La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Yvan Colonna : vers un non lieu

Par      • 21 Nov, 2007 • Catégorie(s): Justice  Justice    

Yvan ColonnaAprès le témoignage de l’expert en balistique, Paul Marcaggi, qui affirmait la semaine dernière que le tueur du Préfet Erignac était de même taille que sa victime, le seul témoin du meurtre, Marie-Ange Contart, déclarait aujourd’hui en audience qu’elle ne reconnaissait pas Yvan Colonna.

Aujourd’hui encore, le préfet Bonnet qui avait en 1998 remis à la justice la liste du commando des tueurs présumés du Préfet Erignac, vient de reconnaître que Yvan Colonna ne faisait pas partie de cette liste. Il s’agissait en fait de son frère Stéphane. Il a d’ailleurs été mis hors de cause.

En 2004, lors de l’arrestation d’Yvan Colonna, contrevenant au principe de présomption d’innocence, le ministre de l’intérieur de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy, devenu depuis super-ministre de nos affaires intérieures et extérieures, avait déclaré :

«Nous avons arrêté l´assassin réel du préfet Erignac».

Yvan Colonna croupit dans nos prisons depuis 2004. Depuis ce temps, Dominique Erignac et sa fille n’ont toujours aucune explication sur les raisons de l’assassinat de Claude Erignac.

-> Soutien à Yvan Colonna

Autres éclairages

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.