La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Quand l’Ecureuil se fait des noisettes en or !!!

Par      • 7 Mai, 2011 • Catégorie(s): Finances  Finances    

Nous n’avons plus à faire à des banquiers : nous sommes face à une armée de voleurs !

Du 1er mai 2004 au 1er mai 2010, les frais de tenue de mon compte professionnel à la Caisse d’Épargne sont passés de 16 euros par trimestre à 20.50 euros. Cela représente un hausse en rythme annuel de 4.22% et une augmentation cumulée en valeur  de 28.13%, là où l’inflation cumulée sur la même période atteint 10.3% !!! Du 1er mai 2007 au 1er mai 2010, la hausse en rythme annuelle s’est accélérée : elle est désormais de 4.82%. En augmentation cumulée, cela représente 15.3%. L’inflation sur la même période n’était que 4.6%. Nous sommes devant un phénomène d’accélération tarifaire des services bancaires dans notre pays.

Addendum au 12 mai 2011

Les tarifs de tenue de compte viennent de passer, en ce début mai 2011 à 21.50 euros, soit une augmentation de 4.88%. Le racket continue.

La timiditude du projet socialiste

Les services bancaires au coeur des préoccupations présidentielles de Ségolène RoyalAlors qu’en 2007, Ségolène Royal en avait fait une mesure phare de son pacte présidentiel, la réduction des coûts bancaires est totalement absente du projet socialiste. Exit le plafonnement des agios et des pénalités liées aux incidents de paiements. Exit la mise en place d’un service universel bancaire, permettant les prêts sociaux et le microcrédit !!!

Le 28 avril, sur son blog, la candidate à la primaire socialiste proposait la suppression des intérêts sur les découverts bancaires, au cas où les comptes présentaient un excédent une partie de l’année.

les 8 propositions de l’AFUB (Association Française des Usagers des Banques)

  1. Pour améliorer la lisibilité des tarifs :
    • un mémento tarifaire des 10 services les plus utilisés par les clients,
    • une homogénéisation du vocabulaire tarifaire,
    • compléter le récapitulatif annuel des frais
  2. Pour assainir les pratiques tarifaires actuelles :
    • un bordereau‐réponse à annexer à la brochure tarifaire expédiée chaque année,
    • plafonnement des commissions d’intervention,
    • gratuité des retraits d’espèces
  3. Pour stimuler la concurrence bancaire et la rivalité tarifaire :
    • un « panier de la ménagère bancaire» à publier périodiquement et composé des 10 services bancaires les plus utilisés,
    • une autorité de régulation, à l’instar de l’ARCEP

Crédit photos : Toni Mi, Avis Banque

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

2 Réponses »

  1. Je m’en suis plaint à mon « vendeur » de la CEHN. Sa réponse, désabusée : « oui je sais mon brave Monsieur, même pour nous en tant que personnel, on paie le prix fort… A mon niveau je ne peux rien, vous pouvez toujours écrire au siège… Dans de rares cas, ils accordent 50% de remise ».
    Pendant ce temps là, les bonus versés aux traders des banques (et de la Caisse d’Ep.) explosent de nouveau, voir article de ce jour dans « Le MONDE » : en moyenne un trader Français touche 200.000 Eur de bonus.