La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le paradoxe de Sarkozy

Par      • 17 Sep, 2006 • Catégorie(s): Politique  Politique    

Affutons nos argumentaires de campagne !

« Pas facile de passer pour un chantre de la rupture quand, toute sa vie, on a fait partie de l’establishment » Luc Fayard – 01 Dsi – 15/9/2006

La rupture… un oxymore.

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. Bonjour,
    Ne sachant où positionner le texte qui suit, je me permets de l’insérer sur la dernière
    information parue.

    Préambule : Je ne suis pas croyant en quelques religions que se soit.

    A l’heure ou un « certain », après avoir réhabilité les intégristes catholiques, comme d’autres veulent honorer les anciens de l’OAS en érigeant un monument en leur honneur, tient des propos pour le moins provocateurs à l’égard de l’Islam, il est heureux que d’autres travaillent au rapprochement entre musulmans et chrétiens. Je me permets de reprendre ci-après quelques extraits d’un article paru dans la revue « ARMEN » sur le « pardon des 7 dormants.

    « Chaque année depuis plusieurs siècles, le dimanche suivant la sainte Madeleine, un pardon est consacré aux sept dormants d’Ephèse dans la chapelle des sept saints à Vieux Marché près de Lannion. Depuis 1954, à l’initiative de l’orientaliste Louis Massignon, les musulmans se joignent aux chrétiens, faisant de la petite commune trégorroise, un lieu de dialogue entre religions et entre cultures, particulièrement précieux en ce début de millénaire…..
    A quelques foulées de la chapelle, au fond d’un sentier bordé de grands arbres, la fontaine du Stiffel, dont la dalle inférieure est creusée de sept trous, rappelle étrangement la source à sept veines de Guidjel, près de Sétif en Algérie, où les sept Dormants sont vénérés aussi par les chrétiens et les musulmans….
    En cette année 1954, l’évêque de St Brieuc accepte qu’une messe en rite oriental grec catholique, où l’on peut prier en arabe, soit dite le dimanche matin avant la grand-messe du pardon. Musulmans et chrétiens se rendent ensuite à la fontaine du Stiffel pour écouter Jouis Massignon et la lecture en arabe des versets de la sourate XVIII du Coran relatifs aux sept Dormants, suivi de sa traduction en français. Parmi les pèlerins, à coté des chrétiens d’Orient et d’Occident et quelques universitaire ou personnalités musulmanes, plusieurs dizaines d’ouvriers musulmans nord africains viennent des banlieues de Paris…..
    Le déroulement du pardon est semblable d’une année sur l’autre. Il commence par un colloque organisé par l’Association de la Source des Sept Dormants, qui aborde chaque année un thème précis et rassemble des fidèles et des intellectuels passionnés par la question religieuse……Le colloque permet ainsi d’aborder des questions d’actualité « chaude » comme la tolérance entre croyants et non-croyants et entre croyants eux-mêmes, la radicalisation de l’Islam, la place des musulmans en France, la loi sur le voile et la cohabitation des religions….
    Ce symbole interreligieux est particulièrement intéressant, puisqu’il n’existe nulle part ailleurs la possibilité de voir un prêtre et un imam lire, l’un des passages de la Bible et l’autre du Coran, entourés de croyants chrétiens et musulmans, tous priant ensemble, cote à cote, le même dieu, chacun sous une forme différente, dans le plus strict respect de l’autre.
    Ensuite, quelques centaines de personnes participent au « mechoui-braz ».. »

    Voilà un peu d’espoir, alors que certains prônent le communautarisme et l’intégrisme qu’il soit catholique, musulman ou protestant comme aux USA.

    Pour ceux qui souhaitent accéder à l’intégralité de l’article, celui-ci est paru dans le numéro 153 de juillet 2006 de la revue ARMEN http://www.armen.net. Des explications sur la légende des sept dormeurs sont dans ce texte.

    à vous lire
    PS

  2. Quel rapport entre le PS et les sept dormants d’Ephèse?