La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Faire connaissance avec Benoît Hamon.

Par      • 27 Août, 2007 • Catégorie(s): Politique  Politique    

Benoît Hamon.Benoît Hamon fait partie des petits jeunes qui « n’en veulent » comme l’écrit si bien Denis.
Moins médiatisé que Manuel Valls ou Arnaud Montebourg, il n’en reste pas moins intéressant à découvrir.
En espérant qu’il sera moins décevant que les autres.
Et puis ce qui compte, ce sont les idées, l’Homme providentiel viendra après !

Il est né le 26 juin 1967.
Il est titulaire d’une licence en histoire.
Il a débuté sa carrière en 1991 comme assistant parlementaire du député PS de la Gironde Pierre Brana.
Jeune rocardien (personne n’est parfait) il est devenu Président du Mouvement des Jeunes Socialistes (statutairement autonome du Parti Socialiste) en 1993.

Puis il est devenu conseiller pour la jeunesse auprès de Lionel Jospin, premier secrétaire du PS, de 1995 à 1997.
Ensuite il est entré au cabinet de Martine Aubry, ministre de l’Emploi et de la Solidarité, comme conseiller technique chargé de l’emploi des jeunes (1997-98), puis comme conseiller chargé des affaires politiques (1998-2000).

Il a été directeur du planning stratégique de l’institut de sondage IPSOS de 2001 à 2004.

Il est membre du Parti socialiste depuis 1987, soit à 20 ans, ce qui démontre son profond engagement.
Il a été élu conseiller municipal de Brétigny-sur-Orge (Essonne) en 2001, puis député européen en juin 2004.
Dans ce cadre, au Parlement européen, il est :
– membre de la commission des affaires économiques et monétaires ;
– membre suppléant de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs ;
– vice-président de la délégation pour les relations avec les Etats Unis ;
– membre suppléant de la délégation pour les relations avec Israël.

Ce qui selon moi gâche un peu le CV, c’est le fait qu’il ait été un des animateurs de Nouvelle Gauche et co-fondateur et porte-parole du courant Nouveau Parti socialiste (NPS). Ceux qui m’ont déjà lue savent ce que je pense des guerres de courants au sein du PS.

Partisan du « NON » au référendum du 29 mai 2005 sur le Traité Constitutionnel Européen, il s’est prononcé en faveur de la synthèse lors du Congrès du Parti socialiste au Mans le 20 novembre…
En 2006, il a soutenu Laurent Fabius à l’investiture du PS pour l’élection présidentielle…

En mai et juin 2007, il a été porte parole du Parti socialiste pour les élections législatives.

Il aime le football et la peinture, comme Cantona (quoi, on peut rire non ?).

Voici l’adresse de son blog : http://www.benoithamon.eu/

Un rappel, dans le dernier sondage paru dans Libé, voici les résultats concernant la « relève » au sein du PS (les sondés devaient se prononcer sur une liste de noms) :

Razzye Hammadi, président du Mouvement des jeunes socialistes, arrive en tête des « nouvelles personnalités socialistes » dont le nom est connu des sondés avec 39% de réponses positives.

Suivent Vincent Peillon (34%), Malek Boutih (31%), Manuel Valls (24%), Laurent Baumel (22%), Sandrine Mazetier (11%), Aurélie Filippetti (9%), Delphine Batho (8%) et enfin Benoît Hamon (7%).

Voie Militante Voie Militante

3 Réponses »

  1. Plutôt pas mal, l’ami Benoît !

    Beau travail éclairant.

  2. Très bonne intervention de Pierre Moscovici ce jour sur France Info. Je trouve ce type brillant, seul son Jospinisme acharné me gênait en lui… mais de Jospin, qu’en reste t’il?
    Alors oui, Peillon, Gorce, Moscovici, Hamon, il y a encore de la ressource au PS. Nous avons les fondations, les pierres, il ne manque plus que le conducteur de travaux et… le ciment, ce liant qui nous manque tant !

  3. Je trouve le background un peu cours pour les prétentions du Monsieur: un simple licence d’histoire n’en fait pas un interlocuteur du niveau de Marie-Ségolène. Plein d’ambition et de morgue, mais pas grand-chose dans le cerveau!!