La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Julien Dray ou le désir mimétique des élites de gauche

Par      • 2 Jan, 2009 • Catégorie(s): Justice  Justice    

Les faits d’abord

Les palaces sont-ils des endroits pour des gens de gauche ?

Les palaces sont-ils des endroits pour des gens de gauche ?

Le Canard Enchaîné, dans son édition du 24 décembre 2008, nous permet de comprendre l’absence de réaction de la part de la plupart des socialistes français. Et le minimum, en la matière, est effectivement de ne rien dire.

Jugez-en par vous mêmes. Tracfin, l’organisme anti-blanchiment du ministère des finances a, selon le Canard, relevé les éléments suivants :

  • des retraits en espèces du compte de l’association Les Parrains de SOS-Racisme d’un montant cumulé de 94350 euros
  • un mouvement de 135505 euros des associations de financement de SOS-Racisme et de la Fidel vers les comptes de deux proches de Julien Dray, Nathalie Fortis et Thomas Persuy, qui auraient reversé une somme à la hauteur de 102985 euros sur le compte du député de l’Essonne
  • 78300 euros en provenance de donateurs, dont certains ont été les heureux bénéficiaires de marchés publics en région parisienne

En 3 ans, le responsable socialiste aurait dépensé pour 200000 euros dans les horlogeries. Julien Dray se qualifie d’acheteur compulsif.

Tracfin a relevé 134 opérations de plus de 500 euros dont :

  • un palace de Monaco pour 6356 euros
  • Berlutti pour 1700 euros
  • Hermès pour 4100 euros
  • des stylos acquis chez Point Plume pour 3950 euros

Le désir mimétique ?

Il ne saurait être question ici de juger Julien Dray. Je le répète : il est présumé innocent.

Mais ce qui m’interroge, c’est comment on peut en arriver à se diluer à ce point, lui l’ancien de la LCR. Le philosophe René Girard l’a très bien théorisé au travers de son concept de désir mimétique. Julien Dray a voulu imiter les hommes qu’il côtoyait. C’est un nouvel exemple du fait aujourd’hui que les élites de gauche sont devenues – plus profondément que nous le croyons – perméables à l’idéologie conservatrice dominante et le symbolisme qu’elle véhicule. Quelles que soient ses « fautes », Julien Dray n’a plus jamais vocation à représenter la gauche. Il en a perdu, par son comportement, toute espèce de légitimité. Pour le reste, c’est à la justice de se prononcer !

Crédit photos : Denis Touret, l’Express.fr Styles, International Travel Deals

Voie Militante Voie Militante

Tags :

5 Réponses »

  1. J’avais un vieux professeur qui en début d’année citait le dicton suivant :  » vous avez le droit de tout faire sauf
    de vous faire prendre » ;très explicite.
    trève de plaisanterie,pour rappel il y a eu quelques remous au niveau comptable quand malik bouthik a
    laissé sa place.Julien Dray ,dans la présente affaire, ne nie pas les mouvements de fonds sur son propre
    compte.il était « faché » avec la comptabilité.belle excuse! les francais sont en droit de demander aux
    hommes politiques de droite comme de gauche une probité au -dessus de tout soupçon.
    je suis partisan depuis longtemps ,comme Robespierre ,de couper des tetes pour que la génération suivante y réfléchisse à 2 fois.
    encore une fois ce genre d’affaire fait plus de mal à notre camp qu’à celui dans face.les dégats sont
    très lourds dans l’imaginaire de nos concitoyens.l ‘affairisme n ‘a rien à faire au sein du parti socialiste.
    la politique n’est pas un jeu meme si le poker est un passe-temps licite.
    max de beuzeville

  2. et apres les politiciens s’etonneront que des gens se mettent à hair les politiciens,

    à quoi ca sert de voter ? depuis que j’ai voté non pour le traité europeen je me dis que vraiment ca sert à rien car meme les socialistes ont trahis la classe populaire à versaille.
    tu votes non et on t’impose quand meme ce que tu ne veux pas, quand je vois ce qui est en train de se préparer en irlande j’ai vraiment envie de vomir. les politiciens…vous ne respectez pas les citoyens.

    j’ai vraiment l’impression que les politiciens sont juste la pour se voter des lois pour eux (style celle du chomage des députés pendant 5 ans, les salariés veulent aussi 4000 euros pendant 5ans, ou bien la retraite au bout de 5 ans de mandat, les salaries veulent aussi toucher 1500 euros de retraite au bout de 5 ans de boulot) ou bien se creer des associations et pouvoir emprunter de l’argent à ces associations quand ils en ont besoin, et se faire donner des subventions de l’etat.

    et les socialistes de vraies autruches, on met la tete sous le sable , on s »abstient sur tout.(sauf les lois qui interressent le portefeuille des elus)..comme ça tout passe et on soutient la droite sans le dire …. quels hypocrites.

  3. Et voilà : un de plus,pas mouillé, mais trempé jusqu’à l’os dans ses marigots horlogers.Comment ne pas s’etonner que toutes ces personnes compromises et bien compromises font le lit de l’extreme droite, qui,
    rassurez vous n’a pas disparu et que vous ne verrez pas venir lorsqu’elle ressurgira pareil à la crise des
    subprimes et d’autres evenements

  4. Il est consternant de voir qu’une fois de plus, un élu, qui a vocation à représenter les plus faibles s’est
    fait prendre les doigts dans le pot de confiture ; mais dans le cas de cette personne, est ce bien étonnant.
    Ce démuni lui même qui n’arrivait pas à vivre des revenus de la politique puiqu’il cumulait à côté le petit
    métier d’horloger (achat compulsif et vente de montres)pour en apprendre tous les rouages, ce démuni ayant toujours peur d’arriver en retard à son travail (d’où la frénésie de montres), inspire notre compassion.
    Pensez ; ce SDF nouveau modèle était obligé de se loger dans des palaces à Monaco à 6340 f la nuitée,
    de rédiger ses humbles requetes avec des stylos de point plume à 4000 euro le stylo qu’il rangeait
    précautionneusement dans des cartables Berlutti à 6000 euros à cotés d’article de chez Hermès à 4000 euros, cartable servant à transporter le fruit de ses petites acquisitions à 50000 euros.Comme il devait être malheureux car la police a prouvé que pendant deux ans ( eh oui) il n’a pas tiré quelques euros de ces
    comptes,pensant à tort qu’il devait avoir des liquidités vraiment liquides insoupconnées. Ce qui intrigue la police, ce n’est pas la destination de l’argent, on la connait, mais pour une grande partie c’est l’origine. Eh
    bien, en lisant les péripéties de ce Gavroche de notre temps, j’ai compris que des gens dans l’ombre, mis au courant de son malheur et de ses difficultés existentielles l’ont aidé charitablement et anonymement.
    Quels braves gens !!!!Venir au secours de son prochain sans l’afficher, voilà une charité bien ordonnée, car
    Mr Dray nous l’a dit, dans un aveu désespéré, ne pouvoir se payer que  » des pompes à 200 euros ».Là, chers amis, mon coeur s’est soudain serré au point de vouloir lançer une souscription nationale, et je pensais en moi même  » Mon Dieu, qu’il ne mette pas le pied dans une flaque, il va se retrouver sans semelles »Voyez qu’il ne peut évoluer dans les marigots de la politique., car il faut des chaussures autres que çà.Alors quel est l’avenir de Mr Dray ?Un contrat d’apprenti horloger ??? Oui, car il ne faut pas contrarier
    les passions, peut on faire vivre une famille avec cette maigre ressource? Eh bien, Mme Dray ira chanter
    des complaintes sur les places publiques avec un ecriteau autour du cou et ses enfants tendront la sébille.
    Mais, ne revons pas ; les politiques ont l’étonnante faculté de s’autoprotéger entre eux de quelque bord qu’ils soient; la plupart ne vont pas en prisant.Qui va en prison si ce n’est les seconds couteaux ??
    Enfin, laissons à Mr Dray, ses problèmes de conscience, s’il en a une, ce dont je doute