La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Brignoles : du vote sanction au vote d’adhésion

Par      • 17 Oct, 2013 • Catégorie(s): Extrême-droite  Extrême-droite    

L’élection au second tour d’un candidat FN a été souvent rendue possible par le maintien des candidats de la droite et de la gauche gouvernementale à l’occasion d’une triangulaire. C’est ainsi que Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen furent élus respectivement députés du Var et du Vaucluse le 17 juin 2012. Laurent Lopez l’a emporté dimanche dernier avec près de 54% des bulletins exprimés  et il ne s’agissait pas cette fois d’une triangulaire !

Retour vers le passé

Lorsque Marine Le Pen s’est trouvée seule face au socialiste Philippe Kemel à Hénin-Beaumont, la mobilisation de l’électorat a alors très largement profité au candidat « républicain ». Dans l’élection de Brignoles, c’est tout le contraire qui s’est produit. Le candidat du Front National double ses voix entre le 1er et le 2e tour passant de 2718 à 5031 voix  (de 1397 à 4301 pour la candidate UMP, Catherine Delzers) ! Nous aurions tort de minimiser la portée de ce scrutin.  L’élection de Brignoles nous montre que le vote du Front National est en train de se transformer en un vote d’adhésion. François Mitterrand prétendait qu’une élection présidentielle se gagnait avec 30% des voix au 1er tour. Marine Le Pen est aujourd’hui à 33% d’opinions favorables.

En finir avec le Front Républicain

A force de dire aux électeurs de gauche de voter pour le candidat de droite et vice versa, les électeurs semblent avoir compris qu’à peu de choses près, voter PS ou UMP, c’était bonnet blanc et blanc bonnet. Le Front Républicain qui s’était mis en place dès 2002 à l’occasion du 2e tour de l’élection présidentielle n’aura pas permis d’endiguer la montée du FN et de la vague bleu marine. Pire, il fait apparaître le parti de Marine Le Pen comme la seule alternative à des politiques dont les électeurs ont perçu qu’elles ne se différenciaient qu’à la marge. Sarko voulait la hausse de la TVA à 2%. Hollande va l’augmenter de 1%, alors qu’il s’était pourtant engagé à ce qu’elle n’augmente pas. Le mensonge et le sentiment d’abandon poussent les électeurs de gauche dans les bras – de plus en plus musclés – du Front National.

Au delà de l’adhésion des people !

Alain Delon déclare sa flamme à la famille Le Pen !Après Gilbert Collard et Jean Roucas, c’est au tour d’Alain Delon de se porter aux côtés de la famille Le Pen. Dans le journal suisse Le Matin, il lui apporte son soutien en ces termes :

« Je voudrais simplement vous dire que la poussée du MCG comme celle du Front national, c’est tout à fait édifiant. Édifiant parce que les gens en ont marre qu’on leur parle comme on le fait. Ils veulent de l’action, ils veulent autre chose. Ils ont connu une France différente sous de Gaulle ou même Mitterrand. Voilà pourquoi le Front national, comme le MCG à Genève, prend une place très importante et ça, je l’approuve, je le pousse et le comprends parfaitement bien. […] Ils [NDLR : Les mouvements d’extrême-droite suisse et français ] en seront capables s’ils arrivent à avoir derrière eux un électorat solide. On ne peut pas le faire sans l’appui du peuple et sans l’appui de ceux qui sont leur soutien. Depuis des années, Le Pen père et fille se battent, mais ils se battent un peu seuls. Là, pour la première fois, ils ne sont plus seuls. Ils ont les Français avec eux.« 

La séduction ne semble pas s’arrêter aux personnalités du showbiz. Philippe Vardon, le dirigeant du mouvement identitaire niçois Nissa Rebela, n’a d’ailleurs pas hésité à prendre sa carte au Rassemblement Bleu Marine. Depuis, il en a été chassé, alors que Pierre-Louis Mériguet, leader des identitaires tourangeaux de Vox Populi, en est toujours membre. Comprenne qui pourra. Dans la perspective des municipales, Marine Le Pen et Louis Alliot  cherchent à éviter à tout prix la concurrence des identitaires qui séduisent de plus en plus de cadres du FN.

Annexe : l’identicare des identitaires tourangeaux de Vox Populi

Les identitaires de Vox Populi s’y prennent avec les Tourangeaux à la manière des Frères Musulmans en Egypte. C’est de l’identicare !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , ,

5 Réponses »

  1. je suis révolté quand je lis dans un blog de gauche des expressions telles que ‘….la vague bleu marine…’ car la reprise sans fin de ce type de formule euphémise la violence de leur projet politique. Idem lorsqu’on la nomme Marine, tout court et non Mme Le Pen.
    C’est d’ailleurs le même procédé langagier qui est utilisé lorsque sans fin est répété le mot Tsahal pour désigné les forces armées israélienne.

  2. @Denis

    Plus qu’un cygne noir j’y vois la confirmation d’une tendance prévisible, un potentiel effet boule de neige!
    Tout cela est le produit d’un sentiment de déréliction qui affecte de plus en plus de gens.
    Le retour du politique et de la souveraineté nationale semble inéluctable, ce qui est triste c’est que seule l’extrême droite l’offre dans son programme.

    j’aime bien l’analyse de Lordon à ce sujet:
    http://blog.mondediplo.net/2013-07-08-Ce-que-l-extreme-droite-ne-nous-prendra-pas

  3. @yann
    Je crois comprendre que Lordon vous rassure et, de fait, son exposé fait un bilan au premier abord complet et intéressant.
    Au risque de vous décevoir, je crains cependant qu’il n’ai justement pour intention de (se?) rassurer, c’est à dire en fait de se conformer à la mission de son poste au CNRS, montrer qu’il domine le sujet.
    Or tout bien considéré, il me semble qu’il est encore assez englué dans des a priori datés sur le phénomène mariniste.
    Ce qu’il identifie comme étant « ce que l’extrême droite ne nous prendra pas » est déjà à mon sens pris et bien pris – d’autant plus facilement que la gauche l’a délaissé spectaculairement (si tant est qu’elle y ai jamais investi).
    Exemple : opposer nation ouverte propre au souverainisme de gauche contre nation fermée propre au souverainisme de droite pour « faucher la nation au FN » est bien naïf (le FN y a pensé, que croit-il ? il découvre ?). Dire que le FN fonde sa politique pour l’emploi sur la réduction démographique (= de l’immigration) c’est taper sur le Jean Marie d’hier au moment où Marine est déjà au delà de la question migratoire dans sa négociation de fond avec l’environnement économique… et ainsi de suite.
    Tant que ces gens prétendrons démasquer l’extrême droite pour révéler et dénoncer ce qu’il imagine être sa vraie intention politique qui s’avère finalement, à bien les lire et y regarder, n’être que ce que la gauche opère allègrement sous un autre habillage, ils tournerons en rond et taperons à contre-effet.
    Mais c’est peut-être le but. Ils sont payés pour çà. Et puis, des fois que le vent tourne…

    @Denis
    « Les identitaires de Vox Populi s’y prennent avec les Tourangeaux à la manière des Frères Musulmans en Egypte. C’est de l’identicare ! »
    Oui, et j’espère que vous n’êtes pas étonné de constater que le communautarisme cultivé par le système dominant (islam, gay…) suscite un contre-communautarisme identitaire qui ne tarde pas à devenir social, économique, culturel voire plus.
    Etre ostracisé par la bien pensance antiraciste, çà vous soude une population, l’écraser socialement la solidarise profondément. Ce qui est vrai pour l’immigrant est vrai pour le natif. Nous allons vers des radicalités.
    Qui sème le vent…
    Par contre sur l’idée d’une concurrence avec le FN, non, vous n’y êtes pas du tout.

  4. @Pascal Demoriane

    Les communautarismes, quels qu’ils soient, vont à l’encontre de notre République.

    Sur la concurrence FN-Identitaires, je pense qu’elle est bien réelle :
    -> http://www.bloc-identitaire.com/actualite/2963/rentree-bloc-identitaires-autre-formation-patriote

  5. http://tours-antifa.samizdat.net/?tag=pierre-louis-meriguet

Laisser une Réponse

*