La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Et après Quimper, l’identicare des apothicaires !

Par      • 3 Nov, 2013 • Catégorie(s): Extrême-droite  Extrême-droite    

Un bien étrange salmigondis politique s’était donné rendez-vous hier dans les rues de Quimper. Le NPA défilait hier aux côtés du MEDEF , de l’UMP, du Front National et des identitaires bretons de tout poil en soutien aux pécheurs, aux agriculteurs et aux salariés des entreprises bretonnes en difficulté. Il y aurait de quoi s’amuser à voir toutes ces gueules cassées par un système économique accaparé à se gaver toujours davantage, arborant pour la circonstance le bonnet rouge qu’aimait à porter Jacques-Yves Cousteau ! Les maîtres avaient donné rendez-vous à quelques uns de leurs esclaves désespérés pour qu’ils puissent continuer à les rouer de coups.

Le NPA, je pense, a bien senti ce qui était en train de s’opérer en profondeur dans la société française. Souvenez-vous ! En 2009, Fabien Engelmann, ouvrier territorial et syndicaliste CGT,  était n°2 de la liste NPA en Lorraine  lors des élections régionales de 2009. En 2011, il troquait sa toque rouge pour une toque brune en devenant candidat du Front National en Moselle. La même année, Venussia Myrtil, 21 ans, connue pour son engagement en faveur de la cause LGBT et qui milita au sein du NPA, devenait candidate du Front National sur le canton d’Aubergenville dans les Yvelines. La jonction brun-rouge a déjà eu lieu dans d’autres moments de l’histoire de France. Elle n’augure jamais rien de bon.

Et maintenant, l’identicare !

Je vous avais parlé récemment des rondes organisées par les identitaires tourangeaux pour sécuriser les quartiers.

Les Identitaires, les nouveaux Saint-Bernard de la société française ?Forts de leurs 1200 militants, les identitaires de Génération Identitaire semblent vouloir étendre le dispositif aux 40 villes de France où ils sont présents. Dans la droite ligne de l’Obamacare aux États-Unis et des Frères Musulmans en Egypte, l’extrême-droite française est en train de nous inventer l’identicare, se présentant en Saint-Bernard des quartiers ! Nous avons affaire à des gros malins.

Dans la perspective des municipales et des européennes, l’extrême-droite déploie une stratégie dont les Républicains feraient bien de s’inquiéter pour 2017. Ce sont les électeurs de gauche qui ont permis l’élection du conseiller général d’extrême-droite à Brignoles en reportant leurs suffrages au 2e tour de l’élection cantonale.

La stratégie de l’extrême-droite française pour prendre le pouvoir est en place. Et, pour ma part, je pense que la société française est prête aujourd’hui à tenter l’expérience. Et ce n’est pas en proposant la seule perspective d’un gouvernement d’union nationale que la gauche parviendra à endiguer un mouvement dont elle est la 1ère responsable par une politique qui peine à se distinguer de celle des gouvernements qui l’ont précédée !

 

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

10 Réponses »

  1. Il est possible que quand on évoquera notre époque dans les tablettes d’histoire des prochaines générations, on y étudiera en priorité la montée du fascisme. Je pense pour ma part que répondre à l’excès par l’excès, se radicaliser contre le radicalisme, diaboliser l’ensemble du discours FN, qui est aussi – en plus des thèmes traditionnels de l’extrême droite xénophobe – une récupération de sujets de société qui trouvent écho chez de nombreuses personnes pas spécialement « fachos », c’est rejeter ces personnes et les précipiter dans les bras du FN – qui ne demande que ça.
    Seul un débat nuancé, sans tabou idéologique ni tartufferie, pragmatique et honnête, peut permettre de démasquer l’extrême droite, qui plus que jamais avance masquée.

  2. @Vincent

    Je m’intéresse à la question des identitaires depuis des années. Elle n’est de mon point du vue qu’une réponse communautaire et grégaire à l’atomisation de la société.

    L’extrême-droite s’est emparée du thème de la République pour séduire des électeurs de gauche en jachère. La gauche avait perdu une bataille face à la droite. Désormais, par sa politique, par l’absence de débats (je te rejoins : il n’y a pas de tabous), elle est en train de livrer la France à l’extrême-droite française !

    NB Quand tu viens en Normandie, n’oublies pas de me faire signe. Bises.

  3. 100% d’accord.

    PS : OK Denis pour la Normandie, ou toi si tu passes par la Bourgogne. Bises

  4. N’est ce pas plutôt une « certaine presse » qui livre la France à l’extrême droite en ne relevant que les points négatifs des gestions?
    En quelque sorte, « quand on veut se séparer de son chien on ne cesse de dire qu’il a la gale »
    Quand on va un peu plus profond, on prend connaissance de bonnes décisions qu’a prise la gauche; malheureusement habilement passées sous silence…

  5. Les politiques de l’extrême, c’est d’abord le  » coup de sang » qui parle avant le cortex…..même s’il faut bien des têtes pensantes au sein de ces organisation. J’ai fréquenté le NPA pendant 9 mois. Je l’avoue, c’est une belle erreur même si humainement, j’ai rencontré de belle personnes impliquées dans des combats associatifs de poids. Dommage que ces implication soient accompagnées d’une volonté de contrôle politique…

    On rigole souvent de mon parcours politique au sein du microcosme rouennais car, à un moment donné, j’ai changé de partis comme on change de tee-shirt. Même si les railleries sont assumées parce que quelques fois je l’ai bien cherché, avec le recul, je ne regrette pas d’avoir essayé.

    Aujourd’hui, ces différentes interventions au sein des  » bien-pensants » me permettent d’affirmer que je n’ai pas honte d’un tel parcours. Je l’aurai voulu plus linéaire, certes, mais je l’assume. Ce qui me fait rire, c’est l’incroyable méchanceté de mes contemporains politique à vouloir pointer du doigt mes contradictions affichées alors qu’eux-mêmes passent leur temps à se déjouer de leur propres conviction au sein de leur mouvement. Ils sont fiers de mettre en avant quelques 35 ans de fidélité politiques pour un même parti, mais occultent, bien entendu, les multiples revirements qu’il ont dû pratiqué dans leur formation. Pas la peine de donner des exemples. Ah si après tout : deux ! Le parti communiste et les écologistes ! Ce sont les rois du revirement perpétuel tout en faisant croire qu’ils gardent le cap. Ils sont forts….Ils sont très fort. Et croyez-moi….moi, à côté, je fais office de « bleu » dans la pratique du grand-écart.

    Denis, tu cherches à savoir pourquoi l’extrême droite se réinstalle en France ? et bien l’une des clès réside dans la pratique des partis politiques. Un seul mot : Ecoeurement !

    La société Française ne veut pas de l’extrême droite. Elle est tout simplement écoeurée. Certains vont vers l’extrême droite mais d’autres filent vers l’abstention. Nous sommes à la fin d’un sicle et sans vouloir faire faire le pessimiste, nous allons voir de plus en plus d’action style « bonnets rouge ». L’extrême droite peut pavoiser, mais cela ne durera pas longtemps …… Nous réagirons et qui sait, de cette histoire, sortira-t-il plus de belles choses en matières de  » démos » que ce qui est en train de nous pendre au nez.  » Il faut vaincre le chaos en soi pour accoucher l’étoile qui danse » sortait Nietzsche dans le crépuscules des idoles….On y est en plein de dedans. Bonne Journée.

  6. désolé pour les fautes. Mais je ne me suis pas relu. La fin d’un  » sicle » ahahahahah j’en rigole dans ma moustache. Les puriste de l’orthographe vont adorés !

  7. – @fred quillet
    oui,j’adore le « vont adorés » !!!….superbe -:). moi aussi je me plante souvent.j’ai de + en + d’hésitations.pas grave,l’essentiel est de se faire comprendre n’est ce pas ?. de toute façon il « y en a qui comprennent jamais rien » ! -:)).je n’ai jamais aimé les « 1er de la classe » mais surtout les derniers qui veulent etre les premiers !……

  8. – @ fred :
    ce que j’entends de pire à gauche et qui fait vraiment peur à propos du front national : « la prochaine fois je vote Marine LEPEN,je m’en fous ils font tous chier,on verra bien ».Tout est dit,pas la peine d’écrire « guerre et paix » en 3 volumes !.

  9. @Vincent Priolet
    On ne peut pas dire simultanément (en substance) que nous vivons une époque qui sera qualifiables par l’histoire de « montée du fascisme », et appeller à ne pas « se radicaliser contre le radicalisme, diaboliser… le FN ».
    @Denis
    « [la gauche] elle est en train de livrer la France à l’extrême-droite française »
    Oui, je pense que nous sommes en pleine politique de terre brûlée qui consiste à ravager le pays avant de céder la place… mais à qui, pour faire quoi ? A Marine le Pen ? c’est une plaisanterie…
    Ce qui devrait inciter à réfléchir « sans tabou idéologique ni tartufferie » pour mieux identifier qui est l’extrême droite réelle montante. Alors oui, « démasquer l’extrême droite » comme dit V.Priolet devient un vrais sujet.
    Je reste convaincu qu’elle n’est pas où vous semblez avoir besoin de le croire. Tout le jeu de masque est là.

  10. Les partis sont mis en avant. Ca fait du spectacle, du combat télévisuel, des petites phrases et des grandes envolées.
    On a Dallas, SODA, et depuis Sarkozy et Hollande, on a 24h chrono, avec les libérations d’otages mises en avant, les guerres africaines…

    Mais ce qui choque le plus n’est-il pas de voir l’establishment se moquer de l’intérêt commun ; de voir des affaires DSK, Cahuzac, Woerth, Tapie… une suit l’autre. Sans parler des scandales liés aux campagnes électorales, les financements qui mettent en jeu la vie des gens.

    L’insécurité sociale est la priorité des gens.
    Très récemment, on a le scandale éco’mouv : l’écotaxe (mal vendue et mal fichue, même si elle est nécessaire) a été entachée au départ par une redistribution ahurissante de l’argent public… au privé.

    Toutes ces personnalités qui gèrent le quotidien des citoyens sont-ils là pour gérer l’insécurité ou la sécurité des citoyens ?
    Face au chômage ? Face aux banques ? Face à l’Etat, la justice, les CRS et la police, la santé ?
    Normalement, l’Etat, la justice, la police, l’éducation nationale, Pôle Emploi, les entreprises publiques jouent dans la même équipe.
    Est-ce que c’est encore l’état d’esprit ?
    L’Etat est inique lorsqu’il condamne les pauvres, et ordonne à tous que l’on paie pour les riches.
    L’Etat est injuste lorsqu’il condamne ceux qui informent, et mediapart a payé son tribut.
    L’Etat n’est plus là dans la lutte pour créer ou sauvegarder l’emploi : il ne croit même plus que c’est son rôle, ni sa prérogative, ni dans ses moyens.

    Alors ? Alors, les français, les grecs, les européens sont prêts à faire les beaux yeux à l’extrême-droite pour régler des problèmes qui ne peuvent être résolus que par la solidarité et la citoyenneté. S’il faut en passer par là, on devra souffrir, et on souffrira, jusqu’à ce qu’on se rende compte que là encore, c’était mensonge et spectacle, et que derrière, ce sera pire encore.

    Mais les partis politiques ont encore leur rôle à jouer en effaçant ceux qui personnalisent le clientélisme, la corruption, l’abus de pouvoirs et de biens sociaux.
    Ils risquent peu de le faire : Les gens aiment les stars, les gens qu’ils connaissent – sans les connaître-, et leur reconnaissent les talents, et dont ils réprouvent les actions.
    D’où le FN qui dit « ils n’étaient pas là, ils ont nouveaux, ils peuvent faire autrement », (mon oeil) et les gens y vont en disant après tout on a essayé le reste… A-t-on essayé la paix ? A-t-on essayé de voir notre développement autrement ?
    A-t-on essayé la liberté, l’égalité et la fraternité, l’évolution de la République et une vraie Europe politique ?
    Oui, oui, au sein de partis, on en est revenus. Encore que, ça dépend encore desquels.
    Mais nous, voisins, citoyens, amis, copains de boulot ou autre ?

    Jamais je ne voterai extrême droite parce qu’on a besoin de justice. A l’Etat et aux institutions de prouver qu’ils peuvent l’apporter.

Laisser une Réponse

*