La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le détail

Par      • 8 Oct, 2007 • Catégorie(s): Justice  Justice   Libertés  Libertés    

Franchement, à quoi ressemblent tous ces cris d’orfraie poussés y compris dans nos propres rangs alors que le 1er ministre parle du test Adn en tant que détail d’un nième dispositif législatif sur l’immigration aussi inutile qu’inconstitutionnel ? Faut-il ne rien avoir à dire pour oser comparer le détail des chambres à gaz d’un Le Pen à celui du test Adn de Fillon ? Mais comment est-il possible de mettre sur un même pied, à partir d’un mot, deux choses aussi dissymétriques, quant à leur nature ? On confond tout. Le fait de vouloir se refaire la cerise n’autorise pas à tout et à n’importe quoi.

Nous le savons. Le test Adn n’a rien d’un détail. Il est l’un des symboles du vide de la pensée sarkozyenne, dont le premier élève n’est autre que son bras droit, Brice Hortefeux. Si prompte pour ne rien avoir à dire, la direction du PS sort l’artillerie lourde. Mais à quoi ça sert ? Je pense que les Français aimeraient entendre nos propositions sur l’immigration, sur les clandestins inexpulsables, sur le visa aller et retour permanent qu’avait intelligemment proposé Ségolène Royal. En ramenant cette question à un affrontement droite-gauche, nous permettons au gouvernement de resserrer les rangs de la majorité qui, pourtant, commençaient sérieusement à se distendre. Et dire que nous prenions Fillon pour le dernier des zéros ! Eh bien, nous allons devoir revoir notre copie. Bravo L’artiste. Faut dire qu’en face, ça ressemble plus à la charge de la brigade légère.

Voie Militante Voie Militante

Une Réponse »

  1. Tout à fait d’accord avec le fait qu’accuser François Fillon de clin d’oeil au FN sur le mot détail concernant les tests ADN est une abérration qui n’a d’égal que le manque d’idées qui en est la cause .

    [Cette comparaison a tout de même failli me coûter un (petit) accrochage en voiture, ayant pouffé de rire tout seul en l’entendant à la radio (comme quoi y’a pas que les téléphones portables qui provoquent des accidents, les bêtises de certains aussi). ]

    Je pense que sur un sujet aussi important, la France gagnerait à voir plusieurs éléments de ses partis démocratiques s’entendre sur une contre proposition claire.

    Je pars du principe que si l’on ne peut pas proposer mieux ni comprendre et expliquer correctement le point de vue ‘d’en face’, il vaut mieux ne rien dire, soit peine de passer pour un idiot, et de perdre de la crédibilité…