La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Prisons françaises : l’humiliation pour la République

Par      • 4 Fév, 2008 • Catégorie(s): Justice  Justice    

Robert Badinter rappelait dans l’Hebdo des Socialistes que le Sénat en 2001 avait qualifié la situation des prisons françaises d’humiliation pour la République.

Au 1er décembre 2007, la population sous écrou dans les prisons françaises atteignait 68000 personnes alors qu’elles ne disposaient que de 50727 places. Ajoutons 2712 condamnés dont la peine est aménagée à l’extérieur de la prison. La situation est très variable d’une prison à l’autre, certaines d’entre elles comme Béziers ou Le Mans pouvant connaître une surpopulation de 240%.

Le refus de Nicolas Sarkozy d’appliquer comme ses prédécesseurs la grâce présidentielle risque à terme d’aggraver la situation. L’instauration des peines plancher contraire au principe d’indivualisation des peines va mécaniquement entraîner une hausse de 10000 détenus dans les 5 ans qui viennent.

Tout détenu a vocation à retrouver la liberté un jour ou l’autre. Robert Badinter rappelait qu’il fallait éviter que le temps de prison soit un temps mort. L’emploi ou la formation professionnelle en prison oscillent entre 33 et 37% depuis 2002. L’absence de suivi socio-éducatif, l’absence de travailleurs sociaux, la surpopulation carcérale contribuent à ce que 40% des sortants récidivent dans les 5 ans qui suivent.

Source : l’Hebdo des Socialistes n°470

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.