La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Bertrand Delanoë, prix Orwell localités 2009 pour la vidéosurveillance

Par      • 12 Avr, 2009 • Catégorie(s): Libertés  Libertés    
Delanoë, 1er magistrat du contrôle social en France !

Delanoë, 1er magistrat du contrôle social en France !

A l’occasion d’un billet de Jean-Charles Houel sur la hausse de la fiscalité à Louviers, j’avais cru nécessaire de rappeler à mon ancien camarade l’engagement de Bertrand Delanoë lors des dernières municipales sur la mise en œuvre de la vidéosurveillance à Paris. Pas très libéral !

Son action efficace – et audacieuse – en la matière vient d’être récompensée dans le cadre des Big Brother Awards : Bertrand Delanoë et Christophe Caresche viennent d’obtenir le prix Orwell Collectivités. Mon commentaire sur le blog de Jean-Charles, saluant cette récompense, n’a toujours pas été publié. Sans doute, le sera-t-il un jour… L’ami Jean-Charles a parfois tendance à mettre quelques commentaires peu amènes vis à vis de ses camarades au bac à sable. Je ne suis d’ailleurs pas la seule victime de ce genre d’exercice peu démocratique ! Sans doute, a-t-il des raisons que la raison ignore !

J’ai, dans un article récent, expliqué en quoi la vidéosurveillance, en plus d’être anxiogène et de cultiver les peurs, est économiquement inefficace. Face à la recrudescence des vols dans les pharmacies, j’entendais une brave pharmacienne expliquer que la vidéosurveillance qu’elle avait mise en place dans son magasin était inexploitable du fait qu’elle nécessitait des heures de visionnage. Du coup, elle avait décidé de recourir à des sociétés de gardiennage. Transposé à l’espace public, la vidéosurveillance reste une illusion totale qui ne nous affranchira pas d’une réflexion autour des politiques préventives en matière de sécurité.

Christian Renoncourt, membre du bureau fédéral de la fédération de l’Eure du Parti Socialiste, est en pointe dans le combat contre la vidéosurveillance à Louviers. Le site Caméra Diagonale nous apprend que la décision vient d’être prise par Marc-Antoine Jamet de mettre en place la vidéosurveillance à Val de Reuil. Marc-Antoine Jamet est membre également du bureau fédéral de la fédération du Parti Socialiste. Ambiance… ambiance !

Evidemment, j’attends de lire la même dénonciation de la part de Jean-Charles Houel des choix qui ont été faits par Bertrand Delanoë et par Marc-Antoine Jamet. La vidéosurveillance est contraire à l’idée de responsabilité et d’autonomie. L’accepter, c’est renoncer à ce que nous sommes !

Crédit photos : Editions Zones, Evene

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , ,

7 Réponses »

  1. J’exècre la vidéosurveillance. Il n’y a pas plus anti-démocratique. Et comme tu le rappelles justement, il s’avère qu’au bout du compte elle n’est même pas efficace. Alors que des femmes et hommes qui se revendiquent de gauche (à gauche ?) s’adonnent à ce genre de pratique me désole !
    A noter Denis que la pharmacienne est la femme du pharmacien…

  2. Et la préfète, la femme du préfet ? ;+) Et la ministre ? Sortons un peu de ces conventions vieillottes !

  3. Il ne s’agit pas de conventions vieillottes mais de l’Académie Française !
    On ne féminise pas les titres car seul le genre masculin englobe les deux sexes.
    Respectons notre si belle langue.

  4. Oui, madame le professeur !

    Une langue, c’est aussi une pratique qui s’adapte aux meurs et au temps. Je n’ai pas la même grille de lecture.

  5. Mademoiselle je te prie !
    Féminiser les titres c’est faire une différence entre les femmes et les hommes et donc aller à l’encontre du principe d’égalité…

  6. Cher Denis, le commentaire dont tu parles ne m’est jamais parvenu. J’imagine que tu es sûr de toi et beaucoup moins de moi mais c’est ainsi. Tu es mal renseigné : Christian Renoncourt et d’autres socialistes, dont je suis, ont fait savoir publiquement à Louviers, au cours d’une conférence de presse que nous étions contre la vidéosurveillance dans notre ville mais aussi partout ailleurs. Donc à Val-de-Reuil. Il n’y a aucune ambiguité. La section de la Ligue des droits de l’homme de Louviers a même organisé un débat dont nous étions partie prenante pour expliquer les dangers de la vidéosurveillance et, comme tu le dis si bien, son inefficacité. Il est tout de même effarant de devoir se justifier alors que nous avons fait signer une pétition pendant trois mois, dans deux quartiers de Louviers appelés à être stigmatisé, plus de 800 personnes hostiles aux caméras. Il va de soi que je tiens à ta disposition toutes les preuves de ce que j’avance.

  7. Pour le commentaire, je l’ai bien posté. Je suis sûr de moi. Et si tu me dis qu’il n’est pas arrivé, sache que je suis sûr de toi.

    Je connais ton engagement – et celui de Christian – sur la vidéosurveillance. Là-encore, je suis effaré de l’absence de débat sur cette question au PS où rien ne se tranche collectivement et où tout relève de la position personnelle. Paris, Val de Reuil, Louviers… C’est ce que mon article a voulu démontrer : l’absence de débats internes ! On en finit par arriver à des positions illisibles.

    NB Il est vrai que je finissais par croire qu’à Louviers, il s’agissait d’une position de circonstance. ME voilà parfaitement rassuré sur un engagement que je partage très largement.