La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Tourisme au Sud : l’horreur écologique

Par      • 16 Août, 2007 • Catégorie(s): Environnement  Environnement    

Un avion pour touristes en goguetteL’ouvrage de Claude-Marie Vadrot, l’horreur écologique, est un pamphlet dénonciateur bien documenté dont la vocation est de nous ouvrir les yeux. De sa lecture, je retiens la dénonciation sans concession qu’il fait du pillage organisé que constitue le tourisme dans les pays du sud.

Les raisons qui nous amènent à nous transporter vers les destinations africaines, asiatiques et sud-américaines, après avoir produit des tonnes de CO2, sont avant tout la recherche de soleil, du dépaysemment et d’un séjour bon rapport « qualité-prix ». De l’argent que vous dépensez en allant dans un pays du sud, c’est au final 15 à 25% de l’argent total dépensé qui revient au pays de destination. Pour l’alibi compassionnel, on repassera. D’autant que l’extension des réserves naturelles pour touristes engendre l’explusion d’autochtones qui vivent de leurs productions maraîchères et « pastorales » ! La construction de gigantesques complexes hôteliers, en dehors de défigurer des paysages naturels remarquables, chasse les pêcheurs et aussi les populations vivant d’une agriculture côtière vivrière. En terme d’emploi, malgré les reportages sur Capital qui vantent – symboliquement – les success stories d’autochtones qui réussissent, le bilan n’y est pas !

Vous pouvez prolonger la discussion avec l’auteur sur son blog.

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.