La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

DDEN : Dernier rempart laïc.

Par      • 13 Mar, 2009 • Catégorie(s): Formation  Formation    

Mercredi j’assistais à ma première grande réunion des DDEN de l’Eure. Mais kezako les DDEN ? Derrière le sigle, se cachent les Délégués Départementaux de l’Education Nationale. Ces délégués, nommés officiellement par l’inspecteur d’Académie, exercent de manière indépendante des missions d’importance dans les écoles et plus largement auprès de tous les acteurs de la communauté éducative.

Véritable relais local, les DDEN sont une sorte d’interface entre les Mairies, les parents d’élèves, les enseignants, les syndicats… Son outil principal : les visites d’écoles et sa présence aux conseils d’écoles, par l’intermédiaire desquels il peut exercer un droit d’alerte sur les conditions d’enseignement et la vie des enfants au sein de l’école. Ses valeurs : la défense de l’école publique et de la laïcité.

J’ai découvert le monde des DDEN en fin d’année dernière. J’ai pris la Présidence de la délégation de Conches sans hésiter très longtemps, tant les enjeux qui entourent l’avenir de l’école sont grands.

Jamais l’école n’a jamais été autant attaquée, mise à mal. L’école, mais aussi tous les réseaux d’éducation populaire qui gravitent autour.

Mercredi dernier, sous la Présidence de Philippe Gallier, nous avons donc fait le tour de ces attaques dont est l’objet l’Education Nationale dans son ensemble. De la semaine de quatre jours à la mise en place du soutien scolaire en primaire en passant par le service minimum d’accueil, la mise en place des Etablissements publics d’Enseignement Primaire, le financement par les Mairies des enfants scolarisés dans le privé, la disparition des RASED… les sujets sont nombreux. Trop nombreux. Nombreux et surtout tous entièrement guidés par une vision libérale, une vision dogmatique et tronquée de l’école.

Il est d’ailleurs extrêmement symptomatique de constater, que la plupart de ces réformes ont été ajournées, reportées, vidées de leur contenu, tant elles ont suscité des crispations, tant elles ont fait l’unanimité contre elles.

Mais il ne faut pas se leurrer, ces réformes sont dans les tuyaux. Le but ultime est de faire la peau à ce repère de gauchistes qu’est l’Education Nationale et de donner toujours un peu plus à l’école privée, qui elle, c’est bien connu, est fidèle au Président et se sent pousser des ailes depuis les discours de Latran, Riyad…

Jamais la vigilance autour de l’école n’aura été aussi importante qu’aujourd’hui. Jamais le monde éducatif n’aura eu besoin d’autant de soutien, jamais les DDEN n’auront eu un rôle aussi majeur à jouer qu’aujourd’hui pour sauvegarder l’école publique et laïc, la seule et unique école de la République.

Cette année, est une année de renouvellement des DDEN. Ainsi, que vous soyez, enseignants, parents d’élèves, ou tout simplement, si vous vous sentez concernés par la nécessaire protection de l’école de la République, rejoignez les DDEN. Il existe forcément une délégation près de chez vous. Alors, pour les quatre années qui viennent, avec les DDEN, vous vous engagerez pour une cause, vous vous engagerez pour l’avenir de vos enfants, de vos petits enfants… un avenir dont le Gouvernement se soucie peu.

Pour plus d’infos et contacts : Fédération des DDEN

PS: A l’occasion de la réunion des DDEN, nous avons appris la dissolution de la Jeunesse au Plein Air (JPA) du Département de l’Eure. Cette association qui organisait les loisirs et les vacances pour les jeunes, disparaît faute de financement d’Etat. Une attaque de plus contre les réseaux laïcs d’éducation populaire. Une raison de plus pour les DDEN d’être sur le pont.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Laisser une Réponse

*