La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le système Shadok des droits de vote de la BCE

Par      • 14 Avr, 2014 • Catégorie(s): Institutions  Institutions    

A partir de ce moment, les gouverneurs envoyés par les banques centrales nationales de leur pays devraient se passer de voter à tour de rôle. L’idée sous-jacente : plafonner le nombre de votants afin de préserver l’efficacité du système de décision. Pour s’en tenir à quinze votants pour dix-neuf pays, les cinq plus gros (Allemagne, France, Italie, Espagne et Pays-Bas) auront à se partager quatre voix. Ainsi, l’un d’eux serait privé de vote lors d’une réunion mensuelle sur cinq. Les quatorze autres pays devront se partager onze voix. La règle sera sans incidence pour les six membres du directoire, présidé par Mario Draghi.

Le système Shadok des droits de vote de la BCE

 L’explication en détail et qui vaut le coup d’œil sur natixis.

L’absurdité de ce système apparaît quand :

  • les petits pays qui représentent 65 millions d’habitants (la population de la France) ont 16 commissaires ;
  • un petit pays comme Chypre est présent et donc représente une voix et que l’Allemagne doit passer son tour et de fait se trouve absente.

 

Sources: http://www.lesechos.fr/

Crédit photos: http://4.bp.blogspot.com/, natixis

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Laisser une Réponse

*