La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les policiers continuent de se faire caillasser !

Par      • 15 Oct, 2006 • Catégorie(s): Libertés  Libertés    

La politique de Sarkozy qui consiste à stigmatiser les policiers contre les jeunes et les jeunes contre les policiers est un échec total. D’un côté, elle génère des violences policières. Elle génère, de la part des jeunes, des violences sur les forces de police. Cet engrenage doit être condamné et le responsable de cet état de fait est Nicolas Sarkozy. La seule réponse du ministre a été de négocier l’augmentation de son budget, des salaires et, au final, acheter la paix sociale dans la police nationale.

La gauche doit être consciente que les questions de la sécurité et de l’immigration ne sont ni de gauche ni de droite. Dans le gouvernement Jospin, Jean-Pierre Chevènement a montré la voie en la matière. Nous devons quitter des visions « angéliques » de la société. Et qui d’autre que la gauche est capable d’apporter des réponses aux causes d’un problème qui segmente, décompose notre société ? Pour autant, nous devons être fermes et restaurer le respect… respect des jeunes envers leurs parents, les enseignants, les policiers et aussi respect des policiers envers les jeunes.

Voie Militante Voie Militante

4 Réponses »

  1. La gauche va rétablir la police de proximité … ce qui serait bien, ce serait de recruter de façon plus offenssive ds les quartiers des jeunes issus de l’immigration pr intégrer la police nationale.
    La situation est compliquée, casser les marchés souterrains en légalisant le cannabis ferait un sacré nettoyage de printemps et résoudrait un certain nbre de prôblème de ce côté – là en créant des emplois de jardinier ds le neuf trois … par exemple !
    Je cherche des solutions …
    Dominique

  2. Je recommande à l’écoute et à la compréhension du malaise entre la police et les jeunes des guettos, pardon des banlieues, le dernier CD de JOEYSTARR : « gare au jaguarr », sorti ds les bacs aujourd’hui en prime un hommage à Moustaki et puis cela vous donnera envie de vous lever le matin quand le froid arrivera … et vs ferez plaisir à vos petits-enfants pr noêl.
    Ecoutez JOEYSTARR qui a invité ses potes à aller s’inscrire, appel du 20 décembre 2005 : « fédérons nous !
    Bon boulot, bon rap !
    Dominique

  3. A Dominique,
    Il serait temps de comprendre que « Jardinier » c’est un métier comme informaticien ou autre
    et non une activité bouche trou de ceux dont on ne sait quoi faire. Il y a des formations
    du CAP à l’ingénieur, donc SVP arrétez de sous estimer certaines professions et ainsi mépriser
    ceux qui l’exercent. Il en est de même dans vos propos de la population de la
    Seine Saint Denis. vous êtes complice du petit ministre en gettoisant ainsi un département
    qui a servi au moment des trentes glorieuses comme réservoir de main d’oeuvre pour les
    industries (metalurgie, machines outils, automobile, etc) qui existaient encore à l’époque.
    De droite comme de gauche, nos politiciens, urbanistes, intellectuels (ou qualifiés
    comme tels) n’ont JAMAIS anticipé le problème. Un coup de peinture sur un immeuble, ou un
    espace vert rénové ne suffisent pas à résoudre le problème. Il est évident que l’on ne peut
    tolérer des zones de non droit, mais SVP ne les donner pas en patures à la vindicte publique.
    n’oublions pas que certains liens sociaux ont complétement disparus de ces quartiers fautes, de
    financements ou de volontés( exemples les MJC et maisons de quartier qui ont évoluées vers
    des centres de loisirs ou/et culturels fermés à cette population et aux heures (le soir) où
    il faut être à l’écoute.
    A vous lire, avec un peu plus de recule et de respect des autres.
    PS

  4. Pardonnez moi, mais savez-vous que légaliser le cannabis, c’est pouvoir le cultiver et le vendre légalement ?
    L’idée était juste que ceux qui vendent de l’herbe aujourd’hui, déjà pré-qualifiés (!), pourraient suivre une formation d’horticulteur, et devenir cannabiculteurs.

    « donc SVP arrétez de sous estimer certaines professions et ainsi mépriser
    ceux qui l’exercent. »

    Et bien loin d’être dégradant pour la profession de jardinier au sens large (horticulteur , paysagiste…)

    cela ne permettrait-il pas de sortir les jeunes un peu du gris des tours, et de recréer une dynamique économique au sein des quartiers.
    (apporter du cash quoi) ?
    Cela pourrait mettre en valeur, par une compétence reconnue, une reconnaissance sociale permise par l’accès à l’emploi et aussi d’impulser une dynamique personnelle d’évolution de carrière.
    Par ailleurs,
    Vous semblez ignorer l’existence des centres sociaux (alphabétisation, aide aux devoirs, projet familles, échanges de réseaux et de savoirs, écrivain public …) et des clubs de prévention, respectez les travailleurs sociaux de cette catégorie qui s’évertuent avec des subs délabrés à protéger votre sommeil, n’oubliez pas les fusibles que ns sommes et aussi estimables qu’un informaticien ou un jardinier !

    « être à l’écoute, ce n’est pas regarder tout flamber aux 20 heures » monsieur Simonet.
    Madame Dominique Vincent