La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Est-ce normal d’avoir peur de la police ?

Par      • 11 Août, 2007 • Catégorie(s): Libertés  Libertés    

Un voleur bien entouré ?Dans une dictature, oui, mais dans une démocratie, pour ma part je ne trouve pas.

Rappelons nous que deux adolescents poursuivis par la police ont préféré se réfugier dans un transformateur électrique et y ont laissé la vie il n’y a pas si longtemps…

Et Sarkozy, oui déjà lui, n’attendait que ça pour mettre le feu aux poudres et voilà comment sont nées les violences urbaines qui ont tant défrayé la chronique, nous ont fait passer pour des barbares aux yeux des autres pays (une copine aux Etats-Unis et un copain à Hong-Kong m’ont contactée croyant que c’était la révolution dans le pays !) et ont surchargé les tribunaux qui n’en avaient pas besoin.

Pour ceux, naïfs, qui croient encore que rien n’était voulu, je vous livre cette information, à la Madeleine à Evreux, les habitants savaient depuis la veille que les émeutes arriveraient car les CRS ont été rappelés petit à petit, pour qu’il n’y en ait plus un seul le lendemain matin, jour des émeutes.
La tante d’une amie est même partie chez sa soeur pour quelques jours de ce fait.
L’information était dans le centre ville même d’Evreux dans l’après-midi.
Les émeutes ont tranquillement commencé le soir…

Avant hier, un petit garçon dont la mère est tchétchène (si la France avait le courage de reconnaître la guerre en Tchétchénie, les tchétchènes pourraient obtenir l’asile politique, mais faut pas contrarier le beau Vladimir !) et le père d’origine ukrainienne a eu si peur de la police qui tentait de pénétrer dans leur domicile qu’il a voulu fuir par la fenêtre et il est tombé… traumatisme crânien, lésions cérébrales, coma… sa vie ne tient plus qu’à un fil !

Pourquoi dans ce pays a-t-on si peur de la police que l’on préfère risquer sa vie plutôt que de se trouver face à elle !?

Sarkozy est encore passé par là !
Dès son arrivée à l’Intérieur, les policiers (il y en a des biens, je sais !) disons pas mal de policiers sont devenus infects, rentrant dans les bureaux des magistrats comme dans un moulin, les invectivant sans aucun respect, leur disant comment faire leur boulot, se comportant comme des chefs !

Une amie, juriste elle aussi, habitant à la Madeleine depuis sa naissance et vivant depuis 10 ans avec un algérien avec qui elle a deux filles magnifiques, voit son compagnon (qui n’a jamais rien fait de mal) contrôlé plusieurs fois par jour par les mêmes policiers ! A tel point qu’un jour elle leur a demandé pourquoi ils faisaient ça (ça faisait deux contrôles en 15 mn !) et hop ils ont passé tous les deux quelques heures au commissariat…

Les « flics » sont mal aimés, c’est vrai, mais il y en a qui ne veulent pas être aimés, qui jouent avec la peur, qui aiment ça !
Il y a des cons partout, donc aussi chez eux, mais un con avec un flingue c’est dangereux !

La situation m’inquiète et je ne suis plus très fière d’être française, jamais je n’ai été aussi fière de mes origines étrangères !

Voie Militante Voie Militante

4 Réponses »

  1. Je voudrai faire deux remarques.

    La première est que le responsable et le coupable de ce drame est le père de l’enfant. Les policiers ne peuvent pas être accusés de l’insouciance et de l’irresponsabilité d’un père. Il y a aussi des abrutis chez les Tchétchènes.

    La deuxième est que l’exploitation émotionnelle qui est faite de ce drame m’est proprement insupportable de la part du PCF et des Verts. Nous devons fournir des réponses politiques sans pour autant instrumentaliser les « sentiments ».

    Ce drame pose beaucoup de questions « politiques » auxquelles la gauche n’a que peu de réponses, en dehors des réponses compassionnelles purement démagogiques.

    « La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre sa part. »

  2. Denis, je n’accuse pas les policiers d’être responsables de cet accident, le père qui est passé par la fenêtre a bien-sûr sa part de responsabilité.

    Je ne cherche pas les responsables, il y a de fortes chances que ce soient un malheureux concours de circonstances.

    Ce qui m’inquiète, car avec mon travail je l’ai vu de mes propres yeux, c’est la peur irraisonnée que beaucoup de personnes ont de la police et qui les amène parfois à faire des choses stupides et dangereuses !

    Vous avez raison, les questions sont politiques, il faut faire en sorte qu’il y ait un dialogue possible entre les forces de l’ordre et la population, que cette dernière se rappelle que la police et la gendarmerie sont là pour protéger et servir et pas seulement comme le veux Sarko pour punir !
    Il faut rétablir un rapport de confiance, récupérer la police de proximité…

    Je ne fais pas de sentimentalisme, ce n’est pas mon genre ! C’est juste que certains faits (et drames) démontrent un problème que la droite ne veut pas régler et même amplifie, mais que nous socialistes devons régler.

    Quant aux abrutis, il y en a partout, ça c’est un foutu problème, mais là le PS n’y peut pas grand chose !

  3. J’avais parfaitement bien compris le sens de ton billet. D’ailleurs, ces remarques sortaient très largement de son cadre comme tu as pu t’en apercevoir.

  4. Un rien d’angélisme ne nuit pas.
    Elle a du faire le tour du web, mais je ne m’en lasse pas :

    http://www.theyesmen.org/politicsprime-small.mp4