La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Pourquoi je ne signerai pas la motion Delanoë !

Par      • 21 Sep, 2008 • Catégorie(s):  
Marie-Noelle Lienemann

Marie-Noelle Lienemann

Si, fondamentalement, la contribution Delanoë m’a enthousiasmé, j’aurais pu signer également celle d’Utopia et surtout celle de Marie-Noëlle Lienemann. Dans la contribution de l’ancienne ministre, j’y ai vu de l’enthousiasme, du volontarisme de gauche, du pragmatisme.

Concernant Bertrand Delanoë, le ralliement de Hollande, puis celui de Ayrault n’indiquent rien de bon, mais rien de bon quant à la suite des opérations. L’élan que portait le Maire de Paris s’est brisé dès lors qu’il apparaît comme l’homme de la continuité dans le changement. Pendant 10 ans, le Parti Socialiste n’a tranché sur rien. Je ne vois pas bien ce qui changera avec les mêmes hommes. Le style ? Nous nous sommes fourvoyés dans de nombreux domaines et notamment sur la question européenne, une grande continuité socialiste depuis Laurent Fabius en 1984 ! Je me suis engagé au Parti Socialiste parce que j’estimais que ces hommes en place ne représentaient plus la gauche. Pour tout dire, je suis déçu, profondément déçu de l’attitude frileuse et conservatrice du Maire de Paris. Il y avait un ticket à construire avec Royal. Au final, il aura choisi de ne rien oser. En terme de courage et de créativité, on peut mieux faire, beaucoup mieux faire.

Dès 2006, je me suis engagé auprès de Rénover Maintenant. J’ai soutenu avec enthousiasme Ségolène Royal au sein de Désirs d’avenir. J’ai signé l’excellente contribution Clarté-Courage-Créativité. Je suis prêt aujourd’hui à signer la motion Hamon-Lienemann. Je ne voterai pas non plus pour Martine Aubry en tant que candidate au poste de 1er secrétaire. Les relents de 1ière gauche « canal historique » qui entourent sa candidature, le choix qu’elle semble faire de « gauchiser » ses propos ne collent pas avec la réalité du personnage et avec ses choix de financement des 35 heures quand elle était alors ministre du travail sous Lionel Jospin. Pour tout dire, je ne la crois pas sincère. Et puis, il y a cette alliance improbable avec Cambadélis et Fabius… Pour moi, c’est retour case départ.

Pas facile d’être socialiste ! « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. »

Crédit Photo : Libération

Voie Militante Voie Militante

Tags :

5 Réponses »

  1. Essayant d’être objectif je trouve dommage que Bertrand Delanoë n’ai pas vu le coup venir… le soutien de hollande est une erreur, ca ne pouvait que lui nuir, jm ayraut en plus et delanoë passe de la créativité à la continuité….quel dommage.

  2. Bonjour Denis,
    j’ai bien sûr attendu les résultats de la synthèse pour me permettre un commentaire à ton billet dont la teneur me paraît très intéressante.La motion c représentée par Hervé Hamon est entre autre soutenue par Marie Noëlle lieneman et un certain ….Jean luc Mélanchon.Quel est ton avis sur cette alliance surprenante et sur le concept d’alliance à gauche » sans exclusive » , concept qui me paraît extrêmement grave et dont je constate avec un certain effarement qu’il ne semble pas inquiéter outre mesure une grande partie des socialistes y compris à l’aile « droite » du parti.Bien à toi.JP

  3. @Jean-Paul

    J’ai été contacté par Marie-Noëlle Liennemann. Je lui ait fait part de ma grande perplexité concernant la présence de Mélenchon. J’ai toutefois, malgré mon désaccord sur le grand parti de la gauche, décidé de signer la motion de Benoît Hamon.

  4. bonjour camarade ;-)
    je ne comprends absolument rien à ton billet. tu dis :
    « Pourquoi je ne signerai pas la motion Delanoë !  » puis « J’ai signé l’excellente contribution Clarté-Courage-Créativité. puis « Je suis prêt aujourd’hui à signer la motion Hamon-Lienemann. » puis encore « Je ne voterai pas non plus pour Martine Aubry  » pourquoi « non plus » depuis le début du billet tu dis avoir et être prêt à signer toutes les mentions ?!
    ensuite que Delanöe aurait dû s’associer avec Royal pour au final choisir HAMONT ?!
    pourquoi ne pas signer la motion ROyal ?
    pourquoi reprocher à Delanöe de représenter la continuité (ce avec quoi je suis assez d’accord) pour au final choisir le camp du non au referendum ? peut-on avoir soutenu comme tu l’as fait les « progressistes » du parti pour maintenant rejoindre les plus radicaux d’entre eux …
    je n’ai pas compris ton billet.
    un camarade de Paris.

  5. @gilgood

    J’ai voté NON au projet de TCE. J’ai cru qu’avec Delanoë, nous avions de réelles chances de changement de ligne. Or, je ne crois pas qu’on puisse conduire le changement avec les mêmes hommes dans un Parti politique.