La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Jean-Marc Zéro… de conduite

Par      • 1 Avr, 2013 • Catégorie(s): Politique  Politique    

Il ne s’agit pas d’un poisson d’avril, mais du surnom donné par certains ministres à Jean-Marc Ayrault. Jean-Marc Zéro ??? Ce notable de Loire-Atlantique à l’image de son compagnon d’infortune corrézien ne semble pas être vraiment l’homme de la situation. Le temps de Jean-Marc Ayrault à la tête du gouvernement est-il aujourd’hui compté ? La charge du député PS, Pascal Cherki, à l’endroit de François Hollande qu’il qualifie de « conseiller général » indique que l’aile gauche est en train de s’impatienter. S’il ne veut pas s’effondrer encore davantage dans l’opinion, le Président va devoir lui livrer un bouc-émissaire, comme les institutions de la 5e République le lui permettent.

Alors qui pour remplacer Jean-Marc Zéro ?

 Bayrou, à la rescousse ?Il y a deux jours, sur son blog, José Alcala émettait l’idée de l’arrivée de François Bayrou au gouvernement. L’homme est disponible. C’est loin d’être totalement farfelu, même si c’est fort improbable. Quelle serait alors l’attitude des Verts ? Certes, ils n’en sont pas à une couleuvre près. Ce serait en tout cas un casus belli pour une partie de l’aile gauche du PS qui n’a pas encore fait le choix de franchir le rubicon. Il suffit de lire la prose de ce pauvre Henri Emmanuelli sur les retraites pour comprendre à quel point la victoire idéologique de la droite dans ce pays est aujourd’hui quasi-totale ! Le mardi 26 février, le mentor de Benoît Hamon déclarait : « la biologie fait qu’il faut quand même se poser la question de la durée de cotisation« . Face à l’émoi provoqué par sa déclaration, le député des Landes était contraint à un bel exercice de rétro-pédalage.

Source : le JDD / Crédit photos : Journal de l’environnement

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

6 Réponses »

  1. -« le problème ce ne sont pas les retraites,c’est le chomage » (henri EMMANUELLI).çà coule de source,c’est aussi simple que cela,si simple que çà en devient simpliste.3.150.000 de « demandeurs d’emploi » pour quel montant de cotisations sociales perdues au total ???

  2. @yvon

    Je n’étais alors qu’un étudiant en licence de Sciences Économiques et j’exposais devant Gérard Thuillier (???) au sujet du déficit de la sécurité sociale. Lui me disait qu’il s’agissait d’un problème lié au vieillissement. Je lui tenais tête, chiffres à l’appui, en lui démontrant qu’il s’agissait d’un problème lié au chômage. Dans un système de financement par répartition, on ne peut pas se permettre d’avoir 10% de cotisants en moins. En effet.

    Quant à Emmanuelli, pfff !

  3. @- denis

    on est donc d’accord.une vraie différence entre nous est que mes diplomes « à moi » sont le BEPC des collèges (1962) et bien sur mon certif passé à 13 ans, en bonne place chez moi et meme « sous verre ». -:))

  4. @yvon

    Le diplôme n’a aucune valeur. Il donne juste une boîte à outils qui, parfois, nous arme pour mieux comprendre le monde. C’est tout.

  5. Et même 4 997 600 chômeurs si l’on considère le cumul des catégories A, B et C.
    Au delà du chômage, il y a aussi la grande rigueur salariale enregistrée dans la majorité des PME Françaises. Dans l’entreprise qui m’emploie, en 6 ans les salaires de base n’ont progressé en moyenne que de 5% ! Autant de cotisations en moins.

  6. @Emmanuel

    C’est tout à fait juste et c’est extrêmement inquiétant de voir ces hommes ne rien comprendre aux réalités que vivent les gens ! Je suis inquiet. Très inquiet.