La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Riccardo Ricco irresponsable à l’insu de son plein gré

Par      • 18 Juil, 2008 • Catégorie(s): Justice  Justice   Sports  Sports    

Riccardo Ricco reconnu positif à l'EPOA la vitesse où il jaillit du peloton dans l’ascension de l’Aspin, à la manière dont il conserva son avance dans la portion de plat qui le séparait de la ligne d’arrivée, la victoire de Riccardo Ricco à Bagnères de Bigorre le 13 juillet n’avait rien du miracle sportif.

Le soir de sa victoire, devant les caméras, sur le ton de la confidence, il se laissa aller à donner le nom du vainqueur de l’étape du lendemain en la personne de son co-équipier de la Saunier-Duval, Leonardo Piepoli. Le lendemain, ledit Leonardo arriva effectivement en tête, à Hautacam.

Il s’agit du 3ième cas de dopage avéré sur ce tour de France 2008. La nouveauté est que la molécule présente dans le sens de Riccardo Ricco est la CERA, de l’EPO de 3ième génération.

Le dopage nuit-il aux affaires ?

A peine débusqué, Christian Prudhomme, directeur de l’épreuve et représentant de la société Amaury, relayé en cela par France Télévision, fut le plus vif à condamner le sportif italien pris les mains dans le sac. Pour un chiffre d’affaires de 90 millions d’euros en 2005, la Société du Tour de France a récupéré quelques 27.5 millions. Sa rentabilité était alors de près de 30%. L’an dernier, la diffusion de l’épreuve mobilisait près de 40% des téléspectateurs. De toute évidence, le Tour reste une belle affaire.

Le retrait de l’ensemble de l’équipe Saunier-Duval laisse toujours soupçonner un doute sur la nature du dopage. Ressort-il de l’initiative de cyclistes isolés sous contrats précaires ou bien de celle des équipes mises sous pression par des sponsors avides de résultat ? L’affaire est dans les mains de la justice.

Autres éclairages

Crédit photo : Le Blog Foot

Voie Militante Voie Militante

Tags :

2 Réponses »

  1. A quand une harmonie au sein de l’Europe en matière de dopage ? Dès qu’une suspicion nait les équipes s’enfuient en Espagne ou en Italie pour fuir les perquisitions et la justice…
    L’Europe en la matière est bien timorée…

  2. Ce qui me sidère c’est l’hypocrisie générale…

    La télé parle de tour du renouveau…
    Les autres sports ne sont pas touchés (je ne parle même pas des jeux olympiques le mois prochain)…
    les laboratoires produisent 6 fois plus d’EPO que ce qu’il est consommé officiellement dans le monde…et sans copter les labos clandestins…

    La vérité est que le sport de haut niveau n’a plus aucun sens [sauf peut-être le sens des affaire ;-)], quel que soit le sport…

Laisser une Réponse

*