La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Mais faites le taire !

Par      • 11 Août, 2007 • Catégorie(s): Politique  Politique    

Arnaud MontebourgArnaud Montebourg et le chroniqueur Guy Sitbon (de l’hedomadaire Marianne) sont favorables à ce que les français payent les vacances somptuaires de Sarkozy !

Montebourg, dans une interview au Parisien de Samedi, critique les conditions dans lesquelles se déroulent les congés de Sarkozy : «Ce sont des amis multimillionnaires qui lui paient ses vacances. Un président qui a des amis richissimes est toujours porté à les remercier en faisant commerce du pouvoir qu’on lui a confié», ça c’est vrai, Denis en a fait la remarque lui-même il y a plusieurs jours et c’est logique.

Il ajoute : «Nous sommes très, très loin de Guy Môquet le communiste et de Jean Jaurès le socialiste», deux noms plusieurs fois cités par Sarkozy pour montrer sa volonté d’ouverture et de rassemblement des Français.
«Ça ne me gênerait pas que la République paye au Président des vacances, mêmes chères, pourvu que cela soit aux frais des contribuables», ajoute Montebourg.

Ben voyons, même si sa première réflexion est bonne, sa conclusion ne l’est pas ! Pousser Sarko au vice et quoi encore ! Il n’a aucune décence et il faudrait que ce soit à nos frais !? En outre, rendre des services à ses amis, vacances offertes ou pas il le fera ! Et il n’y a pas qu’en lui payant des vacances qu’on peut acheter quelqu’un, il va falloir qu’on lui paye quoi d’autre encore pour l’empêcher de nuire si on suit le raisonnement de cette andouille d’Arnaud !

Même prise de position dans les colonnes du dernier numéro de Marianne. Guy Sitbon consacre une page entière à cette question : «M. Sarkozy n’est pas un citoyen comme vous et moi, écrit-il. Il n’a pas le droit “politique” de recevoir des cadeaux personnels fastueux» «Sa charge, son fardeau le contraignent à s’interdire bien des choses, et d’abord les cadeaux somptueux. Qui a oublié les diamants de Bokassa, ces cailloux qui avaient coûté si cher au président Giscard d’Estaing». Pas moi en tout cas !

Pour lui, «C’est le commanditaire, le bailleur de fonds qui pose problème». «Que le chef de l’Etat claque ses revenus, qu’il dépense, soigneusement budgétisé, notre argent ? Normal. Mais qu’il soit l’obligé personnel de qui que ce soit ? Pas possible».

Il souhaite que les «frais de bouche de l’Etat soient remboursés au plus tôt par le Trésor public ou, au besoin, par une souscription nationale. La France ne veut rien devoir à personne». Où ça va s’arrêter ???

Le chef de l’Etat touche une indemnité mensuelle de plus de 6000 euros. Alors ça suffit comme ça !
Bon sang, Sarkozy continue à nous pourrir nos vacances et même à polluer le débat…
Il est désespérant !!!

Voie Militante Voie Militante

3 Réponses »

  1. Arnaud, le gros « pataud » (eu égard à sa géniale frimousse de gros nounours) , a déclaré dans le Parisien sur le Parti Socialiste :

    « C’est une vieille porcelaine fragile. […] C’est un travail de dentellière. »

    Eh oui, c’est du lourd, du gros lourd. Parfois, notre ami Arnaud devrait penser à se reposer et à se ménager sa quantité de cerveau disponible. ;+)

    Source : http://www.renover-maintenant.org/article.php3?id_article=883

  2. Les fonds de l’Elysée (plus de 35 millions d’euros) sont votés sans contrôle d’exécution. qui dit que ce somptueux séjour ne soit pas déjà financé par le contribuable ? J’ose espérer que c’était le sens de l’intervention de notre cher Arnaud. Pas sûr !

  3. prière de comparer le tapis à arnaud et laisser le parler à force il s’usera et finira en carpette
    au gnouf