La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Ségolène Royal et Spinoza

Par      • 5 Juin, 2007 • Catégorie(s):  

Estimant qu’il n’y a pas eu suffisamment de relais autour du pacte présidentiel, Ségolène Royal a l’intention d’organiser cet été un séminaire afin de dégager les points forts et les points faibles de la campagne des Présidentielles 2007. Elle ne croit plus à l’opposition frontale qui ne fait que de nous enfermer dans notre rôle d’opposant. Elle en appelle à une opposition constructive, de propositions. En bref, il est temps à gauche de se remettre à penser !

Comme le disait Spinoza, augmenter notre puissance à comprendre, c’est contribuer à augmenter notre puissance à agir.

Source : Désirs d’avenir

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. Nous n’avons pas attendu Ségolène Royal et Denis Szalkowski, pour « penser » et faire des propositions, mais c’est bien qu’ils nous disent qu’ils ne croient plus à « l’opposition frontale » et qu’il est temps de penser avec toute la Gauche.
    A bon entendeur salut!

  2. Quel ton péremptoire inhabituel de ta part ?

    Je ne crois qu’il soit possible de penser avec des gens qui se sont arrêtés de penser, pour la plupart, depuis 1945. Epinay est mort. Le PCF est mort. Autour de nous, c’est le no man’s land ! Et franchement, avons-nous à ce point le temps de nous occuper des autres ? N’avons-nous pas suffisamment de choses à faire chez « nous » ?

    Si nous voulons conserver notre modèle de répartition, il faut savoir réinventer d’autres solutions, notamment concernant le financement. Je t’incite vivement à lire ce que j’ai récemment écrit.

    -> http://brionne.27.free.fr/wordpress/index.php/economie/tva-sociale/
    -> http://brionne.27.free.fr/wordpress/index.php/economie/credits-dimpots-sur-les-interets-immobiliers-un-cadeau-en-trompe-loeil/

    J’ai toujours l’impression que certains d’entre nous tiennent à nous donner des leçons de socialisme. Il y a là un contre-sens culturel. Nous devons reprendre le chemin du mouvement. Tant d’entre nous se sont arrêtés, par facilité et par confort. Errare humanum est…