La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Petits partis : ces écuries qui finiront par mourir !

Par      • 5 Sep, 2011 • Catégorie(s): Institutions  Institutions    

Trop accrochés à leur géniteur ou génitrice, une grande majorité de petits partis politiques peinent à trouver l’espace face aux mastodontes que constituent l’UMP et le PS. Peut-il d’ailleurs en être autrement ?

Une offre pléthorique

Le Front National se confond avec la famille Le Pen, de père en fille, de Charybde en Scylla. Le MoDem devait servir les ambitions présidentielles d’un François Bayrou, n’en finissant pas de finir. Hervé Morin, en créant le Nouveau Centre, ne l’entendait pas de cette oreille : « Le Centre, c’est moi ! », nous disait-il. République Solidaire est le plan B de Dominique de Villepin, dont la vie politique est suspendue à un croc de boucher. Debout la République et Nicolas Dupont-Aignan tâchent de ressusciter le gaullisme mort en 1969, puis en 1970. A quoi sert, au juste, le MRC de Jean-Pierre Chevènement, ce Boudu de la politique française ? CAP 21 et le MEI sont indéfectiblement attachés aux personnalités de Corinne Lepage et d’Antoine Waechter.  Le MPF a disparu avec la retraite politique forcée de Philippe de Villiers, pour cause d’affaire familiale. La Gauche Moderne devait permettre d’envoyer Jean-Marie Bockel ratisser sur les plates-bandes de la gauche au nom d’un sarkozysme triomphant. Que deviendra le Parti de Gauche, le jour où Mélenchon sera atteint d’anosognosie ? ;+

Quel intérêt peut-il y avoir à militer dans l’un de ces partis politiques dont la survie tient à la vie de leur géniteur ? Tout reste encore à inventer.

La vision de Michel Serres

Michel Serres nous explique l'histoire.Dans un entretien publié dans Libération, voilà ce que dit Michel Serres des partis politiques :

« Quant à la politique, c’est un grand chantier : il n’y a plus de partis, sinon des machines à faire élire des présidents, et même plus d’idéaux. Au XIXe siècle, on a inventé 1 000 systèmes politiques, des marxistes aux utopistes. Et puis plus rien, c’est bizarre non ? Il est vrai que ces systèmes ont engendré 150 millions de morts, entre le communisme, la Shoah et la bombe atomique, chose que Petite Poucette ne connaîtra pas, et tant mieux pour elle. Je pense profondément que le monde d’aujourd’hui, pour nous, Occidentaux, est meilleur. Mais la politique, on le voit, n’offre plus aucune réponse, elle est fermée pour cause d’inventaire.« 

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser une Réponse

*