La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La déclaration de principes des socialistes français !

Par      • 22 Avr, 2008 • Catégorie(s):  

Après ma critique au vitriol sur la forme, je me suis aujourd’hui intéressé au fond de la déclaration de principes d’Alain Bergounioux et d’Henri Weber. Et autant vous le dire, j’adhère à cette déclaration à 99%.

Dans le préambule, la déclaration rappelle la filiation spirituelle des socialistes Français à l’humanisme – et non au marxisme – , à la volonté de combattre les déterminismes sociaux. Léon Blum, en 1920, au congrès de Tours avait raison de dire que notre rôle était de garder la maison à l’époque où d’autres choisissaient l’ombre du communisme à nos Lumières. Restons fidèles à nos valeurs.

Un rayon de soleil au Parti SocialisteRupture avec l’ordre établi

Les deux compères nous rappellent qu’être socialiste, c’est ne pas se satisfaire du monde tel qu’il est. J’ajoute : c’est d’être en rupture avec l’ordre établi de la société qui n’a rien de naturel et qui ne fait que contribuer à renforcer les inégalités. Etre socialiste, c’est porter haut et fort un projet de transformation sociale radicale !

La grande nouveauté me semble être la prise en compte des intérêts des générations futures au travers de la mise en oeuvre d’une véritable écologie politique même si le mot n’est jamais prononcé. Il y a encore de nombreux tabous dans la pensée socialiste ! La croissance infinie de la production marchande est parfaitement incompatible avec un monde fini.
Ils rappellent notre attachement à la culture, l’éducation comme instrument de l’émancipation. Certaines activités doivent être soustraites au marché. Elles ne relèvent pas de son irresponsabilité. L’homme n’est pas réductible à l’homo economicus. La marchandisation de nos vies tend à l’uniformisation là où nous devons nous faire les apôtres de la diversité et de la décentralisation.

Le rôle de l’Etat est notamment de privilégier l’investissement productif – et structurant – là où le marché vend du « rêve » et du vent en privilégiant la rente.

Sur la République, ils nous rappellent qu’elle doit s’organiser autour de 4 principes :

  • la responsabilité
  • la séparation des pouvoirs
  • la séparation des Eglises et de l’Etat
  • l’indivisibilité

Les manques de la déclaration

Il manque à cette déclaration quelques élements comme celui, notamment, de l’affirmation du principe de responsabilité individuelle. Je crois aussi que nous devons préciser nos principes en terme de périmètre du secteur marchand et non marchand. Nous devons clairement identifier les champs de l’activité humaine qui doivent pour partie ou pour totalité sortir de l’irresponsabilité du marché :

  • la gestion de l’eau
  • l’énergie
  • la santé
  • l’éducation
  • la culture
  • les médias
  • les réseaux de communication
  • l’alimentation

Un très bon texte de toute évidence écrit par deux hommes brillants qui ne restent que deux hommes, deux socialistes parmi 150000 militants ! A eux deux, ils ne peuvent pas exprimer toute la diversité pourtant mise en exergue dans la déclaration de principes !

BRAVO… tout de même !

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.