilogue très heureux – voire inespéré – sous Nicolas Sarkozy du fait de l’arbitrage de Dame Lagarde qui préside aujourd’hui aux destinées du FMI. En juillet 2008, l’ancien ministre de François Mitterrand arrachait à l’État français 395 millions d’euros à la régulière. En mai 2011, le procureur général près la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal, demandait à la Cour de justice de la République (CJR) d’ouvrir une enquête visant Christine Lagarde pour abus d’autorité dans l’arbitrage favorable à Bernard Tapie.

Retour aux affaires

Le groupe Hersant a racheté La Provence en décembre 2007. Depuis 2006, l’audience du journal s’est effondrée de 16% ! Afin d’éviter le redressement judiciaire de ses journaux, Philippe Hersant cherchait depuis plusieurs mois un repreneur. En tractation avec le groupe belge Rossel qui proposait de reprendre ses activités pour un euro symbolique, le patron de presse a préféré Bernard Tapie qui a réussi à convaincre BNP Paribas de racheter les 215 millions de créances de la banque pour 50 petits millions. Sacré Nanar ! L’opération ne lui coûtera in fine que 25 petits millions d’euros, le reste étant à la charge de Philippe Hersant.

La curée médiatique

Nanar à Marseille ou le remake de la charge de la brigade légère ?Le retour de Nanar  aux affaires permet  de beugler au son du canon, en nous faisant oublier une fois de plus la triste réalité de l’affaire Jérôme Cahuzac, du fichage des SDF à la mairie de Nantes et des enquêtes préliminaires visant Faouzi Lamdaoui (actuel conseiller à l’Élysée de François Hollande).  Philippe Torreton n’est même pas parvenu à faire détester Gérard Depardieu à Catherine Deneuve. Alors, les laquais du pouvoir s’en donnent à cœur joie, voyant en Bernard Tapie le nouvel ennemi du Lumpenproletariat français gavé de sauce hollandaise indigeste. Elle est pas belle, la vie ?

Sources : Challenges / Télérama,

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

4 Réponses »

  1. @Denis

    Remarquons que la dernière fortune du nanar provient du contribuable français…c’est donc un peu comme si ces journeaux étaient nationalisés :+)

  2. @Yann

    C’est toujours mieux que de se faire racheter par un belge ! Seul problème : la holding de Tapie (GBT) est domiciliée en Belgique ; celle de Hersant en Suisse.

  3. @Denis

    Si je comprends bien les riches contribuables vont en Belgique pour payer moins d’impôts et les pauvres contribuable voient leurs impôts filer en Belgique enrichir les sociétés des riches contribuables qui contribuent de moins en moins à l’impôt…euh ça peut pas marcher longtemps ça :+)

  4. @Yann

    Et avec nos impôts !

Laisser une Réponse

*